Ernesto Marinelli quitte la direction de l'équipe Ducati en WSBK

partages
commentaires
Ernesto Marinelli quitte la direction de l'équipe Ducati en WSBK
Par : Léna Buffa
3 oct. 2017 à 16:30

Depuis plus de 20 ans, son nom est associé aux succès de Ducati en Superbike. Ernesto Marinelli quittera Ducati à la fin de l'année.

Ernesto Marinelli, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team, Chaz Davies, Ducati Team, Ernesto Marinelli, directeur du projet Ducati Superbike
Marco Melandri, Ducati Team, Chaz Davies, Ducati Team, Ernesto Marinelli, directeur du projet Ducati Superbike
Ernesto Marinelli, Ducati Corse
Le vainqueur de la course, Chaz Davies, Ducati Team, et Ernesto Marinelli
Chaz Davies, Ducati Team remporte la victoire
Le vainqueur de la course, Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team
Chaz Davies, Ducati Team remporte la victoire

Ernesto Marinelli, responsable du projet Superbike de Ducati Corse, quittera le constructeur italien à la fin de l'année. Il était arrivé à Borgo Panigale en 1995 et depuis lors son parcours a fidèlement épousé celui de la marque en World Superbike, Marinelli étant indissociable des pilotes emblématiques qui ont défendu les couleurs des Rouges aux quatre coins du monde.

Ingénieur de piste de l'équipe officielle aux côtés de Carl Fogarty et Neil Hodgson en 1997, il a fait un crochet par les États-Unis en tant que responsable du programme AMA durant trois ans, avant de revenir en Europe en 2001 comme ingénieur de Ben Bostrom. Deux ans plus tard, il devenait directeur technique de l'équipe World Superbike, puis à partir de 2010 responsable du projet WSBK.

L'ère Marinelli est riche de victoires et c'est sous sa direction technique que la marque a remporté cinq titres pilotes (avec Hodgson, Toseland, Bayliss et Checa) et six titres constructeurs. Indissociable de l'équipe WSBK, il était aussi de l'aventure MotoGP de Troy Bayliss à Valence, en 2006, lorsque l'Australien a retrouvé les Grands Prix pour un one-shot mémorable marqué du sceau de la victoire.

Aujourd'hui, l'ingénieur italien a décidé de relever un nouveau défi et il mettra fin à l'aventure Ducati dans quelques semaines. "Naturellement, nous sommes déçus qu'il ait décidé de quitter notre entreprise à la fin de cette année", souligne Claudio Domenicali, administrateur délégué du constructeur, qui retient ses "compétences, [son] investissement, [sa] ténacité et sa grande passion pour les courses".

"Nous avons partagé des succès et des déceptions, des sacrifices et des satisfactions, mais je ne l'ai jamais vu perdre l'enthousiasme qui l'a toujours distingué dans son travail", précise Domenicali au sujet de celui qui a marqué de son empreinte la riche Histoire des Rouges en World Superbike.

"Au bout de 22 ans, il n'est pas facile de partir et de tourner la page. Et si ce que l'on quitte s'appelle Ducati, la décision à prendre devient vraiment difficile", explique Ernesto Marinelli. "Cependant, pour chacun de nous arrive un moment où il faut placer la barre plus haut et se mettre plus au défi. Je quitte Ducati en ayant conscience que j'ai vécu des moments et connu des satisfactions inoubliables, partagé une passion, des rêves et des satisfactions, mais aussi des défaites, des déceptions et des difficultés. Autant de faits qui ont marqué et façonné ma croissance professionnelle et qui m'ont fait comprendre que 'Never give up' n'est pas seulement une façon de parler mais un véritable style de vie."

"Pour mon avenir, j'ai décidé d'accepter un nouveau défi professionnel, de me remettre en question, tout en ayant conscience que ce que je quitte aura toujours une place importante dans mes souvenirs et dans mon cœur", poursuit l'ingénieur italien. "Merci Ducati. Merci aux nombreuses et fantastiques personnes qui ont partagé avec moi ces années de dur labeur et de voyages, de circuits à travers le monde. Pour terminer ma dernière saison Superbike, il reste encore quatre courses et il sera encore plus motivant et spécial de se battre ensemble pour gagner, avant de quitter tous les collègues et les Ducatisti avec lesquels je continuerai à partager amitié et passion, et que je retrouverai encore pour encourager nos motos rouges de Borgo Panigale !"

Prochain article WSBK
Les différences de freinage entre MotoGP et Superbike

Previous article

Les différences de freinage entre MotoGP et Superbike

Next article

Maxime Berger, 1989-2017

Maxime Berger, 1989-2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Équipes Ducati Team Shop Now
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités