Nico Terol quitte son équipe et "prend une pause pour réfléchir"

Coup de tonnerre dans le paddock Superbike : le pilote espagnol Nico Terol et l'équipe Althea Racing mettent fin à leur association après seulement quatre mois de compétition ensemble. Les résultats sont jugés décevants et éloignés des objectifs nourris, si bien que le rookie, venu du Moto2, annonce vouloir prendre une pause dans sa carrière.

"J'avais relevé ce défi avec beaucoup d'enthousiasme," rappelle Nico Terol. "Dès les premiers essais, je me suis tout de suite très bien senti au sein de l'équipe et avec la moto, ce qui m'a fait penser que j'étais en train de retrouver les bonnes sensations pour redevenir rapide. Mais les choses se sont compliquées après plusieurs chutes et une blessure qui m'a fait revenir en arrière."

"Je crois que, pour le bien des deux parties, la meilleure solution c'est de prendre une pause. L'équipe travaille dur et je ne peux pas les récompenser de cette manière, même si je ne manque pas de bonne volonté," poursuit le pilote. "Je ne peux que remercier Genesio Bevilacqua et toute l'équipe pour ces quelques mois passés en semble. Maintenant je dois simplement m'arrêter pour réfléchir et trouver une façon de me sentir à nouveau un pilote fort, en essayant de tourner la page après cette année et demie difficile pour moi."

J'espère que va disparaître cette incertitude qui l'a assailli, afin qu'il redevienne le grand champion qu'il a été et, surtout, qu'il retrouve le sourire quand il est sur la moto.

Genesio Bevilacqua, propriétaire Althea Racing

Dernier Champion du Monde 125cc sacré en 2011 avant la création de la catégorie Moto3, Nico Terol a poursuivi sa carrière en Moto2 où il a connu des résultats contrastés, avec une seule saison de réels succès, riche de trois victoires. Après une année noire en 2014, il a fait le choix du Superbike pour relancer sa carrière et retrouver de bonnes sensations, au sein de l'une des équipes clientes de Ducati.

Malgré une sixième place dès le premier rendez-vous de la saison et un total à ce jour de 54 points, le pilote espagnol se trouve en difficulté depuis une lourde chute à Assen, dont il s'est relevé avec un poignet fracturé. Son retour à Donington avait été marqué par une autre chute, qu'il avait expliqué par une récupération incomplète. Au Portugal le week-end dernier, il n'a pu faire mieux que quinzième, à deux reprises.

"C'est triste, mais il est vrai que nous n'avons pas répondu aux attentes les uns des autres," regrette Genesio Bevilacqua, propriétaire de l'équipe Althea Racing. "Je souhaite à Nico le meilleur pour son avenir et j'espère que va disparaître cette incertitude qui l'a assailli, afin qu'il redevienne le grand champion qu'il a été et, surtout, qu'il retrouve le sourire quand il est sur la moto."

L'équipe Althea Racing aligne par ailleurs Matteo Baiocco, septième du Championnat. Quant à la moto de Nico Terol, elle a été confiée lundi à Raffaele de Rosa, pilote Superstock 1000, à l'occasion de la journée d'essais organisée à Portimao. 

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Pilotes Nicolas Terol
Équipes Althea Racing
Type d'article Actualités
Tags althea racing, carrière, nico terol, superbike, séparation, wsbk