Sykes et Rea n'ont que dimanche en tête

partages
commentaires
Sykes et Rea n'ont que dimanche en tête
Par : Léna Buffa
18 sept. 2015 à 17:13

Les Kawasaki ont dominé cette saison 2015 du Superbike et une pause estivale particulièrement longue ne semble pas avoir changé l'ordre des choses.

Tom Sykes, Kawasaki
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Tom Sykes, Kawasaki
Tom Sykes, Kawasaki
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki

Vainqueur de trois manches à ce stade de la saison, Tom Sykes n'a pas l'intention de dérouler le tapis rouge à son coéquipier, malgré son sacre annoncé. Sur une piste de Jerez qui lui avait justement valu de fêter son titre de Champion du Monde il y a deux ans, l'Anglais a fait une rentrée remarquée en signant le meilleur chrono du jour.

"Ce fut une pause incroyablement longue, un peu trop longue même," regrettait-il en rejoignant le paddock andalous, non sans avoir su profiter de cette parenthèse : "J'ai passé six belles semaines avec ma famille, ma femme. J'ai fêté la naissance de notre deuxième enfant et mes 30 ans. Je deviens donc plus âgé même si je me comporte comme si j'avais 16 ans!"

Tom Sykes n'a rien perdu de son humour, ni de son perfectionnisme. "J'ai souvent parlé avec mon chef mécano, Marcel, et j'ai demandé quelques petites retouches personnelles, de petites choses qui pourraient m'aider," a-t-il indiqué. Des changements qui semblent bénéfiques, à en croire cette première journée marquée par un chrono de 1'41.957, établi ce matin au meilleur des conditions. "Je me suis tout de suite senti bien aujourd'hui. J'espère finir la saison en force et pouvoir faire le show dimanche," prévient-il après ce bon départ.

Rea évolue dans un rêve

Jonathan Rea n'est pas en reste, bien entendu. Star du week-end, le Nord-Irlandais n'a concédé que 24 millièmes à son coéquipier aujourd'hui et il a su se montrer plus rapide que lui dans l'après-midi, lorsque la hausse du thermomètre a mis en péril le grip et les performances des leaders.

"Entre les EL1 et les EL2, la différence en termes de températures était assez importante. On s'est donc intéressé à différents domaines au cours de ces deux séances, pour essayer d'être en pleine forme pour dimanche," résume-t-il.

Impossible toutefois pour Rea de se concentrer sur ces essais libres sans penser à ce qui l'attend très probablement dimanche... "C'est encore complètement un rêve. J'ai rêvé d'être dans cette position depuis que je suis enfant, alors j'ai encore du mal à y croire. Je n'aurais jamais cru que j'aurai la possibilité de remporter le titre à trois manches de la fin de la saison, mais tout le monde a fait du super boulot et a travaillé vraiment très dur. Ceci dit, on ne doit pas s'emballer, ça n'est pas fini, mais ma position d'aujourd'hui est une bonne base."

Prochain article WSBK
Niccolò Canepa convoqué en justice pour blessures involontaires

Previous article

Niccolò Canepa convoqué en justice pour blessures involontaires

Next article

Les différences de freinage entre MotoGP et Superbike

Les différences de freinage entre MotoGP et Superbike
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Jerez
Catégorie Vendredi
Lieu Circuito de Jerez
Pilotes Tom Sykes , Jonathan Rea
Équipes Kawasaki
Auteur Léna Buffa
Type d'article Résumé d'essais libres