Nicky Hayden entre dans l'Histoire du WSBK

partages
commentaires
Nicky Hayden entre dans l'Histoire du WSBK
Par :
15 mai 2016 à 13:37

Nicky Hayden a écrit une nouvelle page de l'Histoire du Championnat du monde Superbike et de sa propre carrière, ce dimanche, en s'imposant à Sepang.

Nicky Hayden, Honda WSBK Team, fête sa victoire en Course 2
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Podium : le vainqueur Nicky Hayden, Honda WSBK Team, le deuxième Davide Giugliano, Ducati Team, et le troisième Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Michael van der Mark, Honda WSBK Team, et Tom Sykes, Kawasaki Racing
Nicky Hayden, Honda WSBK Team
Michael van der Mark, Honda WSBK Team

La première victoire WSBK du Kentucky Kid replace la bannière étoilée sous les projecteurs d'un championnat aujourd'hui largement dominé par les pilotes européens. Malgré six Champions du monde Superbike venus des États-Unis et neuf pilotes américains ayant connu au moins une victoire dans la discipline, le Star Spangled-Banner n'avait plus résonné depuis 2009 et la victoire de Ben Spies à Portimão.

Quant à Nicky Hayden, son dernier succès personnel remontait à l'édition 2006 de son Grand Prix national. Lui qui a mis un terme à sa carrière MotoGP, il ouvre aujourd'hui son compteur WSBK sur un circuit qu'il avait jusqu'ici arpenté à treize reprises mais sans jamais entrer dans le top 3. Dans la foulée de sa meilleure qualification, obtenue hier, le "rookie" s'est offert une course magistrale, dont il a bouclé chaque tour en tête après s'être rapidement défait de Lowes, Sykes ou encore Rea.

"Je suis vraiment très heureux de cette victoire !" s'enthousiasme le Kentucky Kid, performant tout le week-end mais ralenti hier par un mauvais choix de pneu. "Hier soir, j'étais si frustré que mon chef mécanicien m'a demandé si ça allait et m'a dit de ne pas baisser les bras. Je lui ai dit de ne pas s'inquiéter, que j'étais juste un peu mauvais perdant."

"Ce matin, j'avais un bon rythme et un bon potentiel sur le sec. Et puis quand il s'est mis à pleuvoir, j'ai su que j'avais une chance à jouer : je ne suis pas en bagarre pour le titre, ce qui signifie que je pouvais prendre un peu plus de risques", reconnaît-il. "Dans les premiers tours, j'ai saisi quelques opportunités pour me porter en tête. Je ne voulais pas me faire avoir en disputant une course en paquet comme à Assen. Je voulais être en tête et avoir une bonne visibilité."

Retour au sommet pour Honda

Ce succès replace la CBR au sommet du podium, deux ans après sa dernière victoire, et ce sur un circuit de Sepang qui n'avait jamais vu la marque nippone se classer dans le top 3. D'ailleurs, le seul podium de Honda en Malaisie remonte à la manche de Shah Alam disputée en… 1990 !

"La moto s'est vraiment bien comportée. Le team la connaît dans ses moindres recoins et le set-up était parfait", souligne Nicky Hayden. "J'ai essayé d'être aussi à l'aise que possible, parce qu'on ne savait pas très bien quelle serait la durée de vie des pneus sur cette piste, avec le nouveau bitume. J'ai réussi à creuser mon avance, mais à la fin ça n'a vraiment pas été facile parce que les autres revenaient."

"J'ai réussi à garder la tête et à signer ce qui est ma première victoire depuis bien longtemps. J'ai connu quelques années à sec, mais je n'ai jamais cessé de tenter ma chance. Décrocher une victoire à ce stade de ma carrière en Superbike, c'est vraiment sensationnel !"

"Je souhaite remercier mon team et tous mes supporters. Je dédie cette victoire à mon père. Il a eu une semaine difficile et m'avait demandé un podium, je lui avais dit que je verrais ce que je pourrais faire et ça s'est passé un peu mieux que prévu", conclut Nicky Hayden.

Une nouvelle carrière qui se construit

Le Champion du monde MotoGP 2006 a rejoint le WSBK cette année avec pour objectif de devenir le premier pilote titré dans la catégorie reine des Grands Prix et dans celle des dérivées de série. Lui qui a construit les fondations de sa carrière dans le championnat américain de Superbike, il retrouve ses racines pour relever le dernier grand défi de sa carrière.

Après une enfance passée à traverser les États-Unis dans le camping car familial pour courir aux quatre coins du pays aux côtés de ses frères et sœurs, Nicky est devenu professionnel à 16 ans et a décroché, à 21 ans, le titre de Champion AMA Superbike le plus précoce qu'ait connu la discipline.

Avant cette première saison officielle, le Kentucky Kid avait déjà eu l'occasion de découvrir le paddock du Superbike mondial en marge de sa carrière américaine. D'abord en 1998 en disputant la manche américaine en Supersport - qui n'avait pas encore officiellement le statut de championnat du monde - puis en 2002 en s'attaquant à nouveau à Laguna Seca mais cette fois en WSBK, ce qui lui avait valu une quatrième place.

Alors que six manches de cette saison 2016 ont dorénavant été disputées, Hayden a connu quelques "premières" : un premier podium à Assen, de premiers tours en tête ce dimanche puis cette première victoire. Autant d'expériences qu'il engrange en prévision de la saison prochaine, celle sur laquelle il mise pour tenter d'aller chercher le titre.

Article suivant
Ducati ne gagne pas, mais limite les dégâts

Article précédent

Ducati ne gagne pas, mais limite les dégâts

Article suivant

Les réglages ont déterminé la performance des Kawasaki

Les réglages ont déterminé la performance des Kawasaki
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Sepang
Catégorie Dimanche
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Nicky Hayden Boutique
Équipes Honda WSBK Team
Auteur Léna Buffa