Présentations WSBK 2017
Dossier

Présentations WSBK 2017

Melandri - "Que j'aie couru ou non en 2016, cela ne compte plus"

partages
commentaires
Melandri -
Par : Léna Buffa
8 févr. 2017 à 19:00

L'Italien fait son retour avec la ferme intention de ne plus ressasser le passé et de se focaliser sur l'objectif qui l'a poussé à sortir de sa retraite : gagner.

Marco Melandri et Chaz Davies, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Chaz David et Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri et Chaz Davies, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri et Chaz Davies, Ducati Team
La moto de Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri et Chaz Davies, Ducati Team
Détails de la moto de Marco Melandri, Ducati Team
La moto de Marco Melandri, Ducati Team

Un an et demi après un retrait de la compétition contraint et forcé, Marco Melandri s'apprête à faire son retour, et par la grande porte. Engagé par l'équipe officielle Ducati en championnat du monde Superbike, le voici au guidon de la moto qui a marqué de son empreinte la saison 2016 dont elle a remporté 11 courses - exclusivement avec Chaz Davies -, contre 14 qui sont revenues au binôme Rea-Sykes chez Kawasaki et une autre conquise par la Honda de Nicky Hayden.

Annoncé en juillet dernier, le pilote italien a eu l'occasion de se remettre dans le rythme en ré-intensifiant son entraînement, avant d'entamer avec son coéquipier gallois le programme d'essais hivernaux de la Panigale R version 2017. Un parcours qui l'a préparé à se replonger dans le grand bain et qui le mènera sur la grille de départ de Phillip Island dans un peu plus de deux semaines. Sur la route vers l'Australie, un autre rendez-vous marquait une étape importante : la présentation de l'équipe, ce mercredi en Italie.

"Quelle émotion !" s'est exclamé Melandri à son arrivée sur scène, conscient qu'à 34 ans il ouvre un nouveau chapitre de sa carrière qui semblait inespéré il y a encore quelques mois. Et s'il revient, ça n'est certainement pas pour jouer les seconds rôles : l'ancien champion du monde 250cc n'a rien perdu de sa franchise et annonce haut et fort la cible qui a motivé son retour.

"J'ai gagné beaucoup de courses, mais perdu aussi beaucoup de championnats. Maintenant, il est temps de mûrir et de rapporter à la maison un résultat important. C'est un rêve que je poursuis chaque matin quand je me réveille et il est temps de le réaliser", annonce-t-il sans détour. "Je pense avoir mûri et compris beaucoup de choses durant ces années difficiles. Quand une chose te manque, tu comprends encore plus à quel point tu la veux."

Après 17 ans en championnats du monde, qu'il s'agisse du MotoGP ou du WSBK, Marco Melandri compte à son palmarès un titre en quart de litre et peut s'enorgueillir d'une deuxième place au championnat des deux catégories reines, en 2005 pour les Grands Prix et en 2011 en dérivées de la série. Jamais il n'a toutefois pu atteindre le sacre dans ces deux séries-phares, et ce même s'il n'a eu de cesse d'animer les avant-postes de la dernière nommée en remportant 19 victoires en quatre ans.

"Je crois que je suis, cette fois, dans la situation idéale au bon moment", ajoute le pilote italien. "Ça a été un début de projet vraiment fantastique. Dès le début, le caractère de la Panigale R m'a énormément plu et elle s'est avérée bien adaptée à mon style de pilotage, ce qui était essentiel. J'ai trouvé un team très bien préparé et très organisé, et cela ne fait que renforcer chaque jour mon envie de bien faire. J'ai hâte de commencer, parce que je suis motivé comme jamais."

"Le passé ne compte pas"

Déjà pilote officiel Ducati par le passé en MotoGP, la fin de son aventure avec Borgo Panigale avait été aussi mouvementée que ne le fut son départ du WSBK, fin 2014, lorsqu'il avait dû retourner en Grands Prix avec Aprilia pour un projet qui allait finir par avorter rapidement.

"Le passé ne compte pas", assure aujourd'hui Marco Melandri, impatient de retrouver la compétition lors de l'épreuve de Phillip Island, qui donnera le coup d'envoi de la saison dans deux semaines. "Je descends pour faire une bonne course et c'est la piste qui dira ce que je vaux. Je ne me fais aucune illusion, mais je suis conscient que l'on part tous sur un pied d'égalité. Que j'aie couru ou non l'année dernière, cela ne compte plus."

"C'est une course, je pense que tout le monde descend pour essayer de faire de son mieux et essayer de gagner. Il peut tout arriver", prévient l'Italien, qui refuse de s'aventurer sur le terrain des pronostics : "Je descends avec l'idée de vivre chaque jour l'un après l'autre, sans dire 'Si je fais un top 5 je serai content et si je fais dixième non'. J'y vais pour faire de mon mieux et on verra bien, mais je suis certain que ce sera un beau week-end."

Propos recueillis par Matteo Nugnes

 

T-shirt Ducati Corse 2016 imprimé grille
T-shirt Ducati Corse 2016 imprimé grille, en vente sur Motorstore.com
Prochain article WSBK
Kawasaki présente sa Ninja ZX-10RR à Barcelone

Previous article

Kawasaki présente sa Ninja ZX-10RR à Barcelone

Next article

Pour Davies, le titre est une étape préliminaire avant le MotoGP

Pour Davies, le titre est une étape préliminaire avant le MotoGP

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement La présentation du Team Ducati
Pilotes Marco Melandri
Équipes Ducati Team Shop Now
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités