Qualifs - Tom Sykes confirme et décroche la Superpole

Les progrès réalisés par Tom Sykes depuis Aragón se concrétisent aujourd'hui avec une Superpole à Assen, la première pour lui cette saison. Le pilote Kawasaki a dû se défaire des autres hommes forts de ce début de Championnat, tous au rendez-vous du time attack : son coéquipier Jonathan Rea, le pilote Aprilia Leon Haslam et Chaz Davies, vainqueur dimanche en Espagne.

Kawasaki en tête des derniers essais libres

Avant d'aborder la Superpole, une ultime séance d'essais libres offrait aux pilotes une demi-heure pour affiner leur préparation. Comme sur les autres sessions du week-end, Jonathan Rea s'est immédiatement installé au sommet. S'il a poursuivi sa progression, il a néanmoins fini par être remplacé par Tom Sykes aux commandes. Respectivement en 1'35.6 et 1'35.7, les deux hommes étaient alors les plus rapides du week-end.

Guintoli repêché in extremis!

Dix pilotes pouvaient disputer la première phase de la Superpole, mettant en jeu deux tickets pour la séance suivante. Un quart d'heure pour être repêchés, soit un véritable sprint ne laissant que très peu d'opportunités.

La tradition veut que deux runs soient alors réalisés : un premier en pneus course, puis un second avec la gomme arrière la plus tendre fournie par Pirelli. Deux pilotes ont toutefois suivi un timing quelque peu différent cet après-midi. C'est le cas de Randy de Puniet, qui a laissé passer 5 minutes avant de prendre la piste et s'est ainsi retrouvé en décalage d'un tour par rapport aux autres pilotes. S'il a attaqué jusqu'à la dernière minute, il n'a pas été en mesure de faire mieux que huitième.

Ayrton Badovini a, lui, directement pris la piste avec le pneu qualifs. Son tour lancé l'a logiquement positionné en tête mais il n'a pu exploiter plus durablement cette gomme, rencontrant sur son chemin les autres pilotes à leur sortie des stands. Un décalage qui coûte cher au pilote italien.

En tête dans le premier run, Sylvain Guintoli a momentanément semblé exclu de la Superpole 2, Leandro Mercado et Matteo Baiocco s'étant positionnés en tête une fois le pneu le plus tendre chaussé. Après un premier tour lancé et un second plus lent, le Français paraissait ne plus pouvoir exploiter son pneu qualifs. Surprise à la dernière minute : en trouvant une piste dégagée, il a pu lancer une ultime attaque dans de bonnes conditions, décrochant le temps de référence de cette séance et une qualification in extremis pour la Superpole 2.

Sykes et Rea au-dessus du lot

Déterminante pour répartir les places sur les quatre premières lignes de la grille de départ, la seconde phase de la Superpole a suivi le même déroulement, avec seulement 15 minutes à disposition des pilotes.

Le premier run en pneus course a vu Leon Haslam, Tom Sykes et Jonathan Rea batailler en tête du classement. Tous trois chronométrés en 1'35.7, ils n'étaient alors départagés que de 51 millièmes, suivis par l'homme fort de la première journée, Chaz Davies.

Une fois les pneus Superpole sortis des stands, c'est Rea qui a enregistré le premier chrono de référence. Premier pilote à tourner en 1'34, il allait être rejoint dans cette fenêtre - et battu - par Sykes, auteur d'un tour chronométré en 1'34.789.

Personne ne sera plus en mesure de menacer la ZX-10R numéro 66 et c'est donc une 25e Superpole pour Sykes, la troisième en quatre ans à Assen. "On va tout doucement dans la bonne direction et j'en suis content," se félicite-t-il. "Après les changements opérés cet hiver, la moto et moi on ne s'entendait pas, mais on fonctionne désormais plus comme un package."

Estimant avoir encore besoin de travailler sur les réglages de son châssis, Haslam complète la première ligne de la grille de départ, avec un retard de plus d'une demi-seconde sur les Kawasaki. Quant à Davies, leader hier, il doit se contenter de la quatrième place, avec un gain de temps beaucoup plus limité que celui des adversaires depuis hier. Il partagera la deuxième ligne avec Michael Van der Mark et Alex Lowes.

Deux courses sont au programme dimanche pour les pilotes WSBK, à 10h30 et 13h10.

Grille de départ Superbike à Assen :

Pos Pilote Moto Chrono
1 Tom Sykes Kawasaki ZX-10R 1'34''789
2 Jonathan Rea Kawasaki ZX-10R 1'34''920
3 Leon Haslam Aprilia RSV4 RF 1'35''336
4 Chaz Davies Ducati Panigale R 1'35''425
5 Michael van der Mark Honda CBR1000RR SP 1'35''619
6 Alex Lowes Suzuki GSX-R 1000 1'35''722
7 Javier Fores Ducati Panigale R 1'35''786
8 Jordi Torres Aprilia RSV4 RF 1'35''855
9 Sylvain Guintoli Honda CBR1000RR SP 1'36''118
10 Leandro Mercado Ducati Panigale R 1'36''394
11 Leon Camier MV Agusta 1000 F4 1'36''402
12 Nicolas Terol Ducati Panigale R 1'36''555
13 Matteo Baiocco Ducati Panigale R 1'36''392
14 Ayrton Badovini BMW S1000 RR 1'36''711
15 Roman Ramos Kawasaki ZX-10R 1'36''847
16 David Salom Kawasaki ZX-10R 1'37''033
17 Niccolo Canepa EBR 1190RX 1'37''273
18 Randy de Puniet Suzuki GSX-R 1000 1'37''654
19 Christophe Ponsson Kawasaki ZX-10R 1'38''326
20 Santiago Barragán Kawasaki ZX-10R 1'38''977
21 Javier Alviz Kawasaki ZX-10R 1'40''334
22 Larry Pegram EBR 1190RX 1'40''699
23 Gábor Rizmayer BMW S1000 RR 1'41''543
24 Imre Toth BMW S1000 RR 1'41''958

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Assen
Circuit Assen
Pilotes Larry Pegram , Randy de Puniet , Tom Sykes , Leon Haslam , Imre Toth , Sylvain Guintoli , Chaz Davies , Matteo Baiocco , Niccolo Canepa , Jonathan Rea , Xavi Forés , Leon Camier , David Salom , Leandro Mercado , Ayrton Badovini , Alex Lowes , Gábor Rizmayer , Christophe Ponsson , Michael van der Mark , Jordi Torres , Román Ramos
Type d'article Résumé de qualifications
Tags assen, superbike, superpole, wsbk