Rea fait contre mauvaise fortune bon cœur

Le pilote officiel Kawasaki a augmenté son avance au classement général grâce à sa 2e place, mais aurait aimé battre son équipier Tom Sykes.

Rea fait contre mauvaise fortune bon cœur
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team, sur le podium
Podium : le vainqueur Tom Sykes, Kawasaki Racing Team, le deuxième Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team, et le troisième Chaz Davies, Aruba.it Racing - Ducati Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Tom Sykes et Jonathan Rea, Kawasaki Racing Team

Jonathan Rea a connu des rendez-vous plus agréables. Après une troisième place le samedi, le Champion en titre croisait les doigts pour être débarrassé de soucis mécaniques lors des phases de freinage. La situation semblait idéale lors du début de la course dominicale. Après avoir été très prompt à lâcher l'embrayage au départ, il virait en deuxième position au premier virage.

Dès lors, il n'eut qu'une seule pensée en tête : doubler le seul pilote devant lui, Tom Sykes. Lorsque les 25 points de la victoire sont en jeu, le fait de revêtir les mêmes couleurs importe peu ! Les deux hommes ont donc roulé de concert, très vite, oubliant totalement les autres concurrents.

Rea, avec des trajectoires plus entreprenantes que son équipier, paraissait particulièrement à l'aise. C'est sûr, la manœuvre de dépassement allait se produire, tôt ou tard ! À cinq tours du terme, le leader au classement des pilotes pointait sa Kawasaki au rang de leader.

Rea battu par sa boîte de vitesses

Mais un virage plus loin, la machine se grippa. ''Ma boîte de vitesses s'est une nouvelle fois arrêtée au point mort ; je dois avouer que ça me frustre un peu'', reconnaît le Britannique. Sykes n'en demandait pas tant : avec ce problème momentané, il put reprendre aisément les commandes, pour ne plus les lâcher.

Jonathan Rea nourrit des regrets concernant cette fin de course : ''Ma moto fonctionnait très bien aujourd'hui. Être si proche de Tom sur un des circuits où il se sent très fort est un bon signe car il a piloté d'une manière très efficace. De mon côté, dans les derniers instants, je souffrais d'une légère douleur à mon avant-bras droit.''

Le porteur du numéro 1 le reconnaît lui-même, ''la priorité reste le Championnat. Je suis satisfait de repartir de Donington avec une avance encore plus conséquente qu'à mon arrivée (56 points d'avance sur Sykes), même si j'aurais bien aimé couronner le tout par une victoire.''

partages
commentaires
Sykes - "Je suis sur un petit nuage"
Article précédent

Sykes - "Je suis sur un petit nuage"

Article suivant

Davies sauve les meubles avec un podium

Davies sauve les meubles avec un podium
Charger les commentaires