Des ailerons en Superbike à compter de 2019 ?

partages
commentaires
Des ailerons en Superbike à compter de 2019 ?
Par :
4 juil. 2018 à 14:15

Des appendices aérodynamiques sont déjà visibles sur les Kawasaki ainsi que les Aprilia cette saison. Motorsport.com a demandé à Kawasaki si ces éléments pourraient faire florès dans la discipline à l'avenir.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Chaz Davies dépasse Eugene Laverty dans le virage 2
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki Racing
Eugene Laverty, Milwaukee Aprilia

Ces dernières années, le sujet de l'aérodynamique a causé beaucoup de remous en MotoGP. Les carénages aérodynamiques n'ont quant à eux pas encore été utilisés en Superbike jusqu'ici, car le règlement impose d'importantes restrictions dans l'idée de maintenir une certaine connexion entre les motos alignées dans la discipline et celles de série. Seul Ducati a expérimenté des disques de roues au design très voyant, avant de remiser cette solution au placard.

"C'est une création que nous avions développée en soufflerie. Mais nous avions décidé d'arrêter ce développement car nous devions encore travailler dessus afin de le faire fonctionner correctement", a expliqué  l'ingénieur de la marque de Borgo Panigale, Marco Zambenedetti, au cours d'une interview accordée à Motorsport.com.

Pourquoi Ducati a cessé le développement ? "Il y avait des problèmes avec les couvertures chauffantes", révèle Zambenedetti. "Les résultats obtenus en soufflerie étaient bons, et les résultats lors des tests pratiques étaient aussi positifs. Mais nous avons stoppé ce projet car nous avions des problèmes lors de son utilisation."

Liens contraignants avec la série

Jusqu'ici, aucun aileron n'est venu agrémenter les carénages des machines de Superbike, comme c'est le cas en MotoGP. Un état de fait qui tire principalement sa source du règlement qui encadre la forme que doit prendre le carénage. De petits amendements par rapport aux motos de série sont néanmoins autorisés, et Aprilia équipe déjà sa RSV4 d'ailerons cette année.

Kawasaki pourrait aussi avoir tout à fait les ressources pour construire une Aero ZX-10RR. "Kawasaki produit également des avions et construit des trains qui roulent à plus de 300 km/h. De fait, la marque dispose de beaucoup de connaissances dans le domaine de l'aérodynamique. Kawasaki a plusieurs souffleries. Nous utilisons ces connaissances dans le champ de nos possibilités pour progresser autant que nous le pouvons. Les pilotes sont dans la soufflerie chaque année et nous testons différentes choses", explique Marcel Duinker, le chef mécanicien de Tom Sykes.

"Nous ne sommes pas autant avancés en la matière que le MotoGP car nous n'avons pas la liberté d'ajouter ou de retirer des éléments sur la moto. Le règlement impose la forme des machines. La forme doit être aussi proche que possible de ce qui se fait dans la série. Il y a certaines possibilités, mais en fin de compte on est très limités. C'est le premier point", explique Duinker. "Le deuxième point, c'est que nous dépendons des motos de série. Cela signifie que Kawasaki doit construire des motos qui sont attractives pour le consommateur."

Lors de la dernière manche du Superbike, à Laguna Seca, les spectateurs ont pu voir exposée devant l'hospitalité Kawasaki une ZX-10RR équipée d'ailerons profilés, provenant du constructeur Puig. "Nous n'avons jamais essayé ces ailerons. Nous n'y sommes pas autorisés pour le moment", révèle Pere Riba, interrogé sur la présence de ces appendices par Motorsport.com.

Une présence d'appendices peu probable en 2019

Kawasaki travaille déjà sur une nouvelle homologation pour la saison prochaine en Superbike. Mais quelles sont les chances de voir la machine de 2019 équipée de profiles aérodynamiques ? "Je ne pense pas que cela sera utilisé sur le modèle de 2019. Mais je n'en suis pas sûr", reprend Riba.

Le mécanicien en chef du Champion en titre Jonathan Rea s'est voulu avare de commentaires sur la Kawasaki de 2019 : "Nous aurons quelque chose de nouveau. Cela n'a pas été décidé à 100%. L'usine développe tout le temps", déclare Riba. La nouvelle ZX-10RR devrait néanmoins différer sensiblement de la machine actuelle alignée par le constructeur japonais.

Article suivant
Camier, Nakagami et Takahashi réunis par Honda aux 8H de Suzuka

Article précédent

Camier, Nakagami et Takahashi réunis par Honda aux 8H de Suzuka

Article suivant

L'électronique centralisée, un sujet toujours loin de faire consensus

L'électronique centralisée, un sujet toujours loin de faire consensus
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Auteur Sebastian Fränzschky
Soyez le premier à recevoir toute l'actu