WSBK
28 févr.
-
01 mars
Événement terminé
C
Assen
17 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
23 jours
C
Imola
08 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
44 jours
C
Aragon
22 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
Misano
12 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
79 jours
C
Donington Park
03 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
100 jours
C
Oschersleben
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
128 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
163 jours
C
Barcelone
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
177 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
191 jours
C
Villicum
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
198 jours
C
Jerez
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
212 jours

Melandri ne comprend toujours pas pourquoi Aprilia a rejoint le MotoGP

partages
commentaires
Melandri ne comprend toujours pas pourquoi Aprilia a rejoint le MotoGP
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
7 janv. 2020 à 16:45

La saison 2015 ne lui a pas franchement laissé un bon souvenir. Marco Melandri revient aujourd'hui sur les raisons de l'échec du projet qu'il a partagé avec Aprilia en MotoGP et s'interroge sur la stratégie du constructeur italien.

Plus que quiconque, Marco Melandri s'est pour ainsi dire trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Plusieurs fois malchanceux au cours de sa carrière, le pilote italien a remporté des courses dans le Championnat du monde Superbike avec quatre marques : Yamaha, BMW, Aprilia et Ducati. Pourtant, il n'a jamais eu la chance d'être titré dans la discipline malgré un palmarès plus qu'honorable, lui qui a signé 22 victoires en sept saisons.

Il aurait eu une opportunité d'y parvenir en 2015, avec Aprilia, néanmoins c'est le moment qu'a choisi le constructeur de Noale pour le ramener en MotoGP, contre sa volonté. Passé chez Aprilia après le retrait de BMW du World Superbike fin 2013, le pilote italien n'a pas eu le choix. "C'était très difficile à l'époque. J'avais signé un contrat avec Gigi Dall'Igna, mais il est passé chez Ducati peu après. Il a été remplacé par Romano Albesiano, qui n'avait aucune expérience", se souvient Marco Melandri dans une interview accordée à Motorsport.com.

Lire aussi :

Alors que la marque avait remporté les titres WSBK avec Max Biaggi en 2010 et 2012, puis avec Sylvain Guintoli en 2014, année où Marco Melandri se classait quatrième pour sa première campagne avec la RSV4, la suite aurait pu être plus favorable pour le natif de Ravenne. Ses premiers moments au guidon de la RSV4 se sont révélés compliqués, mais une fois la phase d'adaptation passée, le meilleur semblait être à venir. "J'ai fourni des informations qui ont aidé Aprilia. Mais il n'y a rien de pire qu'un scénario dans lequel un ingénieur doit suivre les conseils d'un pilote. J'ai perdu six mois. Une fois que les choses se sont bien passées, j'ai dû passer en MotoGP, même si je ne voyais pas de raison de le faire", explique-t-il.

Marco Melandri

Après un début de saison difficile, Melandri avait remporté six courses en 2014.

En 2015, pour son retour en Grand Prix, Aprilia a conçu une MotoGP qui s'appuyait grandement sur sa machine de Superbike, bien loin de la concurrence, et la mécanique s'est rapidement grippée entre l'équipe et Melandri. Celui qui, en 2005, avait été vice-Champion du monde en MotoGP a disputé dans ce contexte tendu ses huit derniers Grands Prix, avant de jeter l'éponge. "Après quelques courses, je suis resté à la maison parce que la moto était très mauvaise. Les gens n'avaient aucune expérience et ils ne pouvaient pas dépenser d'argent. Ce n'était pas amusant pour moi. Il faut s'amuser si on veut se donner à 100% dans un projet."

Lire aussi :

Après ce retour précipité en MotoGP avec une RSV4 hybride, Aprilia a développé une véritable MotoGP. Les dernières années n'ont toutefois pas été particulièrement fructueuses pour la marque et Marco Melandri garde un regard critique sur ce programme. "Je ne comprends pas. Aprilia aurait dû rester en World Superbike", estime-t-il, s'interrogeant sur la décision prise par le groupe Piaggio. "Ils auraient dû se battre pour les titres en Superbike. C'était la série parfaite pour Aprilia. Mais le propriétaire de l'entreprise ne le voulait pas."

Y a-t-il un espoir pour que le projet MotoGP d'Aprilia réussisse enfin, alors que l'équipe engage cette année de profonds changements ? "Je ne sais pas. Et franchement, je m'en fiche", répond le néo-retraité, qui garde encore aujourd'hui le souvenir de cet échec, qui à l'époque déjà, avait bien failli lui valoir une fin de carrière anticipée. Il allait finalement parvenir à revenir en 2017, pour trois dernières saisons en WSBK, avec à la clé trois victoires et un total de 26 podiums.

Marco Melandri

Dès les essais hivernaux, Melandri avait compris que l'Aprilia 2015 était très inférieure à la concurrence.

Article suivant
L'année 2019 se termine, alors champagne !

Article précédent

L'année 2019 se termine, alors champagne !

Article suivant

22 pilotes pour la saison 2020 du WorldSBK

22 pilotes pour la saison 2020 du WorldSBK
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , WSBK
Pilotes Marco Melandri
Auteur Sebastian Fränzschky