Retour difficile à la réalité pour Baz à Imola

Après une dernière manche franchement réussie aux Pays-Bas, le pilote tricolore a trébuché en Italie ce week-end.

Trois semaines après avoir fait bonne figure sur le circuit d'Assen, Loris Baz espérait bien confirmer ce week-end sur le tracé d'Imola. Tous les espoirs étaient en effet permis pour le Français, dont l'équipe avait procédé à un test en Italie entre les deux manches, qui avait notamment permis de trouver des solutions sur le plan de l'électronique.

Mais sur un circuit Enzo e Dino Ferrari où il ne s'était plus aventuré en compétition depuis sa dernière saison en Superbike, il y a quatre ans, le Haut-Savoyard n'a pas été en mesure de rester dans le top 10.

En proie à un manque de grip le vendredi, celui-ci a en effet manqué le coche pour passer directement en Superpole 2. Un manque de réussite qui s'est poursuivi le samedi lors de la première partie des qualifications, lorsqu'il a commis un écart lors de l'un de ses tours lancés, et où il n'a pas été capable de passer le couperet, lui qui devait prendre quelques instants plus le départ de la Course 1 depuis la 13e place sur la grille.

Deux courses frustrantes

Baz a par la suite connu deux courses aux scénarios différents, mais dans les deux cas scindées en deux parties. "Le départ [de la Course 1] a été difficile, avec un réservoir de carburant plein qui appliquait du poids sur l'avant", explique-t-il. "Je n'ai pas pu attaquer comme je le voulais et je n'ai eu de nouveau de bonnes sensations que lors des six ou sept derniers tours. J'ai pu passer quelques gars vers la fin, mais il était trop tard pour faire mieux."

Treizième à l'issue de la Course 1, le natif de Sallanches devait connaître un meilleur départ le lendemain lors du second acte, avant de plafonner en termes de rythme et d'échouer en dehors du top 10.

"Au final, la course a été similaire à celle d'hier. Malheureusement, nous n'avons pas eu suffisamment de grip et à l'inverse trop de wheelie", a déploré Baz. "La seule différence aujourd'hui, comparé à hier, est que nous avons été capables de rester un peu plus rapides et réguliers durant toute la course. Ce n'est pas le résultat que nous espérions, mais je peux dire que j'ai tout donné encore une fois aujourd'hui. Nous allons préparer à présent la prochaine manche à Donington."

Crédité de huit points supplémentaires, Baz demeure dans le top 10, à égalité avec son prédécesseur chez BMW, Jordi Torres, auteur de son côté d'un très bon week-end.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Imola
Circuit Imola
Pilotes Loris Baz
Équipes Althea Racing
Type d'article Réactions