EL2 - Rea le plus rapide de la journée, Davies et Sykes en embuscade

Le pilote Kawasaki a pris de gros risques pour prendre l'ascendant sur ses deux adversaires au terme de la première journée sur le circuit d'Assen.

Après une première prise de contact ce matin sur la piste d'Assen, les pilotes du plateau Superbike sont repartis le couteau entre les dents cet après-midi pour tenter de décrocher une qualification directe pour la Superpole 2.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que la tâche n'a pas été aisée compte tenu d'une météo très fraîche, avec un mercure n'excédant pas les 10°C, un ciel nuageux et taux d'humidité atteignant les 63%. Autant de paramètres qui rendaient l'adhérence de l'asphalte très limitée.

Dans ces conditions, peu de pilotes ont été en mesure d'améliorer leur chrono de la matinée. On exclura le cas particulier d'Ayrton Badovini, qui n'avait pas eu la possibilité de fixer une première référence valable dans la matinée.

Des 20 pilotes ayant pris part à la première séance d'essais libres, seuls trois sont parvenus à abaisser leur chrono dans le premier tiers des EL2. Marco Melandri tout d'abord, qui améliorait légèrement avec un 1'36"600 qui avait au moins le mérite d'assurer à l'Italien une place dans les dix premiers à l'issue de la journée (celui-ci était déjà dixième à l'issue des EL1). 

Devant le réchauffement de la piste et la multiplication des améliorations, notamment des pilotes sous la menace d'une expulsion du top 10, le pilote Ducati a dû repartir au charbon dans le dernier tiers de la séance pour composter son ticket pour la Superpole 2.

Les progrès ont en revanche été bien plus décisifs pour Leon Camier, seulement 12e ce matin, et qui faisait son entrée dans le top 10. Alex Lowes connaissait la même fortune en prenant le cinquième chrono provisoire aux temps combinés, à 43 millièmes de son coéquipier Michael van der Mark, solidement installé en quatrième position. L'Anglais cherchait même à pousser son avantage, jusqu'à perdre (une nouvelle fois) le contrôle de sa Yamaha R1 dans le virage 14.

 

En tête de la hiérarchie, Chaz Davies se rapprochait des deux pilotes Kawasaki, avec un meilleur chrono de 1'35"945, à seulement 54 millièmes de Jonathan Rea. Les deux représentants des Verts optaient pour leur part pour l'immobilisme, ou plutôt la sécurité étant donné les conditions, et n'amélioraient pas dans un premier temps leurs références établies lors de la première séance d'essais libres.

Rea a le dernier mot

Une sagesse à laquelle s'est plié Jonathan Rea jusqu'à mi-séance, avant de céder à la tentation et au panache pour partir à l'assaut de la référence de son coéquipier Tom Sykes. Avec un franc succès, puisque le double Champion du monde en titre claquait un magnifique 1'35"407, dépossédant son coéquipier de la première place pour près de trois dixièmes de seconde, excusez du peu, avant d'enfoncer le clou une dizaine de minutes plus tard en 1'35"383.

Pour Sykes, c'était une petite déception, à plus forte raison que l'Anglais devait également s'incliner dans les derniers instants après une charge de dernière minute de Chaz Davies.

Si l'acquisition de la première position s'est résumée à une chasse gardée pour Rea, la dixième a quant à elle fait l'objet d'une bataille homérique. La surprise est d'abord venue du Suisse Randy Krummenacher, sur Kawasaki, qui s'est rapidement invité à la dernière place des qualifiés d'office, au détriment d'Alex de Angelis.

Jordi Torres, un temps éjecté du top 10, a ensuite effectué son retour dans le wagon des qualifiés dans le dernier quart d'heure, moyennant un excellent tour bouclé en 1'36"376, à moins d'une seconde de Rea, puis en poussant son avantage en 1'35"812.

De nouveau aucune Honda dans le top 10

Dès lors, Nicky Hayden se retrouvait dans une posture des plus précaires, à la dixième place, et l'équipe Ten Kate courrait une nouvelle fois le risque de voir aucune de ses Honda se qualifier pour la Superpole 2.

Le pilote américain tenait sa position tant bien que mal jusqu'à cinq minutes du drapeau à damier, lorsque Krummenacher a eu la bonne idée d'améliorer de nouveau, et de quelle manière, en s'adjugeant la septième place, avant que l'Helvète ne rétrograde à son tour en raison de ce jeu des chaises musicales.

Mais avec neuf pilotes se tenant en seulement un peu de quatre dixièmes de secondes – de Van der Mark cinquième, à Eugene Laverty 13e –, la fin des EL2 promettait d'être des plus animées. Deux pilotes ont réussi à intégrer le top 10 de justesse, avec justement Laverty qui prenait la septième place finale, mais aussi et surtout Lorenzo Savadori, accablé par un pépin mécanique dans la matinée sur son Aprilia, qui faisait étal de son talent pour prendre la cinquième place.

L'équipe Ten Kate était pour sa part confrontée pour la deuxième fois de la saison, après Buriram, à un échec en ne plaçant aucun de ses deux représentants dans le top 10, Hayden finissant la séance à une bien peu reluisante 14e position, juste derrière son coéquipier Stefan Bradl, 13e.

WSBK - Assen - Temps combinés (EL1 + EL2)

Pos.PiloteMotoTrsChrono/écarts
1 united_kingdom Jonathan Rea  Kawasaki 47  1'35.383
2 united_kingdom Chaz Davies  Ducati 48 0.112
3 united_kingdom Tom Sykes  Kawasaki 41 0.149
4 spain Jordi Torres  BMW 52 0.429
5 italy Lorenzo Savadori  Aprilia 37 0.555
6 united_kingdom Leon Camier  MV Agusta 39 0.712
7 ireland Eugene Laverty  Aprilia 40 0.767
8 netherlands Michael van der Mark  Yamaha 47 0.800
9 united_kingdom Alex Lowes  Yamaha 20 0.843
10 italy Marco Melandri  Ducati 41 0.887
11 switzerland Randy Krummenacher  Kawasaki 42 0.909
12 spain Xavi Forés  Ducati 25 1.054
13 germany Stefan Bradl  Honda 41 1.076
14 united_states Nicky Hayden  Honda 28 1.129
15 san_marino Alex de Angelis  Kawasaki 39 1.421
16 italy Raffaele De Rosa  BMW 40 1.765
17 spain Román Ramos  Kawasaki 42 1.869
18 argentina Leandro Mercado  Aprilia 23 1.904
19 italy Riccardo Russo  Yamaha 22 2.498
20 czech_republic Ondrej Jezek  Kawasaki 32 3.124
21 italy Ayrton Badovini  Kawasaki 19 3.321
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Assen
Sous-évènement Essais Libres - Vendredi
Circuit Assen
Type d'article Résumé d'essais libres