Rea, une saison de domination sans partage

Jonathan Rea a remporté ce samedi son troisième titre consécutif en Superbike, après avoir fait preuve d'une hégémonie presque infaillible tout au long du championnat. Retour en images sur une saison qui restera dans les annales.

 

Rea annonce la couleur à Jerez

Rea annonce la couleur à Jerez
1/20

Double Champion du monde en titre, Jonathan Rea repart en croisade en 2017 pour une troisième couronne. Le premier roulage de l'année se déroule à Jerez fin janvier, à l'occasion des premiers essais collectifs. La reprise est pour le moins difficile : le pilote Kawasaki est victime d'une lourde chute, et doit faire un passage par le centre médical du circuit. Cela ne l'empêche pas de s'emparer (déjà) de la première place à l'issue des tests.

Coup double en Andalousie

Coup double en Andalousie
2/20

Une semaine plus tard : rebelote ! Rea signe de nouveau le meilleur temps à Jerez, devant son coéquipier Tom Sykes. Les pilotes Kawasaki, absents aux précédents essais à Portimão, poursuivent leur long travail de réglage de la Ninja ZX-10RR. Celui-ci portera ses fruits.

Des ambitions renouvelées pour 2017

Des ambitions renouvelées pour 2017
3/20

Après deux premiers sacres, de nombreux observateurs estiment que la motivation du Nord-Irlandais (à gauche) soit émoussée à l'abord de la saison 2017. Le principal intéressé met les choses au clair lors de la présentation officielle de l'équipe Kawasaki, à Barcelone le 9 février, expliquant être impatient d'être en Australie pour en découdre après des essais hivernaux prometteurs...

Dernières répétitions parfaites à Phillip Island

Dernières répétitions parfaites à Phillip Island
4/20

Mais avant de ferrailler avec ses camarades aux antipodes, Rea doit en passer par une ultime séance d'essais sur le tracé australien. Le numéro préserve son invincibilité de l'hiver avec le meilleur temps. De bon augure pour le week-end de course.

Début de saison sur les chapeaux de roue

Début de saison sur les chapeaux de roue
5/20

Première manche, première pole position, première victoire et premier doublé : Rea réalise un grand chelem et envoie un message fort à ses adversaires en Australie, et en particulier à Chaz Davies, vainqueur des six dernières courses en 2016 : il ne compte pas baisser de rythme cette année !

Bis repetita en Thaïlande

Bis repetita en Thaïlande
6/20

Deux semaines plus tard, Rea confirme son excellent début de saison sur le circuit de Buriram, avec un nouveau doublé. Le leader du championnat repart d'Asie avec 30 points d'avance sur Tom Sykes, et 38 sur Chaz Davies.

Fin de série en Aragón

Fin de série en Aragón
7/20

Ses adversaires sont donc déjà au pied du mur à l'approche de la tournée européenne, qui débute en Aragón. Davies en a bien conscience, et le Gallois oppose une résistance farouche lors des deux courses disputées en Espagne. Et si celui-ci craque sous la pression lors de la première épreuve en partant à la faute, il parvient cependant à interrompre la série de succès de Rea le lendemain.

Photo de: Ducati Corse

Tension dans la "Cathédrale"

Tension dans la "Cathédrale"
8/20

Le duel au championnat se recentre donc en début de saison entre Rea et Davies. Mais malgré sa victoire en Espagne, ce dernier a encore rendu des points sur l'ensemble du week-end à son adversaire. La tension est donc palpable à Assen. La Superpole 2 est ainsi le théâtre d'une explication de texte entre les deux hommes, Davies accusant Rea de l'avoir gêné lors de l'un de ses tours lancés.

Davies trop court, ouvre une voie royale à Rea

Davies trop court, ouvre une voie royale à Rea
9/20

Qualifié troisième sur la grille, Davies effectue une première course à Assen de très belle facture, s'emparant des commandes pour mener la majeure partie de l'épreuve. Las, le Gallois est foudroyé alors qu'il s'apprête à entrer dans le dernier tour. Rea en profite et file vers sa première victoire du week-end, prélude à ce qui sera son troisième doublé de la saison.

Rea touché, mais loin d'être coulé à Imola

Rea touché, mais loin d'être coulé à Imola
10/20

Davies n'a cependant pas dit son dernier mot, et profite de la manche suivante à Imola pour répondre par un sublime doublé à quelques encablures des usines de Ducati, devant un public en délire. Rea ne peut que s'avouer vaincu, mais en terminant deuxième lors des deux courses disputées, il parvient à limiter les dégâts en ne rendant que dix points à son rival au championnat.

Donington, Course 1, seul point noir jusqu'ici dans la saison de Rea

Donington, Course 1, seul point noir jusqu'ici dans la saison de Rea
11/20

Rea n'a été contraint à l'abandon qu'une seule fois jusqu'ici cette saison. C'était à Donington, fin mai. Pourtant, le Nord-Irlandais avait pour ainsi dire course gagnée après s'être défait de son coéquipier et poleman Tom Sykes, d'habitude hégémonique sur ce circuit. Mais une crevaison dans Craner Curves allait envoyer le numéro 1 au tapis à trois tours de l'arrivée...

Plus de peur que de mal à Misano

Plus de peur que de mal à Misano
12/20

À Misano, la bataille est de nouveau circonscrite à Rea et Davies. Ce dernier a l'avantage lors de la Course 1, mais subit une forte pression de la part de son rival. Dans le dernier tour, c'est le drame : le Gallois perd l'avant et se fait percuter par la Kawasaki au niveau du dos. Le pilote Ducati, victime "seulement" d'une vertèbre fracturée, doit déclarer forfait pour la Course 2.

Finir, envers et contre tout

Finir, envers et contre tout
13/20

Rea aura démontré de nombreux atouts cette saison. Vitesse de pointe, rythme et gestion de course : la panoplie parfaite du Champion du monde. Mais en Italie, il témoigne également de deux qualités humaines : d'abord du courage, en remontant sur sa machine quelques secondes après avoir chuté, pour sauver le podium. Mais aussi d'un sens du fair-play à nul autre pareil, en allant prendre des nouvelles, heureusement rassurantes en bord de piste, de Chaz Davies lors de son tour de décélération.

Retour au sommet à Laguna Seca

Retour au sommet à Laguna Seca
14/20

On a tendance à l'oublier, mais Rea a connu une (toute relative) traversée du désert en milieu de saison. Six semaines sans victoire, entre fin mai et début juillet. Après avoir subi la loi de Davies lors de la Course 1, le pilote Kawasaki remet les choses dans l'ordre le dimanche en renouant avec la victoire, histoire de partir l'esprit tranquille en vacances.

Rentrée des classes difficile en Allemagne

Rentrée des classes difficile en Allemagne
15/20

La reprise du championnat, six semaines plus tard sur le Lausitzring, est en revanche un peu plus délicate. Alors que Tom Sykes tient le haut du pavé en qualifications en décrochant une quatrième pole position de rang, les deux hommes se font damer le pion lors des deux courses par Davies ! C'est la deuxième fois de l'année seulement que les Verts ne remportent aucune victoire lors d'un week-end.

Rea se rappelle au bon souvenir de tous dans l'Algarve

Rea se rappelle au bon souvenir de tous dans l'Algarve
16/20

Mais Rea compte bien effacer ce faux pas dès la manche suivante, au Portugal, qui suit un nouveau break de six semaines dans le championnat. Cette nouvelle pause semble avoir fait le plus grand bien au Nord-Irlandais, qui renoue pour la première fois avec la pole position depuis la manche d'Assen disputée fin avril.

Un doublé décisif dans la course au titre

Un doublé décisif dans la course au titre
17/20

Le pilote Kawasaki signe non seulement le meilleur temps lors des qualifications, mais aussi et surtout le doublé dans l'Algarve (une première là aussi depuis Assen) après un week-end au cours duquel il aura survolé les débats. Avec 120 points d'avance sur Sykes et 135 sur Davies, alors qu'il ne reste plus que 150 points maximum à distribuer par pilote, l'affaire semble pliée en faveur du leader du championnat.

Le sacre en vue en France

Le sacre en vue en France
18/20

Avec un tel avantage, Rea peut donc espérer décrocher son troisième titre dès la première course disputée sur le circuit de Magny-Cours. Le numéro 1 se donne les moyens de ses ambitions, avec une pole position acquise avec plus d'une seconde de marge sur Leandro Mercado dans des conditions humides.

Une troisième couronne acquise avec la manière

Une troisième couronne acquise avec la manière
19/20

Au terme d'une course qu'il aura dominée de bout en bout, Rea remporte sa 50e victoire en Superbike, sa 12e en 20 courses cette saison, avec plus de 16 secondes d'avance sur Marco Melandri, s'assurant ainsi de sa troisième couronne !

Rea, une invincibilité qui dure depuis trois saisons

Rea, une invincibilité qui dure depuis trois saisons
20/20

Comme en 2015, année de son premier titre dans la discipline, Rea se voit sacré fin septembre, alors qu'il reste encore cinq courses à disputer. L'objectif de l'année est certes atteint, mais pas sûr cependant que le Nord-irlandais baisse de rythme lors des prochaines échéances...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Circuit Circuit de Nevers Magny-Cours
Pilotes Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Type d'article Diaporama