Essais Phillip Island - Melandri surprend les Kawasaki

L'Italien a pris les devants au cours de la première journée d'essais devant ses deux adversaires britanniques, alors que son coéquipier Davies doit pour l'instant se contenter de la dixième place.

Doucement mais sûrement, la saison 2018 de Superbike commence à prendre forme avec l'arrivée du plateau cette semaine sur les lieux habituels de la première manche, à Phillip Island en Australie.

Et comme à l'accoutumée sur le tracé de l'État de Victoria, c'est dans des conditions venteuses et fraîches que les pilotes se sont élancés pour ce qui constituent leurs derniers essais avant le premier rendez-vous du calendrier, prévu le week-end prochain.

Des répétitions grandeur nature en somme, où Ducati s'est illustré après avoir quelque peu souffert de la comparaison par rapport aux Kawasaki en regard des deux premières séances d'essais du début d'année, à Jerez et Portimão.

Et une fois n'est pas coutume, c'est Marco Melandri qui a mené la danse au sein des troupes de Bologne. L'Italien a réalisé une première journée studieuse en étant le pilote avec le plus de tours en poche, 71, une statistique qu'il partage avec le nouveau venu dans la catégorie, Toprak Razgatlioglu.

Avec un temps de 1'30"726, Melandri a donc été le plus rapide sur le circuit australien, en restant cependant à plus d'une seconde de la superpole de l'an passé, œuvre de Jonathan Rea. Mais cette première journée de tests a surtout eu valeur de mise en chauffe pour les pilotes, et les chronos devraient progresser de façon significative lors de la seconde journée.

Dominatrices lors des deux premières séances de 2018, les Kawasaki n'ont certes pas réussi à se maintenir à la première place, mais elles demeurent en bonne position dans la hiérarchie.

Chutes de Sykes et Rea

Comme chez Ducati, c'est le moins bien classé de la campagne 2017 qui a pris les devants, Tom Sykes donc, l'Anglais terminant la journée à un peu plus de trois dixièmes de Melandri, là où Rea est relégué à plus d'une demi-seconde. Les deux hommes ont chuté dans le virage 11 au cours de la journée (c'était d'ailleurs la première chute de Rea cette année), conséquence du faible niveau d'adhérence de la piste australienne.

Derrière eux, on retrouve la sensation de ce début d'année, Leon Camier. C'est un euphémisme que de dire que l'Anglais a bien négocié son passage chez Honda, lui qui s'était déjà illustré de façon très positive lors des précédents tests.

L'ex-pilote de MV Agusta prend la quatrième place du jour, et confirme la volonté de Ten Kate de faire son retour au premier plan après une dernière saison à oublier. Son coéquipier Jack Gagne, trois manches à son actif en 2017, continue quant à lui son apprentissage de la discipline, et a fini à la 17e place.

Les Yamaha, elles, semblent encore cacher leur jeu pour l'instant. Considérées avant même que la saison ne commence comme les principales bénéficiaires de la nouvelle réglementation sur la limitation des régimes moteur, les R1 de Michael van der Mark et d'Alex Lowes n'ont pas encore dévoilé tout leur jeu, et figurent respectivement aux cinquième et huitième positions dans le classement, su un circuit qui leur convient pourtant bien traditionnellement. Lowes était ainsi passé tout près d'une victoire ici l'an passé, mais s'est concentré ce lundi sur le développement du moteur de sa machine.  

Entre les deux Yamaha, on retrouve Xavi Forès, qui a essentiellement travaillé sur le comportement de sa moto en sortie de virages, ainsi qu'Eugene Laverty, premier représentant d'Aprilia dans la hiérarchie.

Jordi Torres est pour sa part neuvième, en dépit dune chute dans le virage 2, et devance un Chaz Davies encore une fois discret, mais qui a concentré ses efforts sur l'électronique de sa Panigale.

Baz découvre sa nouvelle machine

Cette première journée a aussi été l'occasion pour le revenant Loris Baz de découvrir l'ultime version de la BMW SS 1000RR. Le Français s'est montré très assidu en piste et n'a pas hésité à recourir à deux motos pour multiplier les essais de réglages. Il devance la seconde Aprilia, celle de Lorenzo Savadori, ainsi donc que le meilleur rookie pour le moment de ces tests, Toprak Razgatlioglu, qui continue de faire des merveilles pour ses débuts avec la Kawasaki.

Plus bas dans la hiérarchie, on peut noter le 19e temps de Yonny Hernández, ainsi que le 22e et dernier chrono de PJ Jacobsen, sur la troisième moto alignée par Honda par l'intermédiaire de la nouvelle équipe TripleM Racing.

Du côté du Supersport enfin, le Champion du monde en titre Lucas Mahias tient pour l'instant son rang avec le meilleur chrono provisoire, devant Federico Caricasulo. Kenan Sofuoglu est pour sa part cinquième, juste derrière l'ancien pilote de Moto2, Sandro Cortese.

Essais Phillip Island - Superbike - J1

 PiloteMotoChrono/Écart
1  Marco Melandri Ducati 1'30.726
2  Tom Sykes Kawasaki 0.341
3  Jonathan Rea Kawasaki 0.533
4  Leon Camier Honda 0.828
5  Michael van der Mark Yamaha 0.956
6  Xavi Forés Ducati 0.980
7  Eugene Laverty Aprilia 1.147
8  Alex Lowes Yamaha 1.188
9  Jordi Torres MV Augusta 1.220
10  Chaz Davies Ducati 1.328
11  Loris Baz BMW 1.431
12  Lorenzo Savadori Aprilia 1.725
13  Toprak Razgatlioglu Kawasaki 2.024
14  Román Ramos Kawasaki 2.075
15  Leandro Mercado Kawasaki 2.332
16  Wayne Maxwell Yamaha 2.454
17  Jack Gagne Honda 2.564
18  Ondrej Jezek Yamaha 2.572
19  Yonny Hernández Kawasaki 2.809
20  Troy Herfoss Honda 2.926
21  Daniel Falzon Yamaha 3.343
22  PJ Jacobsen Honda 3.684

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Essais de février à Phillip Island
Sous-évènement Lundi
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Type d'article Résumé d'essais