Lowes entre satisfaction et frustration

Absent des courses de Donington pour cause de blessure, Alex Lowes a repris la compétition à l'occasion de la manche de Misano et serré les dents pour aller au bout de son programme.

Lowes entre satisfaction et frustration
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team
La moto d'Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team, et son frère Sam Lowes
Alex Lowes, Yamaha Factory Racing
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team
Alex Lowes, Yamaha Factory Racing
Alex Lowes, Yamaha Factory Racing
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team
Alex Lowes, Pata Yamaha Official WorldSBK Team
Alex Lowes, Yamaha Factory Racing

Bien qu'affaibli par sa récente fracture de la clavicule, le pilote anglais a réussi dès vendredi à se qualifier directement pour la phase finale de la Superpole. Samedi, sa vitesse sur un tour lui a valu de décrocher la quatrième place sur la grille, ne manquant la première ligne que pour 18 millièmes. L'effort à produire sur la durée s'est toutefois avéré plus contraignant et ses résultats en course en ont été directement impactés.

En première manche, une erreur lui a valu de se classer septième après avoir longuement occupé la quatrième position. "Misano est une piste très exigeante physiquement et la course a été un peu étrange", résumait-il alors. "Je voyais Van der Mark devant moi (il finira 3e, ndlr) et j'avais une chance de monter sur le podium, mais j'ai attaqué trop fort pour mon état et cela m'a poussé à faire une faute et à sortir de la piste. J'ai eu la chance de ne pas tomber et j'ai repris la piste, cependant j'avais perdu beaucoup de mon rythme. C'était une fin de course frustrante, parce que je sentais que j'avais une bonne opportunité de finir dans le top 5."

En seconde manche, Alex Lowes a encore une fois donné le change, en se maintenant quasiment toute la course dans le top 5 et en signant même le meilleur temps. Mais, dans l'avant-dernier tour, l'effort était devenu trop soutenu pour son épaule et il n'a pu résister aux attaques du trio Savadori-Hayden-Torres, rétrogradant au huitième rang.

"Cette course a été nettement meilleure. Ma place n'est pas géniale, c'était bien sûr dommage de perdre trois positions dans le dernier tour et demi, mais j'avais un peu de mal à la fin. Il y a cependant beaucoup de points positifs à prendre en considération parce que j'ai fait du meilleur boulot que [samedi], j'ai attaqué sans cesse et la moto s'est bien comportée", commentait Lowes, toujours dixième au championnat. "Je suis assez frustré, je ne peux toujours pas piloter la YZF-R1 de la façon dont je le voudrais pendant toute la course, mais j'ai hâte de récupérer pleinement pour montrer ce qu'elle peut faire lors des prochaines courses."

"Il est clair qu'Alex est loin d'être remis. Sa récupération de la blessure et de l'opération qui a suivi suit son cours normal, on ne peut pas s'attendre à des miracles !" constatait Paul Denning, team manager, convaincu que le potentiel était élevé : "La YZF-R1 et un Alex Lowes en forme auraient clairement eu le potentiel pour se battre pour le podium [dimanche] et c'est le point positif sur lequel nous devons construire."

Des essais encourageants

C'est sur ce constat que l'équipe officielle Yamaha était en piste lundi, pour une journée d'essais complémentaires. Une nouvelle fois, le pilote anglais a dû composer avec les limites de sa condition physique, néanmoins le résultat des tests effectués le satisfait. Une attention toute particulière était apportée à l'électronique, domaine perfectible clairement identifié sur la R1.

"C'est légèrement frustrant de ne pas pouvoir faire autant de tours que je le voudrais", pointe Alex Lowes. "J'aimerais toujours en faire plus, mais ce que l'on a réalisé a été très positif. On a testé des pièces de suspensions, une électronique différente et on a fini par définir un meilleur set-up, j'ai donc le sentiment que l'on a progressé par rapport au week-end de course."

"Un test positif parce que nous avons pu évaluer des pièces importantes pour le châssis et le moteur et améliorer les réglages de notre package électronique en obtenant une indication claire pour de prochains développements", souligne Andrea Dosoli, responsable courses sur route pour Yamaha Motor Europe. "Dans la première année de notre projet, les essais sont essentiels pour nous et je suis heureux que nous ayons pu pleinement mettre à profit le temps de piste. Je crois véritablement que les informations et les données que nous avons recueillies aujourd'hui nous aideront, non seulement lors de la prochaine course à Laguna mais aussi pour le développement à moyen terme."

Pour les essais comme pour le week-end de course, Alex Lowes était accompagné par Niccolò Canepa, tandis que Sylvain Guintoli poursuit sa convalescence. Le prochain rendez-vous est fixé dans un peu plus de deux semaines, à Laguna Seca.

partages
commentaires
Le team Puccetti s'intéresse au WSBK et à Melandri
Article précédent

Le team Puccetti s'intéresse au WSBK et à Melandri

Article suivant

À Misano, Van der Mark rebondit et Hayden peine

À Misano, Van der Mark rebondit et Hayden peine
Charger les commentaires