Melandri demande un "changement majeur" sur sa Yamaha

partages
commentaires
Melandri demande un "changement majeur" sur sa Yamaha
Par :
Co-auteur: Léna Buffa
24 avr. 2019 à 07:59

En grande difficulté en ce début de saison avec sa Yamaha, l'ancien vice-Champion du monde Superbike en appelle à un travail de fond afin de se sentir plus à l'aise.

Après un début de saison prometteur, avec notamment un podium obtenu dès la première course du championnat, à Phillip Island, Marco Melandri a connu de gros revers. Aujourd'hui, l'Italien se trouve en grande difficulté, déplorant une Yamaha mal équilibrée qu'il ne parvient pas à piloter comme il le souhaiterait.

De la troisième place qu'il occupait initialement dans la hiérarchie mondiale, l'Italien a glissé au septième rang. En proie de course en course à des difficultés avec sa machine, il a vu ses performances plonger avec le début de la saison européenne : alors qu'il avait enchaîné les sixièmes places après son podium, il n'a pas réussi à entrer dans le top 10 lors des manches d'Aragón et d'Assen, et ce alors que Yamaha obtenait trois podiums en Thaïlande, un en Aragón et deux aux Pays-Bas grâce à Alex Lowes et Michael van der Mark.

Lire aussi :

L'ancien vice-Champion du monde Superbike décrit les deux week-ends européens comme ayant été parmi les plus difficiles de sa carrière. "Je suis toujours aux prises avec les problèmes que j'ai eus le premier jour avec cette moto", regrette-t-il auprès de Motorsport.com. "La moto n'absorbe pas les bosses. Son comportement en virage est aussi un gros problème pour moi. La moto ne tourne pas, je dois vraiment me battre."

"On est globalement très malchanceux. Le week-end en Aragón a été le pire pour moi en World Superbike. Je m'attendais à quelque chose de la part de la moto, qu'elle n'a pas fait. J'avais du mal à ralentir la moto et à tourner dans les virages. J'ai essayé d'adapter mon style de pilotage, mais cela n'a fait qu'empirer les choses. On a changé beaucoup de choses sur la moto et on a probablement pris la mauvaise direction", explique-t-il au sujet de la première manche européenne, disputée début avril.

Marco Melandri sent que sa taille contribue à ses problèmes. "Je ne peux pas mettre autant de poids que les autres pilotes sur le pneu arrière, j'ai l'impression qu'il y en a toujours trop sur l'avant. On est à la limite, on ne peut pas déplacer le poids plus vers l'arrière", décrit-il. "Je ne sens pas le pneu arrière, je ne sens pas qu'il m'aide à ralentir. C'est pour cette raison que je tourne trop tard dans les virages et le résultat c'est que j'accélère très tard. Il y a comme un effet domino."

Marco Melandri, GRT Yamaha WorldSBK

À Assen, le week-end suivant, la tendance ne s'est pas inversée. "Assen est un bon circuit pour la Yamaha, mais mes problèmes se sont intensifiés. Il y a de nombreuses zones de freinage où l'on freine sur l'angle. Et puis il faisait très froid. Il y a beaucoup de longs virages, il faut une moto qui se comporte bien en virage. Ce sont des domaines dans lesquels, normalement, je suis fort, or aujourd'hui c'est précisément dans ceux-là que j'ai de gros problèmes."

"Je manque toujours de poids sur la roue arrière. Le pneu arrière ne monte pas en température et je ne le sens pas quand je change de direction au freinage. Je n'arrive pas à sentir si j'ai du grip, si le pneu arrière est au sol ou non. C'est très difficile pour moi", admet le pilote du team GRT Yamaha.

Lire aussi :

Un réservoir trop gros

Alors que le championnat observe une pause d'un mois avant la reprise, qui se fera à Imola du 10 au 12 mai, Marco Melandri en appelle à un changement radical afin que la R1 lui convienne beaucoup plus. "L'équipe travaille dur, mais j'ai besoin d'un changement majeur, les réglages ne suffisent pas", pointe-t-il.

Le pilote italien a en tête des idées précises sur ce que Yamaha devrait changer et souhaiterait des adaptations adaptées individuellement à ses besoins. "J'aimerais modifier la répartition des masses et la rigidité de la moto. Le châssis est beaucoup trop rigide pour moi. Il n'arrive pas à absorber les bosses. Je suis peut-être trop petit et trop léger", explique-t-il. "J'ai du mal à bouger sur la moto, le réservoir est trop gros pour moi. Yamaha travaille à l'amélioration de plusieurs choses, mais cela prend du temps. Ce n'est pas facile de le faire rapidement, il ne s'agit pas que du réservoir." Et Melandri de promettre : "Si je me sens mieux, ça ira beaucoup mieux."

Article suivant
Rea : La domination de Bautista, "un désastre" pour le SBK

Article précédent

Rea : La domination de Bautista, "un désastre" pour le SBK

Article suivant

Retour confirmé à Jerez pour Baz et Ten Kate

Retour confirmé à Jerez pour Baz et Ten Kate
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Marco Melandri
Équipes GRT Racing Team
Auteur Sebastian Fränzschky