Melandri "viré" : "Tôt ou tard, ça devait arriver"

partages
commentaires
Melandri
Par : Léna Buffa
29 août 2018 à 17:50

Le pilote italien avoue une pointe d'amertume, bien qu'il tente de se tourner vers l'avenir, annonçant son souhait de poursuivre sa carrière quelques années s'il trouve le bon package pour être compétitif.

À l'annonce du recrutement d'Álvaro Bautista par l'équipe Ducati en World Superbike coïncidait celle du départ de Marco Melandri, qui se retrouve privé d'un des meilleurs guidons du championnat après deux ans de bons et loyaux services.

À la suite d'un passage forcé et peu heureux en MotoGP avec Aprilia, le pilote italien avait rebondi grâce à cet accord, lui permettant de retrouver, après deux ans d'absence, le championnat dans lequel il avait déjà remporté 19 courses. Trois nouveaux succès sont venus s'ajouter depuis lors, cependant cela n'a pas suffi à garantir la pérennité du binôme Melandri-Ducati au-delà de ces deux saisons, Bautista lui ayant été préféré pour l'arrivée de la nouvelle Panigale V4.

"C'est un moment difficile pour ma carrière. Je me sens bien, je suis compétitif et tout à coup je suis un peu viré comme ça. Tôt ou tard ça devait arriver. Mieux vaut que ça arrive à un moment où on est bien, plutôt qu'à un moment où ça va mal", commente Marco Melandri auprès du site officiel du WSBK, ne cachant pas toutefois une certaine amertume quant à la façon dont les choses se sont passées : "J'ai lu les infos dans les magazines, personne ne me l'a dit officiellement. C'est quelque chose qui n'est pas facile pour moi, mais je regarde de l'avant, alors ça va."

Lire aussi :

Bien que cette pique ne cache rien de la déception du pilote italien, la direction de Ducati a néanmoins tenu à le remercier et à louer unanimement la qualité de son investissement.

"Nous voudrions remercier Marco pour ces deux années ensemble. Il a fait preuve d'un très grand professionnalisme. C'est un chapitre qui se referme, mais qui restera toujours dans nos cœurs", assure Serafino Foti, team manager.

"Je ne veux pas manquer de respect à Marco Melandri, qui a fait un super travail, qui reste très rapide, et qui s'est comporté de façon très professionnelle avec l'équipe Ducati", renchérit Paolo Ciabatti, directeur sportif Ducati Corse, qui admet que faire un tel choix est "toujours difficile".

Auprès de Motorsport.com, Ciabatti a indiqué que Ducati espérait obtenir des performances plus linéaires avec sa nouvelle recrue. "Quand vous prenez une décision, il y a toujours des pours et des contres, certaines personnes peuvent être d'accord ou non. Nous avons pris une décision basée sur ce que nous avons pensé être une équipe très compétitive pour l'année prochaine. Et en disant cela je ne veux pas dire que Marco n'est pas compétitif, car il peut être très rapide, mais nous avons décidé qu'avec Álvaro nous pouvions probablement obtenir plus de continuité au cours de la saison."

"C'est triste, parce que Marco a toujours été excellent avec nous, il s'est comporté de façon très professionnelle. Il a commencé la saison 2018 de façon parfaite, en obtenant d'excellents résultats. Ça n'a pas été une décision facile et le temps nous dira [si c'était la bonne]", ajoute le directeur sportif.

Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team

Peu d'options pour l'avenir

À tout juste 36 ans, Melandri ignore pour l'instant si cette séparation va signer l'arrêt de sa carrière, lui qui a déjà été écarté des pistes durant un an et demi. Le contexte, cette fois, lui semble peu favorable, alors que les équipes officielles Kawasaki et Yamaha ont d'ores et déjà bouclé leur line-up, ne laissant pas sur le marché World Superbike de solutions aussi qualitatives qu'il pourrait le souhaiter.

"Je vais regarder quoi faire à l'avenir. Si je trouve une moto compétitive, j'aimerais continuer. Je pense pouvoir être encore à 100% de ma forme durant deux ou trois ans. Sinon je chercherai quelque chose à faire dans la vie, je vais suivre d'autres passions et faire quelque chose en dehors de la moto", suggère le pilote.

Lire aussi :

Selon Paolo Ciabatti, il paraît peu probable que le numéro 33 puisse rester lié à Ducati en compétition, indépendamment de la structure officielle pour laquelle il évoluait depuis 2017. "Nous apprécions Marco et nous pensons qu'il a été excellent avec Ducati, à tous les égards. Aussi, nous adorerions le voir rester sur une Ducati s'il y en a la possibilité", souligne-t-il auprès de Motorsport.com. "Marco est un pilote professionnel, il mérite bien entendu d'être payé correctement pour son travail et malheureusement je ne vois pas beaucoup d'opportunités pour qu'une équipe Ducati en World Superbike lui offre des revenus au niveau qu'il peut attendre. C'est malheureusement la situation. De notre côté, nous en serions plus que contents, mais je pense que ce sera un peu difficile."

En attendant, il reste quatre manches à disputer cette année, et donc huit opportunités de victoire pour Melandri. Et l'Italien compte bien en profiter, alors qu'il vient de s'afficher parmi les plus rapides du test privé de Portimão. "Je veux juste essayer de m'amuser sur les dernières courses, de faire de mon mieux. Je veux essayer de gagner à nouveau et d'amuser un peu le public, de laisser un bon souvenir !"

Propos recueillis par Lewis Duncan

Prochain article WSBK
Davies confirmé chez Ducati pour deux saisons supplémentaires

Previous article

Davies confirmé chez Ducati pour deux saisons supplémentaires

Next article

Fracture d'une clavicule pour Davies

Fracture d'une clavicule pour Davies
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , WSBK
Pilotes Marco Melandri
Équipes Ducati Team Shop Now
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités