Suzuki passe un cap avec son électronique, De Puniet ne concrétise pas

La sixième manche du Championnat du Monde Superbike semble avoir permis à l'équipe Crescent Suzuki de venir à bout de ses difficultés de base avec le système électronique Magneti Marelli, qu'elle utilise depuis Aragón.

Les classements du Championnat WSBK

C'est en tout cas ce que laisse penser la performance d'Alex Lowes, qualifié en cinquième position et auteur de deux sixièmes places en course. "D'excellents résultats," juge Paul Denning, directeur de l'équipe, "compte tenu du manque de temps et de rythme de course que nous avons eu depuis mars."

Le pilote anglais a en effet pu compter sur un regain de confiance et sur le meilleur rendement global de sa GSX-R pour défendre ses chances à domicile, même s'il regrette qu'une perte d'adhérence lui ait coûté le top 5 lors de la première course.

"Je suis plutôt content, le team a bien travaillé - et la moto aussi!" se félicite Alex Lowes. "J'ai fait de mon mieux pour être aussi compétitif que possible. Durant les deux courses, j'ai connu des soucis de grip et j'ai un peu manqué de confiance en entrée de virages. J'étais donc un peu perdu à certains moments, mais ça allait mieux dans la seconde course que dans la première."

Donington représente une avancée positive et nous avons enfin passé un cap avec le système électronique.

Paul Denning

La manche de Portimao, au programme la semaine prochaine, devra démontrer que ces progrès ne sont pas passagers. Car c'est bien le Talon d'Achille de cette moto - son système électronique - qui a commencé à livrer ses secrets. "On a beaucoup progressé. On a donc maintenant une base pour continuer à progresser pour la prochaine course," promet Lowes.

"Donington représente une avancée positive et nous avons enfin passé un cap avec le système électronique," renchérit Paul Denning. "La moto répond comme elle le devrait à nos changements. Le rendement de base du moteur est plus stable et plus simple à gérer pour les ingénieurs."

"Nous avons enfin pu commencer à travailler sur des détails plus classiques pour un week-end de course," ajoute le directeur de l'équipe. "De ce point de vue, c'était en quelque sorte notre premier véritable test avec ce système, car sur les trois manches précédentes l'équipe n'avait fait qu'essayer de faire fonctionner la moto. Félicitations à Alex et à toute l'équipe, des deux côtés du stand, pour avoir franchi ce cap et être restés concentrés et positifs."

Randy de Puniet reste déçu

Seule ombre au tableau, Randy de Puniet ne tire pas encore profit de ces progrès, et ce malgré une bonne entame de week-end, les trois séances exceptionnellement au programme vendredi lui ayant permis de noter un petit mieux au niveau du frein moteur. Las, très en difficulté avec les rétrogradages samedi, le Français a manqué l'accès à la phase finale de la Superpole et s'est qualifié en 18e position. Il s'est ensuite classé quatorzième des deux courses.

"La moto a beaucoup progressé, pourtant ça n'a pas été un week-end facile," reconnaît-il. "J'ai pris un bon départ vendredi, mais [samedi] j'avais du mal à passer les rapports. Puis, j'ai malheureusement cassé un moteur au warm-up et je n'ai donc pas pu trouver les bons réglages pour la course."

"En Course 1, j'ai eu des soucis pour rétrograder et le frein moteur était loin d'être parfait, j'ai donc fini 14e. En Course 2, les changements de rapports étaient un peu meilleurs mais, au bout de sept tours, j'ai commencé à être en difficulté avec le frein moteur et je suis sorti deux fois de la piste. Tout le monde dans l'équipe a donné le meilleur de lui-même et on a manqué de chance avec le moteur [cassé], j'espère donc vraiment qu'on pourra continuer à progresser à Portimao."

Paul Denning espère, lui aussi, que le prochain déplacement au Portugal permettra au Français de profiter de cette tendance positive : "Les deux quatorzièmes places de Randy n'ont rien d'excitant et il est déçu, mais ce sont deux arrivées dans les points et c'est donc là aussi un progrès en comparaison des dernières courses. Nous continuerons à faire tout ce que nous pouvons pour améliorer la moto pour lui, afin qu'il puisse faire progresser son rythme."

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Donington Park
Sous-évènement Dimanche
Circuit Donington Park
Pilotes Randy de Puniet , Alex Lowes
Équipes Team Suzuki MotoGP
Type d'article Résumé de course
Tags alex lowes, donington, randy de puniet, superbike, suzuki, wsbk