Pirelli envisage des pneus différents pour les deux courses

partages
commentaires
Pirelli envisage des pneus différents pour les deux courses
Par :
7 août 2016 à 09:15

Les deux courses WSBK n'étant plus disputées le même jour, Pirelli envisage d'impacter la fourniture des pneus afin de répondre aux changements que cela a induits auprès des équipes.

Les motos en dehors des stands avant le départ
Chaz Davies, Aruba.it Racing - Ducati
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Michael van der Mark, Honda WSBK Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Alex Lowes, Yamaha Factory Racing
Alex De Angelis, IodaRacing Team

Avec le nouveau format introduit cette saison dans les week-ends WSBK, les équipes ont modifié leur approche des courses. Ce sont désormais 24h et non plus 2h40 qui séparent les deux épreuves disputées par la catégorie reine du championnat, de quoi laisser plus de temps aux teams pour rectifier le tir en cas de mauvais choix technique.

Il est désormais possible de mieux analyser les données pour affiner les réglages. C'est d'autant plus vrai que le fait de disputer les deux courses au même horaire multiplie les chances d'avoir des conditions météo stables, alors qu'il était légion par le passé de voir la hausse des températures entre le matin et l'après-midi changer la donne et, par conséquent, générer plus d'inconnues.

Face à ce changement, notable pour le Superbike, Pirelli réfléchit à l'éventualité de proposer deux options de pneus différentes pour les deux jours de course.

"Cette année, nous avons connu un changement de timing très important, avec une course le samedi et une autre le dimanche. Cela a mené les équipes à adopter différentes approches, notamment en termes de temps d'essais", constate Giorgio Barbier, Directeur de la compétition pour Pirelli Moto, auprès du site officiel du WSBK.

"Le vendredi est désormais plutôt limité, puisqu'il n'y a plus qu'une journée pour tout préparer avant la course du samedi. Dans le même temps, ça s'est avéré très intéressant parce que la course du samedi est un test pour tout le monde. Ensuite, le dimanche, ils réalisent beaucoup de changements sur les motos, parce qu'ils ont le temps de le faire. Cela a complètement changé l'attitude des équipes face aux réglages des motos et aux pneus."

"Nous avons réfléchi à cela", poursuit Giorgio Barbier. "Pour la saison prochaine, nous jouerons encore plus là-dessus, peut-être en proposant différentes solutions pour le samedi et le dimanche selon les réglages des motos. L'Australie est assurément la manche la plus importante de la saison, et nous sommes déjà en train de préparer les pneus pour l'année prochaine (elle aura lieu en février, ndlr), avec à l'esprit l'expérience que nous avons acquise cette année avec le nouveau format de course."

Article suivant
Bradl sait qu'il a plus de chances de podium en WSBK qu'en MotoGP

Article précédent

Bradl sait qu'il a plus de chances de podium en WSBK qu'en MotoGP

Article suivant

Laverty tenté d'aller retrouver les avant-postes en WSBK

Laverty tenté d'aller retrouver les avant-postes en WSBK
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Auteur Léna Buffa