Les pilotes à surveiller en Superbike en 2018

partages
commentaires
Les pilotes à surveiller en Superbike en 2018
Par :
22 févr. 2018 à 09:11

Après trois ans de domination sans partage ou presque, il y a fort à parier que cette saison donnera lieu à une chasse à l'homme, celle de Rea, d'autant plus avec la nouvelle réglementation. Tour d'horizon des forces en présence en 2018.

Diapo
Liste

Jonathan Rea, Kawasaki Racing

Jonathan Rea, Kawasaki Racing
1/10

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Comment ne pas mentionner Jonathan Rea au rang des pilotes à surveiller en 2018 ? Le Nord-Irlandais a une nouvelle fois éclaboussé de tout son talent la dernière campagne, engrangeant 16 victoires sur 26 possibles, et décroché son troisième titre consécutif dès la manche française du calendrier, à Magny-Cours. Une hégémonie telle qu'elle a amené la Dorna a instauré une nouvelle règle pour tenter de lisser le niveau de performance du championnat entre les différents concurrents. Pour l'instant sans remise en cause de la hiérarchie préétablie, le roi Rea ayant réalisé le meilleur chrono absolu lors des derniers essais hivernaux à Portimão, puis à Phillip Island…

Chaz Davies, Ducati Team

Chaz Davies, Ducati Team
2/10

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Ses six victoires de rang en fin de saison 2016 avaient laissé espérer le meilleur pour 2017, mais le Gallois a rapidement dû se rendre à l'évidence et constater la domination quasi sans partage des Kawasaki. Maigre lot de consolation, le pilote Ducati a été le premier à rompre la série de succès de Rea, lors de la Course 2 en Aragón, avant de s'affirmer comme le deuxième pilote le plus victorieux de l'année avec sept succès, et coiffer au poteau Sykes lors de la dernière manche au Qatar. Une performance d'autant plus remarquable qu'un forfait est venu le priver d'une course, à Misano. Cette année, le numéro 7 repart de nouveau avec la ferme intention de contester la suprématie de Rea. Une meilleure régularité dans les résultats sera nécessaire pour atteindre cet objectif.

Tom Sykes, Kawasaki Racing

Tom Sykes, Kawasaki Racing
3/10

Photo de: Marc Fleury

Il ne fait pas bon d'être coéquipier de Jonathan Rea ! En 2017, Sykes a plus que jamais souffert de la comparaison avec son désormais triple Champion du monde de coéquipier, accusant 183 points de débours et terminant l'année à la troisième place. Même l'invincibilité de l'Anglais à Donington, a été remise en cause lors de la Course 2 par le Nord-Irlandais, c'est dire. Pour expliquer sa méforme, le Champion du monde 2013 a pointé du doigt sa machine, peu au goût de son pilotage. À voir donc si la nouvelle version de la Ninja lui sierra davantage. Cela en prend pour le moment bien le chemin, l'Anglais s'étant montré rapide lors des essais de pré-saison.

Marco Melandri, Ducati Team

Marco Melandri, Ducati Team
4/10

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

L'Italien était l'une des grandes interrogations de la précédente saison, après une année passée loin de toute compétition. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ex pilote de MotoGP avait finalement de beaux restes et a plus que rassuré quant à son niveau de performance, allant même jusqu'à signer une victoire sur ses terres, à Misano. Il sera donc intéressant d'observer sa courbe de progression en 2018, avec désormais une année d'expérience derrière lui.

Alex Lowes, Pata Yamaha

Alex Lowes, Pata Yamaha
5/10

Photo de: Yamaha

L'Anglais a réalisé en 2017 sa meilleure saison à date en Superbike, bouclant l'année à la cinquième place du général, avec le statut de premier opposant aux Kawasaki et Ducati. Mais plus que ce résultat flatteur, c'est la dynamique enclenchée en toute fin de saison qui est prometteur, avec cinq top 5, dont deux podiums, obtenus lors des six dernières courses. La nouvelle réglementation visant à limiter les régimes moteur pourrait être un autre atout dans la manche de Lowes, les Yamaha devant être les premières favorisées par celle-ci.

Michael van der Mark, Pata Yamaha

Michael van der Mark, Pata Yamaha
6/10

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Après une belle saison 2016, le Néerlandais a quelque peu marqué le pas l'an dernier, avec seulement un podium à son actif et deux places de perdues au championnat. Gageons qu'il ne s'agit que d'un accident de parcours, le Batave ayant réalisé ses grands débuts en fin d'année en MotoGP en remplacement de Jonas Folger, avant de connaître un sursaut dans ses résultats en fin de saison. Il ne tient qu'à lui de confirmer cet élan.

Loris Baz, Althea Racing

Loris Baz, Althea Racing
7/10

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Après une année 2017 sans représentant tricolore à plein temps en Superbike, le Haut-Savoyard va permettre à la France d'être de nouveau représentée dans le championnat des motos dérivées de la série. Trois saisons passées en MotoGP ont sans doute permis à Baz d'affiner encore plus son pilotage, et son retour à ses premières amours fait de lui un pilote sur lequel compter cette année.

Leon Camier, Honda WSBK Team

Leon Camier, Honda WSBK Team
8/10

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Exit MV Agusta, bonjour Honda ! Camier a épaté la galerie en 2017 par sa vitesse, malheureusement bien rarement récompensée en course avec une succession d'abandons sur panne mécanique. Une guigne qui n'est sans doute pas pour rien dans la volonté de l'Anglais de changer de crèmerie cette année, et de rejoindre une équipe Ten Kate qui tentera à coup sûr de se relancer après une dernière saison marquée par une faiblesse chronique de la performance de la nouvelle Honda, et le décès de Nicky Hayden. Pour l'instant, cela en prend bien le chemin, puisque Camier s'est mis en évidence sur les essais de pré-saison, bouclant notamment celle de Jerez à la troisième place, si on ne prend en compte que les pilotes titulaires.

Xavi Forés, Barni Racing Team

Xavi Forés, Barni Racing Team
9/10

Photo de: Marc Fleury

Passés les pilotes des trois principales équipes que sont Kawasaki, Ducati et Yamaha, Xavi Forés peut s'enorgueillir d'avoir été le "meilleur du reste", en bouclant la saison à la septième place. Un résultat final qui doit beaucoup à une régularité remarquable, avec pas moins de neuf top 5 à la clé, et à l'inverse peu d'abandons à déplorer (quatre sur 26 courses). Seul bémol : le pilote du Barni Racing Team n'a pas réussi à signer de top 3, à l'inverse de 2016. Nul doute qu'il tentera cette année de combler cette lacune de palmarès.

Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia

Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia
10/10

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Dixième au général l'an passé, l'Irlandais a plutôt bien négocié son retour en Superbike après son passage en MotoGP, battant son coéquipier Lorenzo Savadori. Un résultat solide, sachant qu'il s'agissait d'une année de transition pour celui qui compte 13 victoires en WSBK. Il sera donc intéressant de voir comment se goupille cette deuxième saison depuis son retour dans le championnat des motos dérivées de la série.

Article suivant
Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2018 du WSBK

Article précédent

Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2018 du WSBK

Article suivant

Baz : "Je suis impatient de démarrer !"

Baz : "Je suis impatient de démarrer !"
Charger les commentaires