Parti en pole, Sykes n'a rien pu faire face à Davies et Rea

partages
commentaires
Parti en pole, Sykes n'a rien pu faire face à Davies et Rea
Par : Willy Zinck
14 mai 2017 à 18:15

L'Anglais avait une belle carte à jouer en s'élançant depuis la première place de la grille. En dépit d'un début de course encourageant, il a été mis en échec successivement par le vainqueur du jour puis par son coéquipier.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing

Quand ça veut pas... En bénéficiant de la première place sur la grille grâce à la nouvelle réglementation régissant l'ordre des départs de la Course 2, Tom Sykes avait bon espoir de décrocher enfin son premier succès cette saison, et de renouer avec une première place qui lui échappe depuis la manche de Laguna Seca l'an dernier.

Le pilote anglais a ainsi mis les petits plats dans les grands au départ, toute sa détermination se résumant au wheelie dont il fut l'auteur sur les premiers mètres de course. Car si Jonathan Rea et surtout Chaz Davies ont pris leur envol relativement loin sur la grille, plus précisément depuis la troisième ligne, le numéro 66 savait parfaitement qu'il lui fallait s'échapper rapidement avant que ses adversaires ne reviennent aux avant-postes.

Las, le pilote Kawasaki n'a pu préserver sa position de leader que jusqu'au septième tour, et une attaque au freinage de la dernière chicane de la part de l'incontournable Davies. "J'ai pris un bon départ, et je savais qu'il s'agissait d'une opportunité [de gagner une course]", admet-il, en reconnaissant la pointe de vitesse supérieure de son rival. "Je devais prendre un bon départ et attaquer fort très tôt. J'étais conscient que la vitesse de Chaz était incroyable."

Sur le même rythme que Rea

La victoire désormais hors de portée, Sykes a ensuite dû batailler avec son coéquipier. Une escarmouche dans laquelle il s'est de nouveau incliné, mais en parvenant cette fois-ci à soutenir le rythme de la Kawasaki sœur. "Au final, Jonathan et moi étions vraiment sur un rythme similaire", constate-t-il, alors que les deux hommes ont fini dans un mouchoir de poche, et plus précisément en à peine plus d'une demi-seconde sous le drapeau à damier.

En difficulté la veille en raison du manque de traction fournie par sa machine, Sykes a aujourd'hui rencontré des difficultés en virage, ce qui a quelque peu bridé son rythme de course. "Il y avait deux endroits en piste où je n'étais pas capable d'appliquer mon style de pilotage habituel, et sur un tour, j'avais des difficultés au moment de faire tourner la moto."

Si le pilote anglais n'a finalement pas réussi à se mêler à la lutte pour la victoire sur la durée, il restait tout de même la satisfaction de s'être inscrit dans une allure bien plus rapide que le reste du plateau. "Chaz a franchi un nouveau cap aujourd'hui, mais nous étions largement devant les autres pilotes", souligne-t-il, en expliquant que c'est surtout lors de la Course 1 que Kawasaki s'est révélé démuni face aux Ducati. "Nous avons un peu amélioré les réglages de la moto depuis hier, mais la troisième place était probablement ce qu'on pouvait faire de mieux de façon réaliste aujourd'hui. Je suis relativement content de la course de dimanche, mais c'est juste la Course 1 qui nous a laissés un peu sur le carreau."

Reste que les points perdus sur l'ensemble du week-end face à Davies font trébucher le pilote anglais à la troisième place du championnat, à un point du Gallois. Mais nul doute qu'il tentera de se refaire lors de sa manche à domicile, à Donington, dans deux semaines, sur un tracé plus favorable aux Kawasaki et où il est invaincu depuis 2013 et le retour du circuit au calendrier du Superbike.

Prochain article WSBK
Melandri : "Ce résultat n'est pas représentatif de notre potentiel"

Previous article

Melandri : "Ce résultat n'est pas représentatif de notre potentiel"

Next article

Rea regrette son erreur du premier tour, qui a gâché sa course

Rea regrette son erreur du premier tour, qui a gâché sa course

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Imola
Lieu Imola
Pilotes Tom Sykes
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions