Qualif – Jules Cluzel arrache la pole position

C'est un rendez-vous à émotion et à sensation qui attendait le mondial Supersport du côté d'Imola ce week-end. A la suite d'un rendez-vous d'Assen qui avait exacerbé les tensions entre les deux prétendants au titre Kenan Sofuoglu sur Kawasaki et Jules Cluzel sur MV Agusta, cette cinquième échéance au calendrier sentait la poudre. Avec, pour le Français, l'impérieux désir de prendre sa revanche sur son rival Turc. Une conjoncture qui s'est confirmée jusqu'à cette qualification tendue et arrachée par le tricolore.

Une performance qui ne s'est concrétisée que dans les dernières secondes et qui n'a été possible que pour trente-sept malheureux millièmes. Un épilogue que l'on sentait venir puisque les deux rivaux s'étaient échangés jusque-là le gain des séances d'essais libres. Cependant, on pensait que l'officiel Kawasaki avait fait l'essentiel ce matin en descendant le record de la piste dans la catégorie d'une seconde. Une performance qui tenait depuis deux ans, et qui était l'apanage de Sam Lowes.

Mais c'était mal connaître le teigneux de Montluçon qui s'est lancé dans un dernier assaut dans les ultimes minutes pour accomplir un tour exceptionnel de 1'50.856. C'est sa treizième pole de carrière mais aussi, et surtout, sa quatrième en cinq occasions cette saison. Une réalisation que le tricolore a ainsi jugé : "Dans  ce dernier tour, j'étais parti comme en mission et celle-là a été la plus dure à avoir de l'année. Maintenant, il faut voir en course car Kenan est très rapide. J'essaierai de lui prendre au minimum cinq points avec la victoire, voire plus si les circonstances s'en mêlent."

Dans ce dernier tour, j'étais parti comme en mission et celle-là a été la plus dure à avoir de l'année

Jules Cluzel

L'adversité rend Kenan plus fort

De son côté, le triple champion du monde de la spécialité n'a pas à rougir de sa défaite. Car c'est bien dans des conditions sensibles  que Kenan Sofuoglu fait face à ses responsabilités ce week-end. Le Turc, en effet, vit actuellement un drame familial : "Samedi dernier, durant la nuit, mon fils Hamza est tombé malade et nous l’avons emmené à l’hôpital. Ils ont découvert qu’il avait une hémorragie cérébrale et que son coeur s’était arrêté un moment." a-t-il expliqué au soir du premier jour du meeting.

"Les médecins n’avaient que peu d’espoirs pour lui mais il a été opéré mardi matin. Après l’opération, il a commencé à bouger ses doigts et à réagir avec ses bras. Je n’allais pas courir ici ce week-end mais après l’opération, j’ai vu qu’il se battait vraiment pour survivre. Je me suis alors dit que je ne pouvais pas abandonner mon travail. La situation n’est pas bonne, être ici est très difficile et je reste à côté de mon téléphone. C’est une situation difficile mais je suis venu ici pour me battre pour le championnat."

Une transparence qui ne peut qu'inspirer le respect et qui éclaire d'une lumière très particulière non seulement la performance du pilote mais aussi le meeting d'Imola tout entier. Le troisième homme sur la première ligne est Marco Faccani revigoré par l'air du pays et qui rappelle à tous que son titre en Superstock 600 l'an passé n'est pas dû au hasard. Cependant, il est repoussé à plus de huit dixièmes du duo de tête. Ce qui en dit long sur l'intensité du duel au sommet.

Avec PJ Jacobsen, Zanetti et Baldolini sur la seconde ligne, force est de constater que c'est à une joute entre Kawasaki et MV Agusta à laquelle on assiste ce week-end. Il faut aller jusqu'à la troisième rangée pour trouver trace d'une Honda, en l'occurrence celle de Gino Rea. Le top 10, enfin, est fermé par Kyle Smith, au grand dam de l'autre Français engagé, Lucas Mahias cependant très honorable onzième. C'est en effet la première fois que le champion de France en titre de la spécialité arpente le sélectif tracé d'Imola.

Pos Pilote Moto Temps
1 Jules Cluzel MV Agusta F3 675 01'50''856
2 Kenan Sofuoğlu Kawasaki ZX-6R 01'50''893
3 Marco Faccani Kawasaki ZX-6R 01'51''713
4 PJ Jacobsen Kawasaki ZX-6R 01'51''757
5 Lorenzo Zanetti MV Agusta F3 675 01'51''809
6 Alex Baldolini MV Agusta F3 675 01'51''923
7 Gino Rea Honda CBR600RR 01'51''998
8 Ratthapark Wilairot Honda CBR600RR 01'52''067
9 Riccardo Russo Honda CBR600RR 01'52''158
10 Kyle David Smith Honda CBR600RR 01'52''295
11 Lucas Mahias Kawasaki ZX-6R 01'52''530
12 Roberto Rolfo Honda CBR600RR 01'52''559
13 Fabio Menghi Yamaha YZF-R6 01'52''721
14 Christian Gamarino Kawasaki ZX-6R 01'52''742
15 Martín Cardenas Honda CBR600RR 01'52''937
16 Kevin Wahr Honda CBR600RR 01'53''013
17 Dominic Schmitter Kawasaki ZX-6R 01'53''016
18 Glenn Scott Honda CBR600RR 01'54''219
19 Nacho Calero Honda CBR600RR 01'54''339
20 Aiden Wagner Kawasaki ZX-6R 01'54''989
21 Kieran Clarke Honda CBR600RR 01'55''429
22 Javier Iturrioz Kawasaki ZX-6R 01'56''848
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Imola
Circuit Imola
Pilotes Jules Cluzel
Équipes MV Agusta
Type d'article Résumé de qualifications
Tags italie, kawasaki, kenan sofuoglu, mv agusta