Melandri se rappelle au bon souvenir du Superbike en jouant la gagne

partages
commentaires
Melandri se rappelle au bon souvenir du Superbike en jouant la gagne
Par : Léna Buffa
26 févr. 2017 à 09:30

Ses deux premières courses avec Ducati ont confirmé que l'Italien n'avait rien perdu de sa hargne. Sur le bilan du week-end australien figurent une chute, un podium et beaucoup d'espoir.

Podium : le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le deuxième Chaz Davies, Ducati Team, et le troisième Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Podium : deuxième place pour Chaz Davies, Ducati Team, devant Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Le troisième, Marco Melandri, Ducati Team avec Troy Bayliss
Marco Melandri, Ducati Team, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Troisième place pour Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team

De retour en Superbike après plus de deux ans d'absence et, plus généralement, de retour à la compétition après avoir quitté les pistes en juillet 2015, Marco Melandri dresse un bilan positif de son premier week-end de course de la saison. Après deux épreuves qui l'ont vu batailler aux avant-postes, il est récompensé par un podium, obtenu ce dimanche.

Samedi, c'est sur une chute que s'était conclue sa première épreuve, alors qu'une bonne première partie de course lui avait permis de se battre dans le groupe de tête et même de momentanément prendre les commandes. Comme ses rivaux, il tentait de gérer ses pneus en vue de la fin de course, mais une touchette avec Alex Lowes a fini par le priver des huit derniers tours.

"Malheureusement, quand j'ai commencé à revenir sur les premiers, j'ai passé Lowes dans le premier virage, je suis sorti un peu plus large et lui a décroisé", expliquait le pilote italien auprès du site officiel du WSBK. "Il a changé de direction vraiment pour venir sur moi et non pour me dépasser, il m'a pris à l'avant, je n'ai pas réussi à faire le virage et j'ai glissé. C'est dommage, partir dixième [dimanche] à cause de quelqu'un d'autre, ça m'ennuie un peu, mais il faudra que je pense à ma course et à mon rythme."

Malgré le manque de concrétisation, Melandri s'efforçait de retenir le positif, à savoir sa capacité à se battre avec les premiers dès son retour à la compétition. Il en a été de même ce dimanche, alors que le nouveau règlement sur la grille de départ l'obligeait effectivement à partir de la dixième place suite à cet abandon.

L'homme le plus rapide en piste dimanche

Tour après tour, on l'a vu cravacher, remontant progressivement dans le peloton jusqu'à faire la jonction. C'est lors de cette remontée qu'il a signé ce qui allait être le meilleur temps de la course, en 1'31"178. Il est d'ailleurs celui qui a le plus souvent tourné en 1'31 (par dix fois) et il s'est montré le plus rapide en piste sur près de la moitié des tours.

Le pilote Ducati n'a cessé de jouer la gagne que dans les dernières minutes, se faisant distancer par le binôme Rea-Davies alors que ses pneus montraient des signes de fatigue après un tel effort. Il en termine ainsi à la troisième position, à deux dixièmes du vainqueur.

"La première course a été difficile et la deuxième l'a été encore plus, parce que je partais derrière et ça n'a pas été facile", commentait-il à chaud dans le parc fermé. "J'ai un peu trop poussé les pneus et dans les derniers tours je n'avais plus assez de grip pour essayer de me battre pour la victoire. En tout cas, ces deux gars [Rea et Davies, ndlr] étaient un peu plus forts que moi aujourd'hui. Ceci dit, être de retour sur le podium pour la première manche après un an et demi d'absence, c'est génial."

"Ça a été une course vraiment dure. J'étais bien parti mais j'ai perdu des places dans le trafic au début, j'ai donc attaqué au maximum pour revenir et j'ai usé mes pneus autant que mon énergie. Quand je suis passé en tête, j'ai essayé d'imposer mon rythme mais, avec le recul, ça n'était pas ce qu'il fallait faire. À trois tours de la fin, quand Rea et Davies ont haussé le ton, j'étais un peu en difficulté avec le grip et je n'ai pas pu attaquer."

En dépit du fait qu'il a pu toucher du doigt deux victoires sans les faire siennes, Marco Melandri assure quitter l'Australie sur un bilan des plus positifs, qu'il tentera de faire fructifier dans deux semaines sur le circuit de Buriram, arrivé au championnat en son absence.

"Je me sens super bien ! Première course et tout de suite sur le podium, c'était un rêve pour moi", se réjouit-il auprès du site officiel. "C'est juste dommage pour la première course, parce que j'ai perdu l'occasion de me constituer une expérience que j'aurais utilisée aujourd'hui en Course 2."

"Je crois que cette course [de dimanche] me servira beaucoup. En Thaïlande, ce ne sera pas facile parce que c'est une nouvelle piste pour moi, mais je crois que ma moto est suffisamment équilibrée pour m'aider à l'apprendre rapidement."

Prochain article WSBK
Hayden : "On rêve, on espère et puis on se fait battre comme ça"

Previous article

Hayden : "On rêve, on espère et puis on se fait battre comme ça"

Next article

Championnat - Rea entame à la perfection la défense de son titre

Championnat - Rea entame à la perfection la défense de son titre

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Phillip Island
Catégorie Dimanche - Course 2
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Marco Melandri
Équipes Ducati Team Shop Now
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions