Rea : "La clé de ma course a été le premier tour"

Passé en tête en un tour alors qu'il partait de la dixième place, Jonathan Rea a pu dérouler le scénario de course idéal.

Rea : "La clé de ma course a été le premier tour"
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, fête sa victoire sur le podium
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, vainqueur de la Course 2
Podium : le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le deuxième Tom Sykes, Kawasaki Racing, le troisième Chaz Davies, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Podium : le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le deuxième Tom Sykes, Kawasaki Racing, le troisième Chaz Davies, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Le troisième Chaz Davies, Ducati Team, et le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, se serrent la main
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Podium : le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing, le deuxième Tom Sykes, Kawasaki Racing, le troisième Chaz Davies, Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing

Seulement dixième sur la grille de départ ce dimanche à Donington, compte tenu de son abandon d'hier et du principe de grille inversée à présent utilisé en WSBK, Jonathan Rea pressentait que cette seconde course allait lui réserver des écueils. Et pourtant, en à peine un tour il s'était installé à la place qui allait rester la sienne jusqu'à l'arrivée : la première.

"La clé de ma course a été le premier tour", estime le pilote au micro du site officiel du WSBK. "Gagner en partant dixième, c'est incroyable. Je suis passé de dixième à deuxième en un tour et j'ai pris la tête dans le virage 1 [du deuxième tour]. Franchement, je n'arrivais pas à y croire ! À partir de là, j'ai construit mon avance et j'ai géré ma course, mon panneau m'a toujours donné de très bonnes informations."

Le Nord-Irlandais s'est vite détaché de ses poursuivants, se constituant une marge qui culminera à quatre secondes à la mi-course. Ce fut suffisant pour résister au seul adversaire en mesure de le contrer, son coéquipier Tom Sykes, qui a toutefois laissé filer trop de temps dans les embouteillages des premiers tours pour espérer recoller avant le drapeau à damier.

"Après la déception d'hier, marquer 25 points, c'est incroyable", se réjouit Jonathan Rea, accidenté en Course 1, "alors merci d'abord à mes mécaniciens parce qu'hier la moto était complètement détruite. Ils l'ont reconstruite et tout était parfait. Ce matin, Père [Riba, chef mécanicien] m'a donné une moto incroyable. On a changé de petites choses par rapport à hier, j'avais beaucoup plus de feeling pour attaquer."

25 points envolés samedi ?

Après 15 courses consécutives sur le podium et après avoir enchaîné dix arrivées à la première ou à la deuxième place, Jonathan Rea a donc marqué le pas samedi en connaissant un rare abandon, et seulement sa septième course sans podium avec Kawasaki. Gagner aujourd'hui était d'autant plus précieux pour lui, afin de se replacer sur de bons rails malgré les points perdus au championnat.

"Je suis frustré pour hier", répète-t-il, cet abandon n'étant que le quatrième qu'il connaissait avec Kawasaki. "Après-coup, ce qui s'est passé a été clair, c'est quelque chose qui était complètement hors de notre contrôle. J'ai l'impression d'avoir laissé filer 25 autres points hier, je me sentais vraiment très bien jusqu'à ce que ce problème de pneu n'arrive. Et puis quand Tom m'a passé, ça n'a eu de cesse d'empirer et j'ai voulu marquer des points pour mon championnat."

Avec ces 25 points marqués aujourd'hui, Rea conserve la tête du championnat et affiche 55 unités d'avance. Mais il a bien l'intention de rester sur le sommet de la vague à Misano, dans trois semaines. "Misano est un terrain de jeu heureux pour moi. J'y ai décroché ma première victoire en World Superbike en 2009, lors de ma première année. C'est donc un endroit très spécial", souligne-t-il, impatient de s'y rendre dès mercredi et jeudi, pour un test préparatoire.

Une grosse pensée pour Hayden

À l'instar de Tom Sykes samedi, Jonathan Rea a tenu à dédier sa victoire à Nicky Hayden, rappelant à quel point le championnat avait été touché par sa disparition en début de semaine. "Ça a été une semaine super difficile pour tout le monde dans les sports mécaniques, pas uniquement pour les pilotes, après la malheureuse nouvelle du décès de Nicky. Avec le plus grand respect pour lui, nous avons gardé sa famille, ses amis proches et son team dans nos pensées, et je lui dédie cette course", déclare-t-il.

"C'était très présent tout le week-end, sa moto était exposée et on a livré beaucoup d'énergie à y penser. L'hommage qu'a organisé le World Superbike hier sur la grille était très beau, beaucoup de monde est venu. Tout le monde l'a eu bien présent à l'esprit, alors je veux lui dédier cette course", conclut Jonathan Rea.

partages
commentaires
Championnat - Sykes reboosté par son retour à la victoire
Article précédent

Championnat - Sykes reboosté par son retour à la victoire

Article suivant

Chaz Davies : "L'impression de jouer à Mario Kart"

Chaz Davies : "L'impression de jouer à Mario Kart"
Charger les commentaires