WSBK
C
Phillip Island
28 févr.
-
01 mars
Prochain événement dans
36 jours
C
Losail
13 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
50 jours
C
Jerez
27 mars
-
29 mars
Prochain événement dans
64 jours
C
Assen
17 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
85 jours
C
Imola
08 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
106 jours
C
Aragon
22 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
120 jours
C
Misano
12 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
141 jours
C
Donington Park
03 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
162 jours
C
Oschersleben
31 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
190 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
225 jours
C
Barcelone
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
239 jours
C
Magny-Cours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
246 jours
C
Villicum
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
260 jours

Pour Rea, la saison 2017 a été "similaire à celle de 2015"

partages
commentaires
Pour Rea, la saison 2017 a été "similaire à celle de 2015"
Par :
1 déc. 2017 à 10:30

Le pilote Kawasaki a décroché son troisième titre avec une relative facilité, au terme d'une saison tranchant avec la précédente édition, plus délicate.

Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Le vainqueur et Champion du monde 2017 Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Le vainqueur et Champion du monde 2017 Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Le vainqueur et Champion du monde 2017 Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, vainqueur de la course et Champion du monde 2017
Jonathan Rea, Kawasaki Racing

Jonathan Rea n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers, et il a fallu l'arrêt des activités en piste avec le début de la trêve hivernale pour mettre fin à l'hégémonie du Britannique sur le Superbike.

En effet, non-content d'avoir décroché son troisième titre de suite dès la manche française du calendrier à Magny-Cours, Rea a enchaîné sur deux doublés, au Portugal et au Qatar, alors que ni lui ni Kawasaki ne s'étaient imposés par le passé sur le tracé de Losail.

La semaine dernière encore, le Nord-Irlandais a fait des étincelles lors des essais de Jerez en s'octroyant le meilleur temps absolu de la semaine, et le record de la piste andalouse en prime !

Devant de tels états de service, difficile donc de nier que le numéro 1 et l'équipe japonaise sont sur le haut de la vague depuis maintenant quelques saisons. À l'évocation de ces résultats, le triple Champion du monde en titre peine encore à prendre la mesure de ses accomplissements. "Le fait d'en gagner trois d'affilée… C'est difficile de comprendre exactement ce que je suis en train de réaliser en ce moment parce que nous sommes dans un moment victorieux, sur une moto victorieuse et je pilote bien. Cela a été trois années incroyables avec Kawasaki", a-t-il expliqué au site officiel du Superbike.

Avec plus de 150 points d'avance sur son plus proche poursuivant au championnat, Chaz Davies, autant dire qu'il n'y a pas eu match cette saison. Pourtant, c'est bien en prenant au sérieux chacun des rendez-vous de l'année et en jouant la gagne lors de chaque sortie, alors que certaines situations pouvaient se prêter à la simple gestion d'un résultat, que Rea a façonné son nouveau sacre.

"Je pense que nous avons donné le meilleur de nous-mêmes, et le championnat est le résultat de chaque bataille que nous avons eue, de chaque circuit et de chaque pays dans lequel nous nous sommes rendus", assure-t-il.  

L'importance de la régularité

Des batailles dont le pilote Kawasaki est souvent sorti vainqueur, à 16 reprises précisément sur 26 courses. Mais face à cette pointe de vitesse, la régularité a elle aussi joué un rôle déterminant dans l'issue du championnat, alors qu'il a grimpé sur le podium à 24 reprises, les deux fois où il n'est pas entré dans le top 3 étant liées à un abandon. 

En ce sens, l'exemple de la Course 1 à Misano, où il a été impliqué dans un accrochage dans le dernier tour avec Davies, avant de remonter sur sa moto pour monter sur la dernière marche du podium, est révélatrice de la détermination de Rea. "À Misano, lorsque Chaz a chuté devant moi lors du dernier tour, nous sommes tous les deux allés au sol", relate-t-il. "Mais nous avons tout de même réussi à finir troisième et à prendre 16 points, et c'était très important. Mais je ne pense pas qu'il y a eu un moment qui a été clé dans ce championnat, cela a juste été une saison très solide et régulière."

Idem lors de la course où s'est jouée l'attribution du titre, à Magny-Cours, où dans des conditions piégeuses, il a réussi à triompher des éléments et de ses adversaires pour coiffer sa troisième couronne, en dépit de l'enjeu qui aurait tétanisé plus d'un pilote chevronné. "La clé cette année a été la régularité", insiste-t-il. "[C'était important de] Juste être constant sur chaque course. Je pense qu'à Magny-Cours, nous n'avons fait aucune erreur alors que nous étions sous pression. Nous avons fait les bons choix de pneus, alors que la météo était changeante. Nous avions bien compris qu'il fallait ramener la moto à la maison, et nous sommes tout de même parvenus à rester rapides et à jouer la victoire."

Au final, la saison 2017 ressemble davantage à celle de 2015, l'année du premier titre de Rea, où celui-ci s'était déjà montré dominateur, qu'à celle de 2016, plus disputée, mais qui lui a permis de se remettre en question pour mieux rebondir cette année. "Aucun championnat n'est facile quoiqu'il arrive, mais je pense que cette saison a été similaire à 2015", juge-t-il. "Tout a bien fonctionné, et même lorsque cela allait moins bien, les choses avançaient tout de même. Dans l'ensemble, je dirais que 2016 a été l'année la plus difficile, mais cela nous a rendus plus forts pour cette année."

Alors, avec trois titres d'affilée et un net écart vis-à-vis de la concurrence, se pose irrémédiablement la question de la motivation d'un triple Champion du monde. Mais il n'y a pas à chercher bien loin pour que l'intéressé trouve un nouvel objectif à sa mesure. "Les statistiques c'est bien, tout comme les records, mais ce n'est pas ce qui m'anime", assure-t-il. "Sans contestation, Carl Fogarty est le plus grand pilote de l'Histoire du Superbike. Mais le fait même d'être mentionné dans la même phrase que lui et d'envisager que je pourrais battre ses records, c'est incroyable. Il y a une bonne opportunité l'an prochain, et une bonne cible qui va me motiver durant l'hiver. Mais honnêtement, je suis un gars qui aime prendre les courses les unes après les autres."

Carl Fogarty et ses quatre titres (1994, 1995, 1998 et 1999), voilà un but ambitieux pour le Nord-Irlandais. Reste donc à savoir si ses principaux opposants parviendront à hausser leur niveau de jeu pour contrecarrer ses plans en 2018.

Article suivant
Jacobsen en Superbike en 2018 avec le Triple M Racing

Article précédent

Jacobsen en Superbike en 2018 avec le Triple M Racing

Article suivant

Di Meglio arrive en Supersport avec le GMT94, prêt à se bagarrer

Di Meglio arrive en Supersport avec le GMT94, prêt à se bagarrer
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Auteur Willy Zinck