Rea a vite relativisé son second abandon de la saison

Le désormais triple Champion du monde n'a pas vu le bout de la Course 2 dans la Nièvre, mais cela n'a pas empêché son équipe de décrocher elle aussi un troisième titre de rang.

Parfois, le hasard fait bien les choses. Tout comme on peut observer une part de chance dans tout malheur. Tel est le cas de Jonathan Rea, qui été contraint de renoncer lors de la Course 2 à Magny-Cours.

Le Champion du monde fraîchement élu n'a certes pas choisi son jour pour connaître son second abandon de la saison – après celui survenu lors de la Course 2 à Donington –, mais force est de constater que celui-ci est survenu au moment opportun, c'est-à-dire juste après que le pilote Kawasaki a remporté sa troisième couronne.

Parti depuis la neuvième position sur la grille, fruit de la réglementation entrée en vigueur cette année et qui impose au vainqueur de la Course 1 de prendre le départ de l'épreuve dominicale depuis le dernier emplacement de la troisième ligne, Rea détenait sans doute le rythme pour aller contester la première place à Chaz Davies.

"Sans cet incident qui m'a mis hors course, nous aurions pu nous battre pour la victoire", regrette le pilote Kawasaki. "Tout le week-end mon rythme sur le mouillé a été un peu supérieur à celui des autres. La pluie était un peu intermittente tout au long de la course, donc c'est difficile de dire comment cela se serait déroulé. Mais j'étais confiant de pouvoir courir avec Chaz. La piste mouillée ou sèche a déterminé les niveaux [de performance] ce week-end." 

Plus de peur que de mal pour Rea

Prudent huitième à l'issue de la première boucle, le Nord-Irlandais est finalement entré en contact avec l'Aprilia de son compatriote Eugene Laverty, en perdition suite à un highside juste avant la dernière chicane menant à la ligne de départ/arrivée.

Un choc dont sa Ninja a souffert, et qui a fait voler en éclat son repose-pied, tout en déchirant la botte du numéro 1, faisant craindre une blessure. Rea a cependant su faire preuve de sang froid pour de suite s'engouffrer dans les stands juste en face de lui.

Mais les dégâts de ce fait de course resteront cantonnés à un abandon, sans autre conséquence fâcheuse pour le triple Champion du monde. "La bonne nouvelle, c'est que les examens n'ont rien révélé de cassé sur mon pied droit", rassure Rea. "J'ai touché quelque chose de très dur sur une autre moto, et cela a été suffisant pour arracher complètement mon repose-pied. Je suis donc très chanceux et cela aurait pu être bien plus grave. J'ai juste été au mauvais endroit au mauvais moment."

La déception du moment a cependant rapidement été oubliée par Rea, lorsque celui-ci a pris conscience que la cinquième place de son coéquipier Tom Sykes permettait au Kawasaki Racing Team d'obtenir lui aussi son troisième titre consécutif. "L'équipe a aussi remporté son championnat aujourd'hui [dimanche]", se réjouit-il. "Dès que j'ai retiré ma combinaison, j'ai vu sur les écrans qu'ils avaient remporté le titre. Je me suis donc dépêché de rejoindre le garage pour aller féliciter Guim [Roda, le patron de l'équipe] !"

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Circuit Circuit de Nevers Magny-Cours
Type d'article Réactions