Sylvain Guintoli - "Essayer de comprendre comment rebondir"

A l'heure de passer le témoin au nouveau Champion du Monde, Sylvain Guintoli a vécu un week-end particulièrement décevant à Jerez.

Depuis son sacre l'an dernier avec Aprilia, le pilote français est passé sur Honda et la manche de Jerez l'a vu aux prises avec une CBR ne lui donnant pas les sensations voulues. La première salve d'essais en Andalousie s'est pourtant bien passée, malgré un petit problème technique à la fin de la deuxième séance. Mais la situation s'est compliquée samedi à la mi-journée.

L'essai infructueux d'une nouvelle géométrie pendant les Essais Libres 4 a porté un coup d'arrêt à la progression de Guintoli. "Il n'était pas content de la façon dont la moto se comportait à l'accélération et il n'a pas réussi à se mettre dans le rythme," soulignait alors Pieter Breddels, coordinateur technique du team Ten Kate.

"Les qualifs ne se sont pas passées comme prévu. Je n'avais tout simplement pas de bonnes sensations avant de commencer la Superpole," reconnaissait Sylvain Guintoli, qualifié en dixième position. "J'ai fait quelques fautes avec mon pneu course, ce qui n'a pas aidé, puis j'ai eu des soucis de traction control avec mon pneu qualifs et mon tour n'a pas été propre. Je n'ai pas réussi à sortir des virages comme je le voulais."

"Le rythme n'était pas là"

Les difficultés se sont poursuivies dimanche et les deux courses n'ont réservé que de maigres satisfactions au Français. Avec une neuvième et une dixième places, il signe à Jerez ses plus faibles résultats de la saison si l'on prend en compte uniquement les courses dont il a vu l'arrivée.

"Ce fut un dimanche difficile," résume-t-il. "Franchement, je pensais qu'on aurait pu faire un peu mieux que cela, mais j'ai eu un peu de mal. J'ai attaqué très fort en course, mais ça n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. J'ai un peu perdu mon élan et je ne me suis pas senti à l'aise. Mon feeling n'était pas bon et le rythme n'était pas là. Un dimanche très difficile, donc."

"Nous avons fait quelques modifications qui n'ont pas fonctionné sur la moto et il n'a pas réussi à entrer dans le rythme, dans aucune des deux courses," regrette Pieter Breddels. "C'est dommage, parce que la journée de vendredi semblait prometteuse, mais [dimanche] il n'a pas été en mesure de donner toute la mesure de son potentiel."

Sylvain Guintoli conserve néanmoins sa sixième place au Championnat du Monde, devant son coéquipier Michael Van der Mark, auteur dimanche d'un podium. Il reste deux manches de deux courses chacune pour départager les deux sociétaires du team Ten Kate.

"J'espère que ce sera une toute autre histoire à Magny-Cours," suggère Guintoli. "C'est une piste que j'adore et je veux finir la saison en force. Je vais donc réfléchir à ce qui s'est passé ici et à pourquoi j'étais si lent, pour essayer de comprendre comment rebondir."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Jerez
Sous-évènement Dimanche
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Sylvain Guintoli
Équipes Ten Kate Racing
Type d'article Résumé de course
Tags superbike, ten kate