Rea avait été opéré de la main avant Phillip Island...

Il n'en avait pipé mot durant le premier week-end de course de la saison, en Australie, mais Jonathan Rea a bien subi une opération au début du mois de février suite à une blessure survenue à l'entraînement.

Une manche Superbike sans aucune victoire de Jonathan Rea, cela ne s'était plus vu depuis le Lausitzring l'an dernier, lorsque le Nord-Irlandais avait bouclé les deux courses en Allemagne en dauphin de Chaz Davies.

Mais pour la manche inaugurale de la saison 2018, celui qui a signé 16 victoires sur 26 possibles l'an dernier a dû se contenter d'une cinquième place lors du premier acte, avant un regain de forme lors du second avec une deuxième place à l'arrivée.

Si plusieurs facteurs ont été avancés pour justifier de cette "contre-performance", en tout cas vis-à-vis des standards auxquels nous avait habitués jusqu'ici le pilote Kawasaki, comme par exemple la nouvelle réglementation sur les régimes moteur, ou bien encore une usure prononcée des pneumatiques, il est un élément qui avait été occulté jusqu'à lundi dernier : une opération qu'a subie le Britannique plus tôt dans le mois.

Rea a en effet été opéré le 4 février de la main droite, des suites d'une chute lors d'un entraînement de motocross. Un acte chirurgical réalisé par le Docteur Jordi Font à la clinique Tres Torres de Barcelone, qui n'a été rendu public qu'en début de semaine donc via un post du triple Champion du monde sur son compte Instagram.

Si les tendons de sa main droite n'ont pas été touchés lors de son accident, six points de suture ont néanmoins été nécessaires pour permettre la cicatrisation de la plaie, qui a du reste pris une dizaine de jours.

Des passages réguliers au centre médical du circuit

Malgré sa récupération bien avancée la semaine dernière, le numéro 1 a tout de même été suivi tout au long de ces sept jours passés en Australie, des derniers essais hivernaux à la Course 2, en se rendant régulièrement au centre médical du circuit.

Une situation dont n'a pas fait part Rea sur le moment, préférant attendre cette semaine pour tout révéler. Une façon de s'épargner sans doute une pression médiatique au cœur de l'action, mais aussi de relativiser (dans un semblant de guerre psychologique ?) le succès de ses adversaires, au premier rang desquels Marco Melandri, doublement vainqueur le week-end dernier et premier à détrôner Rea de la tête du championnat depuis 76 courses.

Dimanche, le Nord-Irlandais avait certes évoqué être malade depuis le milieu de semaine, sans faire mention cependant d'une quelconque opération. "J'ai été malade depuis mercredi, donc finir deuxième aujourd'hui après ce qui est arrivé hier [il avait fini cinquième lors de la Course 1], j’en suis très content", avait-il ainsi déclaré au micro du site officiel du Superbike. "Finir cinquième et ensuite deuxième sur le podium, c'est une nouvelle fois une façon de limiter les dégâts."

Désormais, Rea espère profiter à plein du délai qui sépare les deux premières manches du calendrier pour achever totalement sa récupération."Je suis impatient d'aller en Thaïlande maintenant, de progresser, de retrouver la santé et d'avoir de bonnes sensations avec la moto", a-t-il ainsi poursuivi. "Le fait d'être malade mis à part, je ne me suis pas senti bien sur la moto, et je n'ai pas eu un bon feeling – la moto ne m'a pas parlé cette semaine, il n'y a pas eu ce même lien que par le passé. Nous allons oublier ce week-end, en tirer les leçons et avancer."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Phillip Island
Sous-évènement Course 2
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Actualités