Melandri et Rea posent les bases d'un duel dans des conditions mixtes

partages
commentaires
Melandri et Rea posent les bases d'un duel dans des conditions mixtes
Par : Willy Zinck
13 avr. 2018 à 16:23

Les deux hommes ont respecté la logique du championnat au cours d'une première journée aux conditions évolutives, et figurent en tête d'une hiérarchie dominée par Ducati et Kawasaki.

Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing, Jonathan Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Chaz Davies, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jordi Torres, MV Agusta Reparto Corse
Alex Lowes, Pata Yamaha
Alex Lowes, Pata Yamaha
Xavi Fores, Barni Racing Team
Michael van der Mark, Pata Yamaha
Michael van der Mark, Pata Yamaha
Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia
Leon Camier, Honda WSBK Team
Michael Ruben Rinaldi, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team

L'arrivée du Superbike en Europe ce week-end a donné lieu à une première journée spectaculaire sur le circuit de MotorLand Aragón, et pour cause : les conditions de piste, d'abord détrempées dans la matinée, se sont asséchées progressivement au cours de la journée, rendant les trois séances d'essais libres plus déterminantes les unes que les autres, alors que le tarmac gagnait en adhérence au fil des minutes.

La tendance générale a cependant été claire d'emblée, cette troisième manche du championnat semblant s'acheminer vers un duel à couteaux tirés entre Kawasaki et Ducati, qui se sont relayés aux commandes de la hiérarchie, dans la droite lignée du scénario que nous ont jusqu'ici offert les deux premières manches de l'année, en Australie ainsi qu'en Thaïlande.

Mais c'est d'abord le triple Champion du monde en titre, Jonathan Rea, qui s'est porté en haut de la feuille des temps lors des EL1. Le Nord-Irlandais est bousculé en ce début de saison, il le sait, et son avantage sur la concurrence n'est que ténu, d'où la nécessité de remettre rapidement les choses dans l'ordre pour le pilote Kawasaki.

Un autre pilote qui doit remettre les pendules à l'heure est Marco Melandri, et l'Italien n'a pas déçu ce vendredi. Deuxième à l'issue de la première séance, certes à plus d'une demi-seconde de Rea, celui qui occupe actuellement la deuxième place du championnat à seulement deux points de Rea a profité de l'amélioration de la piste lors des EL2 pour déloger son adversaire de son piédestal.

Un avantage que le pilote Ducati a pu préserver sans difficulté lors des EL3, puisque des ondées sont de nouveau venues perturber les plans des pilotes, figeant le classement des temps combinés en une quasi-copie carbone des résultats des EL2.

Pas tout à fait, car de petites retouches au classement ont été réalisées par des pilotes téméraires, et surtout prompts à signer un temps avant le retour du crachin en Espagne. Ainsi, si le quatuor de tête est resté identique, Melandri enlevant le meilleur temps de la journée devant Rea, Sykes et Davies, Jordi Torres s'est fendu d'un remarquable tour lancé en fin de journée pour s'adjuger le cinquième temps global.

Alex Lowes, d'habitude peu en verve sur le tracé espagnol, termine pour sa part ce vendredi au sixième rang, après avoir fourni un bel effort tout au long de la journée, et notamment abaissé son meilleur temps de quatre dixièmes lors des EL3.

Camier in extremis, rejette en Superpole 1 un Rinaldi surprenant

Suffisant pour passer devant son coéquipier, septième, ainsi que celui qui occupe pour l'heure la première place des pilotes indépendants, Xavi Forés. Les autres changements dans le top 10 concernent les deux dernières positions, avec Lorenzo Savadori et Leon Camier qui s'emparent des deux derniers tickets d'accession directe à la Superpole 2.

Mais si pour le premier, il s'agit d'une bonne performance compte tenu de son forfait sur blessure l'an passé en Espagne, on était en droit d'attendre un peu plus pour le second, qui s'est montré jusqu'ici cette saison très véloce.

Toujours est-il que les deux hommes ont repoussé au dernier instant Michael Ruben Rinaldi, qui effectue ce week-end ses débuts en Superbike et évolue au guidon de la troisième et dernière Panigale présente sur la grille. Un résultat d'autant plus regrettable, même si le transalpin aura le droit à une seconde chance grâce à la Superpole 1 demain, qu'il avait jusqu'ici brillé en s'invitant parmi les pilotes les plus rapides.

Baz en passera par la Superpole 1

Rinaldi devance ainsi un autre Italien, Davide Giugliano, qui remplace un Eugene Laverty blessé chez Aprilia, alors que Loris Baz clôt pour sa part sa journée à la 13e place. Le Français avait pourtant bien débuté avec le septième temps ce matin, mais n'a pas été en mesure de tenir le rythme et a payé cher le fait d'être le seul pilote à ne pas sortir au tout début des EL3, alors qu'une fenêtre de tir précédant l'arrivée de la pluie pouvait laisser espérer une progression dans la hiérarchie.

Plus bas dans la hiérarchie, on notera le 14e chrono de Jack Gagne, dont le rythme est allé crescendo mais n'a pas été suffisant pour passer d'emblée en Superpole 2. À noter également que le jeune Toprak Razgatlioglu, sensation de ce début de saison chez les rookies, est parvenu à se sortir d'une situation bien mal embarquée, puisqu'il figurait au-delà des 107% sur le mouillé lors des EL1. Le Turc a finalement redressé la situation sur le sec, et boucle cette journée en 17e position.

 Aragón - WSBK - Jour 1

Pos.PilotesMotoTrsTemps/écarts
1 italy Marco Melandri  Ducati 31 1'50.652 
2 united_kingdom Jonathan Rea  Kawasaki 27 0.039
3 united_kingdom Tom Sykes  Kawasaki 32 0.197
4 united_kingdom Chaz Davies  Ducati 27 0.473
5 spain Jordi Torres  MV Agusta 31 0.560
6 united_kingdom Alex Lowes  Yamaha 28 0.695
7 netherlands Michael van der Mark  Yamaha 34 0.695
8 spain Xavi Forés  Ducati 28 1.053
9 italy Lorenzo Savadori  Aprilia 31 1.159
10 united_kingdom Leon Camier  Honda 27 1.166
11 italy Michael Ruben Rinaldi  Ducati 34 1.302
12 italy Davide Giugliano  Aprilia 30 1.883
13 france Loris Baz  BMW 39 2.026
14 united_states Jake Gagne  Honda 30 2.126
15 spain Román Ramos  Kawasaki 31 2.245
16 russia Vladimir Leonov  Kawasaki 31 2.326
17 turkey Toprak Razgatlioglu  Kawasaki 24 2.489
18 argentina Leandro Mercado  Kawasaki 31 2.577
19 united_states Patrick Jacobsen  Honda 31 2.697
20 colombia Yonny Hernández  Kawasaki 29 2.814
21 czech_republic Ondrej Jezek  Yamaha 26 3.807
Prochain article WSBK
Le circuit de Villicum confirmé au calendrier Superbike 2018

Previous article

Le circuit de Villicum confirmé au calendrier Superbike 2018

Next article

Giugliano va remplacer un Laverty blessé chez Milwaukee Aprilia

Giugliano va remplacer un Laverty blessé chez Milwaukee Aprilia

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Aragón
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Motorland Aragon
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé d'essais libres