Pas de répit pour Tom Sykes et Jonathan Rea à Magny-Cours

Kawasaki, désormais assuré du titre constructeur et pilote, ne compte pas relâcher la pression pour la venue du Superbike à Magny-Cours, d’autant plus que la copie rendue à Jerez était loin d’être parfaite.

Pour sa première saison avec Kawasaki, Jonathan Rea a tout gagné ou presque… Avec douze victoires et vingt podiums au compteur en l’espace de vingt-deux courses, le Britannique s’adjuge très logiquement le titre, bien avant la clôture du championnat. L’ex-pilote Honda, qui comptabilise 125 points d’avance sur son plus proche poursuivant Chaz Davies après Jerez, ne peut en effet désormais plus être rejoint.

Rea : rouler l’esprit libéré

En Andalousie, Jonathan Rea n’a voulu prendre aucun risque mais ne pensait visiblement pas terminer hors du podium... ce qui ne s’était jusque-là jamais produit! Le Britannique, crédité à deux reprises de la 4e place, a en effet du mal à expliquer cette contre-performance : "Nous devrons d’abord élucider pourquoi nous avons eu autant de difficulté en course alors que tout s’était bien déroulé la veille.  Nous avons déjà discuté et nous avons une idée assez claire de la direction à suivre."

Depuis que je suis rentré chez moi je n’ai changé en rien mes habitudes. Je pense au travail qu’il nous reste à faire sur les deux dernières manches.

Jonathan Rea

Jonathan Rea veut désormais rebondir du côté de Magny-Cours, où il avait signé un abandon et une 3e place l’an passé. Et pour ajouter un 4e podium à son actif dans la Nièvre, il continue d’ailleurs de travailler comme avant son titre : "Je veux profiter des courses restantes et repartir d’une page blanche. J’ai eu de bons résultats à Magny-Cours par le passé. J’ai d’ores et déjà atteint mon objectif en remportant le Championnat mais pas question de me relâcher. D’ailleurs, depuis que je suis rentré chez moi je n’ai changé en rien mes habitudes. Je pense au travail qu’il nous reste à faire sur les deux dernières manches."

Sykes toujours en lice pour le titre de vice-champion

Pour Tom Sykes, l’enjeu est tout aussi important. Avec quatre victoires pour un total de onze podiums, le Champion du Monde 2013 peut encore prétendre à la place de dauphin actuellement occupée par Chaz Davies. 22 points séparent les deux hommes. Objectif donc pour Sykes : réduire cet écart en décrochant une 4e victoire en France, rendez-vous où il a connu diverses fortunes par le passé.

"Je garde des souvenirs assez mitigés de Magny-Cours, déclare le natif de Huddersfield, qui reste sur deux 4e places à Nevers. J’apprécie ce circuit et il me réussit plutôt bien en termes de résultats. Mais j’y ai aussi vécu des pivots dans ma carrière comme ce titre manqué pour un demi-point en 2012. L’an dernier, les choses s’étaient très bien passées jusqu’au dimanche où il avait plu. Mais je suis impatient d’y retourner. En plus il y a toujours beaucoup de monde dans les tribunes et tout particulièrement des fans de Kawasaki, pour nous supporter."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Circuit Circuit de Nevers Magny-Cours
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Preview