Rea : Le MotoGP ? "Mon management envisage toutes les possibilités"

partages
commentaires
Rea : Le MotoGP ?
Par : Willy Zinck
2 avr. 2018 à 08:56

Le triple Champion du monde Superbike n'exclut pas un éventuel retour dans la catégorie reine, tout en sachant que ses options sont très rares.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Repsol Honda Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Marco Melandri, Aruba.it Racing-Ducati SBK Team
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Podium : le vainqueur Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing leads
Jonathan Rea, Kawasaki Racing Leads
Jonathan Rea, Kawasaki Racing

Bien que bousculé en ce début de saison 2018 de Superbike, Jonathan Rea reste l'homme fort d'une discipline qu'il domine – certes un peu moins cette année – sans partage depuis 2015. Les statistiques du Nord-Irlandais sont éloquentes, avec ses trois titres et 40 de ses 55 succès dans la catégorie obtenus lors des trois dernières années.

Alors, à l'heure où certains pilotes du MotoGP ont pris ou repris la direction du championnat des motos dérivées de la série (il y a quelques années Nicky Hayden, plus récemment Marco Melandri et Loris Baz), le triple Champion du monde en titre pourrait bien être tenté de faire le chemin inverse.

Interrogé par Motorsport.com sur le sujet, l'intéressé ne dément pas envisager un passage dans la catégorie reine, même si cette probabilité reste ténue. "Tout de suite, mon management envisage toutes les possibilités, vraiment", explique-t-il, tout en assurant ne pas y penser nuit et jour. "C'est quelque chose sur quoi j'essaie de ne pas m'appesantir. J'ai suffisamment à faire en Superbike. Bien sûr, nous sommes en contact et je comprends comment les choses évoluent, mais je pense que ce sera très difficile pour moi d'aller là-bas, pour être honnête. Je n'ai pas la sensation qu'il y a la moindre possibilité excitante qui sorte du lot."

Un retour en MotoGP possible, mais pas à n'importe quel prix

Car dans l'idée du Britannique, un passage en MotoGP impliquerait nécessairement l'acquisition d'un matériel à même de lui permettre de jouer la gagne, et non pas simplement de faire le nombre dans la discipline.

"Si je venais en MotoGP, ce serait sur le meilleur équipement disponible", prévient-il ainsi. "Je suis triple Champion du monde de Superbike, je n'ai plus rien à prouver. Aller là-bas et me mesurer aux meilleurs pilotes au monde, j'aimerais le faire sur la meilleure machine. Mais honnêtement je ne pense pas que je vais en avoir l'opportunité. Je ne pense pas que quelque chose va cocher toutes les cases. En Superbike, c'est le cas avec Kawasaki. Nous avons une bonne moto avec laquelle je peux gagner des courses, et me battre pour le championnat, je travaille avec l'usine pour ce qui est du développement, et d'un point de vue du marketing c'est bien. Le fait d'avoir 13 manches me convient bien également."

Le MotoGP, Rea en a déjà eu un aperçu en 2012, lorsqu'il avait substitué un Casey Stoner blessé chez Repsol Honda. Il s'en était tiré alors avec les honneurs, terminant septième à Misano et huitième en Aragón, sur une machine officielle certes de tout premier ordre.

Et ce n'est donc qu'au sein d'une équipe d'usine que Rea pourrait envisager un retour dans la catégorie reine, et ce afin de pouvoir défendre ses chances et ne pas faire office de simple faire-valoir. "Je ne suis pas motivé par le prestige. Je veux juste piloter ma moto et essayer de gagner", martèle-t-il.

Avec la majorité des pilotes en fin de contrat à la fin de la présente saison, le temps est compté pour l'actuel leader du Superbike s'il souhaite renouveler l'expérience. "J'ai l'impression qu'à 31 ans, en MotoGP, je n'aurais pas cette opportunité. Les motos officielles commencent déjà à trouver preneurs. […] les prochaines semaines et mois seront cruciaux."

L'âge, un facteur limitant ?

L'âge est ainsi sans doute un facteur important dans la bonne adaptation pour un changement tel qu'un passage du Superbike au MotoGP. Le talent aussi, et en ce sens seul un homme présent sur la grille du championnat des motos dérivées de la série semble remplir selon Rea les différents critères pour une passerelle réussie : le pilote du Kawasaki Puccetti Racing, Toprak Razgatlioglu.

"Dans le plateau actuel, je ne vois personne en ce moment qui puisse à la fois faire la transition et être compétitif", avance le numéro 1. "Peut-être que Toprak a le potentiel. Il convient bien au moment où la Turquie fait le forcing pour avoir une manche en MotoGP. Il est incroyablement talentueux, ce sont ses premières années en Superbike… L'an prochain sera déterminant pour lui pour franchir le cap et démontrer son potentiel." Et les prochains mois pour Rea ?

Propos recueillis par Jamie Klein

Prochain article WSBK
Kenan Sofuoglu envisage un retrait de la compétition

Previous article

Kenan Sofuoglu envisage un retrait de la compétition

Next article

Rea : "En gagnant avec ces règles, l'exploit n'en sera que plus grand"

Rea : "En gagnant avec ces règles, l'exploit n'en sera que plus grand"

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Auteur Willy Zinck
Type d'article Interview