Loris Baz de retour en Superbike avec Ten Kate !

partages
commentaires
Loris Baz de retour en Superbike avec Ten Kate !
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
2 avr. 2019 à 12:53

L'équipe néerlandaise a annoncé aujourd'hui son retour dès cette saison dans le championnat des motos dérivées de la série, alignant une Yamaha pilotée par Loris Baz.

Cette fois, c'est officiel : Ten Kate va bel et bien faire son retour en Superbike, et ce dès cette saison. À cette occasion, l'équipe néerlandaise fera confiance à Loris Baz, de retour lui aussi dans le paddock après avoir manqué les premières manches de l'année.

Pour ce qui est de la moto, Yamaha prendra le relais de Honda, qui s'était séparé de Ten Kate en fin d'année dernière pour poursuivre sa route dans le championnat des motos dérivées de la série en tant que constructeur à part entière. Une décision qui avait à l'époque été lourde de conséquences pour Ten Kate, qui avait fait faillite peu de temps après. Néanmoins, la structure avait toujours affirmé depuis lors son intention de faire son retour à court terme, ne ménageant pas ses efforts en ce sens.

Lire aussi:

Fin de 18 saisons de collaboration entre Ten Kate et Honda

Après 18 années passées avec Honda d'abord en Supersport de 2001 à 2003, puis en Superbike de 2004 à 2018, l'équipe va donc pouvoir poursuivre son aventure dans la discipline, cette fois avec la marque aux trois diapasons, en alignant une R1 d'usine. "Au bout de 25 ans, nous ouvrons un tout nouveau chapitre dans nos activités course. Ces derniers mois, il est devenu clair que le paddock du World Superbike n'était pas au complet sans Ten Kate Racing. La compétition fait partie de notre ADN", souligne Gerrit Ten Kate, propriétaire de l'équipe.

"Nous avons été concurrents en piste durant de nombreuses années et, de ce point de vue, nous respectons le professionnalisme avec lequel Ten Kate est reconnu dans le paddock WorldSBK. Qu'une telle équipe rejoigne la famille Yamaha Racing nous rend fiers à juste titre", salut Paolo Pavesio, responsable marketing et motorsport de Yamaha Motor Europe.

"Le rôle d'un constructeur en WorldSBK est de développer, sur la base de sa machine de série, un package compétitif, mais tout de même raisonnablement accessible, avec lequel des équipes professionnelles sont en mesure de courir au plus haut niveau. C'est exactement ce que nous avons fait depuis notre retour en WorldSBK en 2016 et cela se reflète dans le fait que nous avons à présent cinq R1 compétitives sur la grille, toutes en mesure de viser le podium chaque week-end", se félicite Paolo Pavesio, alors que l'union entre Ten Kate et Yamaha est présentée comme une "relation de long terme".

Comme ce fut le cas avec Honda, Ten Kate ne limitera pas son partenariat avec Yamaha à son engagement en World Superbike. La structure néerlandaise sera également assermentée en tant que GYTR Pro-Shops et pourra ainsi proposer des pièces détachées et une expertise reconnue aux détenteurs de Yamaha souhaitant rouler sur circuit, voire courir au niveau national.

Loris Baz impatient de courir

Cette annonce est un soulagement pour Ten Kate, mais aussi pour Baz, sans guidon depuis la fin de saison dernière. Le Français va donc poursuivre sa carrière en Superbike, entamée en 2012 avec Kawasaki (avec qui il avait décroché deux succès dans la catégorie) avant un passage en MotoGP de 2015 à 2017.

Lire aussi:

Le Haut-Savoyard avait fait son retour dans la catégorie l'an dernier sur une BMW du team Althea, néanmoins la marque allemande a décidé de s'engager cette année en tant que constructeur à part entière et a préféré les services de Tom Sykes et Markus Reiterberger.

Si le retour de Ten Kate est en soi une très bonne nouvelle, le timing n'en reste pas moins des plus serrés pour assurer la présence de l'équipe sur la grille à très court terme, et ne pas griller davantage de cartouches après les absences à Phillip Island ainsi qu'à Buriram.

Je pourrais courir dès demain.

Loris Baz

Les trois prochaines manches étant trop proches, "l'objectif réaliste" annoncé pour un retour sur la grille est Jerez, pour ce qui sera la cinquième épreuve de la saison, du 7 au 9 juin prochains, mais il n'est pas encore exclu que cela puisse être réalisable dès la manche précédente, prévue à Imola du 10 au 12 mai.

"Physiquement je n'ai aucun problème, je pourrais courir dès demain", promet Loris Baz dans un entretien accordé à Motorsport.com. "Le calendrier sera décidé par Kervin [Bos, le team manager]. Il pousse pour pouvoir me donner une moto dès que possible. Même si c'était une Superstock, j'aimerais la piloter pour pouvoir m'habituer à cette moto et ensuite passer à la Superbike. Ça dépend : Imola reste une possibilité, mais tout dépendra de quand nous recevrons tout et serons prêts. Ça n'a pas été facile d'attendre ainsi. Maintenant c'est fait, mais j'ai attendu longtemps, alors je peux attendre encore quelques jours de plus."

 

Article suivant
Le GMT94 ambitieux mais "lucide" après sa 1re victoire

Article précédent

Le GMT94 ambitieux mais "lucide" après sa 1re victoire

Article suivant

Baz chez Ten Kate : "J'ai pris le risque d'attendre"

Baz chez Ten Kate : "J'ai pris le risque d'attendre"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Loris Baz
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir toute l'actu