Rea et Haslam poursuivent leur mano a mano !

S'il n'était pas jusqu'à présent un grand habitué de la Superpole, Jonathan Rea commence à y prendre goût. Le Nord Irlandais vient de rejoindre Cal Crutchlow et John Kocinski dans les tablettes du Championnat du Monde Superbike, en signant en Thaïlande la sixième Superpole de sa carrière, mais surtout la deuxième en autant de tentatives cette saison.

Pour arriver à ses fins, le pilote Kawasaki a dû batailler contre Leon Haslam, avec qui il partage la tête du Championnat depuis leur victoire respective à Phillip Island le mois dernier. Premier à atteindre les 1'33 sur les 4,554 km du Chang International Circuit, Rea a longuement dominé la séance qualificative, jusqu'à l'attaque portée par Haslam avec la gomme la plus tendre.

Si sa première sortie en pneus qualifs l'a laissé à quatre dixièmes de son adversaire, Johnny Rea a ensuite pu enchaîner avec un tour plus convaincant. Légèrement distancé dans les deux premiers secteurs, puis auteur d'un chrono exactement identique à celui d'Haslam dans la troisième portion de la piste, c'est à la fin de son tour qu'il a pris l'avantage. Un avantage bien mince - 11 millièmes - qui laisse présager que les courses de dimanche livreront la suite des hostilités.

La Kawasaki exploite vraiment bien les gommes tendres et en particulier le pneu qualifs

Jonathan Rea

"C'est bien de signer deux pole sur deux. On sait que la Kawasaki exploite vraiment bien les gommes tendres et en particulier le pneu qualifs," rappelle Jonathan Rea. "J'ai eu un très bon rythme tout le week-end en conditions de course, je savais donc qu'il me fallait juste faire des tours propres en Superpole. Mais à chaque tour j'ai commis une faute dans le T4, un rapide virage à gauche. J'en sortais bien trop vite et l'arrière se dérobait, un problème sur lequel j'ai travaillé. On a eu des soucis avec mon frein arrière, mais on a trouvé quelque chose et réglé le problème dans la dernière séance, ce qui m'a permis de beaucoup mieux entrer dans le virage n°5."

"Dans mon premier tour rapide, j'ai fait une faute dans le T1 mais j'ai vu que mon chrono me plaçait en première position. Je savais donc que la fois suivante il ne me faudrait pas attaquer trop fort, mais juste réaliser un tour propre. Vers la fin de la séance, j'ai vu un chrono en 1'33 et je me suis dit que ça ne serait peut-être pas suffisant. J'ai donc à nouveau tenté ma chance et essayé un troisième tour avec mon pneu qualifs, mais il en avait déjà eu assez," précise Rea, qui a tout de même signé avec ce pneu tendre usé un chrono qui lui aurait virtuellement valu la quatrième place sur la grille.

Leon Haslam se montre tout aussi satisfait que son adversaire et ancien coéquipier. S'il doit tenter de combler son déficit dans la dernière portion de la piste en vue d'un éventuel dénouement de course au coude à coude, il sait qu'il peut compter sur la vitesse de pointe de son Aprilia pour dominer le premier secteur.

"Je suis content de cette Superpole, la première ligne était notre objectif," commente le pilote Aprilia. "Dans mon premier tour avec le pneu qualifs, je suis peut-être resté un peu trop prudent. Ensuite, dans le second tour, j'ai fait une petite erreur. En tout cas, notre rythme de course est bon. Aprilia a super bien travaillé et la RSV4 s'est rapidement adaptée à ce nouveau circuit. Demain les conditions de piste seront encore différentes et je m'attends à voir un plus grand nombre de pilotes en mesure de se battre pour la victoire."

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Buriram
Sous-évènement Qualifications
Circuit Chang International Circuit
Pilotes Leon Haslam , Jonathan Rea , Cal Crutchlow , Johnny R , Phillip Island
Type d'article Actualités
Tags buriram, chang international circuit, superpole