Mahias : "J'ai gagné deux courses en une semaine !"

partages
commentaires
Mahias :
Par : Léna Buffa
29 oct. 2018 à 19:00

La Marseillaise a retenti pour la quatrième fois de suite en World Supersport. Bien que dépossédé du titre, Lucas Mahias avait de quoi fêter sa semaine qatarie.

Le vainqueur Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Le vainqueur Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team, et le Champion WSS Sandro Cortese, Kallio Racing
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team signe la pole position
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Podium : le vainqueur Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team signe la pole position
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team

Lucas Mahias n'aurait pu mieux conclure la saison 2018, lui qui savait que conserver son titre mondial lui serait impossible. Arrivé à Losail avec 54 points de retard sur Sandro Cortese, leader du championnat, et 48 sur Jules Cluzel, le Montois avait perdu trop gros cet été pour parvenir à garder la couronne remportée l'an dernier.

Lire aussi :

Mais la semaine s'est malgré tout révélée des plus heureuses pour lui. D'abord, parce qu'il a récupéré les 25 points de la victoire perdue à Portimão sur disqualification, à la suite de l'appel qu'il a déposé auprès du TAS. Ainsi remonté au troisième rang du championnat, il pouvait espérer clore la saison sur une note positive en retrouvant la piste de Losail, où il s'était imposé l'an dernier.

Et, une fois qu'il a pris la piste, le pilote Yamaha a vécu un week-end parfait de bout en bout. Leader des essais libres jeudi, il a décroché vendredi la pole position, dont il a battu le record qu'il avait lui-même établi l'année dernière. Ne manquait plus que la victoire, qu'il est allé chercher samedi, aussi sagement que possible.

"J'ai complètement perdu le premier virage – je ne sais pas pourquoi, j'étais en feu au freinage ! – et je me suis retrouvé derrière", explique-t-il auprès du site officiel du WSBK. Or, le Champion du monde 2017 avait pris l'engagement de ne pas se mêler à la lutte entre Cortese et Cluzel si les deux hommes prenaient l'avantage au départ, et il a donc pris son mal en patience.

Ne pas gêner les prétendants au titre

Mais cela ne signifiait pas pour autant qu'il tirait un trait sur la victoire… "J'étais sûr que pendant la course j'aurais l'opportunité de m'emparer proprement de la première place. J'ai attendu, attendu, attendu et à un moment donné les deux pilotes sont allés à l'extérieur et j'ai pris la première place. Dans ma tête, à ce moment-là, je me suis dit 'OK, maintenant je gagne la course', parce qu'ils n'attaquaient pas et n'essayaient pas de me passer. J'ai regardé mon panneau et j'ai rapidement creusé l'écart parce qu'ils se bagarraient fort derrière", poursuit Mahias, passé en tête à trois tours de l'arrivée.

Lire aussi :

"Lucas a fait un boulot incroyable ce week-end et il a disputé une course fantastique", salue Filippo Conti, team manager de l'équipe GRT Yamaha. "Dès le départ, il était plus rapide que les deux pilotes qui se battaient pour le championnat, mais il a attendu de pouvoir les passer proprement avant de porter son attaque pour passer en tête, afin de ne pas impacter le dénouement. C'est le signe d'un véritable esprit sportif."

Bien que battu au championnat, Lucas Mahias a donc sauvé le maximum possible sur cette fin de saison. Vainqueur de la première course de l'année, il a finalement engrangé ses deux autres victoires durant cette semaine qatarie, 50 points qui lui permettent de se classer à une deuxième place finale inespérée, à 23 points de son successeur, Sandro Cortese.

"C'est vraiment une situation incroyable pour moi. J'ai gagné deux courses en une semaine !" sourit-il. "Je suis arrivé au Qatar cinquième au championnat et je repars deuxième. Ça a vraiment été une super course : pole position, record du tour et au final je m'empare de la deuxième place au championnat, tout en gagnant la course. C'est parfait ! Je ne sais pas s'il aurait été possible de faire plus… Oui, gagner le championnat, mais c'était impossible quand j'ai pris le départ de la course ! Je suis vraiment content de ce résultat."

Article suivant
Les plus belles photos du World Superbike au Qatar

Article précédent

Les plus belles photos du World Superbike au Qatar

Article suivant

Baz clôt la saison sur une bonne note

Baz clôt la saison sur une bonne note
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Losail
Catégorie SSP - Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Lucas Mahias
Équipes GRT Racing Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions