Randy De Puniet - "Il y a du mieux mais je reste sur ma faim"

C’est une nouvelle fois avec la déception chevillée au corps que Randy De Puniet a quitté le site de Laguna Seca, qui marquait la rentrée du Superbike après une belle trêve estivale. Une période que le Français avait mise à profit pour se faire opérer du syndrome des loges et soigner d’autres maux nés de l’usure du métier. De retour pour cette manche californienne, il a eu la surprise de découvrir une Suzuki enfin à sa main, avec laquelle il a bouclé un premier jour au sein du top 10 et devant son équipier Alex Lowes. Mais même de l’autre côté de l’Atlantique, une hirondelle ne fait pas le printemps.

Une chute lors de la dernière séance d’essais libres aura même été un oiseau de mauvais augure pour le tricolore, qui a dû se qualifier avec une seconde moto qui lui a coupé les ailes. Retrouvant les difficultés, l’ancien du MotoGP a fait son nid sur le lointain dix-septième plot de la grille de départ. Pour les deux manches qui allaient suivre, le pilote de 34 ans craignait d’y laisser encore des plumes.

Cependant, les circonstances de course et les abandons lui ont permis de prendre deux onzième places. Terminer hors d’un top 10 fermé par la MV Agusta de Leon Camier ne donne pas de raison particulière de pavoiser, mais à défaut de grive, il faut bien se contenter de merle : "Finir deux fois onzième c’est sans doute mieux que les courses précédentes, mais je reste sur ma faim car le week-end avait très bien commencé."

Il faut travailler sur le châssis pour améliorer les entrées dans les virages. C’est l’objectif à atteindre pour la Malaisie.

Randy De Puniet

"J’ai chuté lors de la FP4 et je me suis mal qualifié ensuite. Partir de la sixième ligne sur ce tracé, c’est loin d’être un avantage. Et puis les sensations avec la moto n'étaient pas celles ressenties avant la chute. On a fait avec ce que l’on avait. On a fait des ajustements pour la seconde manche, mais les progrès n’ont pas été suffisants. J’avais des problèmes lors des freinages. Il faut travailler sur le châssis pour améliorer les entrées dans les virages. C’est l’objectif à atteindre pour la Malaisie. J’aime le tracé de Sepang, j’y ai toujours pris du plaisir lorsque j’étais en MotoGP. J’espère que j’y trouverai rapidement mon rythme."

Avec ces dix unités marquées, Randy De Puniet pointe dix-huitième au championnat avec 32 points. Son équipier Alex Lowes a été éblouissant lors d’une première manche terminée au sixième rang avant de connaître l’abandon dans la seconde. Rien n’est simple dans un team Crescent que la rumeur voudrait voir en fer de lance du retour de Yamaha en 2016.   

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Laguna Seca
Sous-évènement Course 2
Circuit Laguna Seca
Pilotes Randy de Puniet
Équipes Crescent Racing
Type d'article Actualités
Tags alex lowes, laguna seca, randy de puniet, superbike, suzuki, wsbk