Maigre récompense pour Tom Sykes : son 1er podium de la saison

Voilà trois ans que Tom Sykes est systématiquement en lice pour le titre, toujours sur Kawasaki. Entre deux défaites de justesse - avec un demi-point de retard en 2012 et six l'an dernier - il est parvenu à coiffer la couronne en 2013, des résultats qui en font l'une des références incontestables du Championnat du Monde Superbike.

Avec un tel palmarès, difficile de céder les honneurs du leadership à un coéquipier tout juste débarqué chez les Verts. C'est pourtant la situation quelque peu frustrante que doit vivre l'Anglais en ce début de saison, alors que Jonathan Rea enchaîne les victoires.

Chaque chose en son temps. Un podium, ça n'est pas si mal étant donné mes sensations avec la moto

Tom Sykes

Dès l'annonce il y a quelques mois de l'entrée en vigueur d'un nouveau règlement technique limitant les modifications possibles sur les machines, Tom Sykes affichait son mécontentement. Les premiers essais de l'intersaison n'avaient fait que confirmer que ces changements déstabilisaient le Britannique, qui résumait : "Dès que j'ai quitté la pitlane le premier jour, j'ai su qu'on aurait beaucoup de travail." Depuis, malgré les kilomètres engrangés, Sykes n'a toujours pas trouvé ses marques au guidon de cette Ninja ZX-10R.

La Thaïlande ne lui aura apporté qu'une maigre consolation : son premier podium de l'année. Après avoir hérité de la troisième place suite à la chute d'Alex Lowes dans la première manche, il est en effet parvenu à résister aux attaques du rookie Jordi Torres mais sans pouvoir rattraper Leon Haslam à qui il entendait contester la deuxième place. Sur la manche suivante, il a décroché les points de la cinquième place, à 14 secondes du vainqueur.

"J'ai signé mon premier podium de l'année dans la première course, cela confirme que l'on va dans la bonne direction," juge-t-il. "Chaque chose en son temps. Une arrivée sur le podium, ça n'est pas si mal étant donné les sensations que j'avais avec la moto. Je n'arrive pas encore à lui faire faire ce que je veux et, dans ces cas-là, vous n'avez aucun moyen d'expliquer pourquoi les autres finissent devant vous. On a tout tenté et cette troisième place est un résultat acceptable compte tenu de notre niveau du moment."

"En Course 2, j'ai été gêné au virage n°3, ce qui m'a un peu fait rétrograder. Ensuite j'ai eu quelques soucis et l'entrée dans les virages s'est révélée un peu difficile à gérer," poursuit Tom Sykes. Actuellement troisième du Championnat du Monde à 45 points de Jonathan Rea, il promet : "On va continuer à travailler pour essayer d'améliorer la moto."

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Buriram
Sous-évènement Course
Circuit Chang International Circuit
Pilotes Tom Sykes , Leon Haslam , Jonathan Rea , Alex Lowes , Jordi Torres
Type d'article Actualités
Tags buriram, chang international circuit, kawasaki, tom sykes