WSBK
C
Estoril
07 mai
Prochain événement dans
59 jours
C
Aragón
21 mai
Prochain événement dans
73 jours
C
Misano
11 juin
Prochain événement dans
94 jours
C
Donington Park
02 juil.
Prochain événement dans
115 jours
23 juil.
Prochain événement dans
136 jours
C
Magny-Cours
03 sept.
Prochain événement dans
178 jours
C
Barcelone
17 sept.
Prochain événement dans
192 jours
C
Jerez
24 sept.
Prochain événement dans
199 jours
C
Algarve
01 oct.
Prochain événement dans
206 jours
C
Villicum
15 oct.
Prochain événement dans
220 jours
C
Mandalika
12 nov.
Prochain événement dans
248 jours

Rabat veut se "sentir pilote" à nouveau et retrouver la victoire

Après cinq saisons difficiles en MotoGP, Tito Rabat veut réaliser de "grandes choses" sur la Ducati du team Barni en WorldSBK et renouer avec la victoire, qu'il n'a plus connue depuis sa dernière saison en Moto2 en 2015. L'Espagnol disposera d'une machine très proche de celle d'usine dans sa quête de renouveau.

Rabat veut se "sentir pilote" à nouveau et retrouver la victoire

L'année 2021 devait être la dernière du contrat liant Tito Rabat au team Avintia en MotoGP mais c'est finalement en WorldSBK que le pilote espagnol va rouler, son ancienne équipe ayant rompu l'accord pour faire place à Enea Bastianini et Luca Marini, Johann Zarco étant de son côté transféré chez Pramac. Toujours au guidon d'une Ducati, engagée par le team Barni, dans cette nouvelle catégorie, Rabat souhaite donner un nouvel élan à sa carrière après cinq saisons difficiles en MotoGP, au cours desquelles il n'a décroché que cinq top 10 en course.

Titré en Moto2 en 2014, catégorie où il s'est imposé à 13 reprises, Rabat n'a piloté que des machines de seconde zone en MotoGP, sur la Honda du team Marc VDS en 2016 et 2017 puis sur la Ducati engagée par Avintia durant trois saisons, et il a souffert de la comparaison avec certains de ses équipiers, notamment Jack Miller et Johann Zarco, même s'il ne disposait pas toujours d'un matériel équivalent.

C'est donc un Rabat en reconstruction qui rejoint le WorldSBK et dans une interview accordée au site officiel du championnat, il confie son désir de se "sentir pilote" après une année 2020 qu'il a mal vécue. "Au début, c'était assez dur de réaliser ce qu'il se passait", reconnaît-t-il, en référence à son éviction du team Avintia. "Mais maintenant que tout s'est passé, je pense que c'est une nouvelle opportunité d'être à l'avant, de ressentir l'adrénaline, de sentir que tu peux faire de grandes choses."

Lire aussi :

Contrairement à ce qu'il a connu en MotoGP, Tito Rabat pourra compter sur une machine de dernière génération et d'un soutien de l'usine Ducati en WorldSBK, ce qui lui apporte une motivation supplémentaire pour prouver que les résultats décrochés au cours des cinq saisons ne reflètent pas son véritable potentiel. "Ils m'ont dit que si je pouvais montrer que je peux gagner des courses et être à l'avant, c'est sûr que j'aurai tout le matériel [nécessaire] pour rester devant. C'est pour ça que je suis motivé. C'est sûr que je vais tout faire pour."

Le team Barni, qui n'engage qu'une seule machine dans le championnat, est en quête de stabilité après une saison qui a vu quatre pilotes se succéder au guidon de sa machine, dont Marco Melandri, auteur d'un comeback tout aussi inattendu que bref. La volonté de revanche affichée par Tito Rabat a séduit la formation italienne.

"Il veut prouver qu'il reste un pilote qui a beaucoup à donner à ce sport", explique Marco Barnabò, le patron de l'équipe, confirmant que sa recrue disposera du matériel pour jouer les premières places : "Nous aurons la moto 2021 et elle sera à 99% identique aux motos d'usine. Je suis certain qu'il aura tout ce dont il a besoin. Nous allons énormément travailler pour que ce soit une réussite."

Rabat a signé son contrat avec Barni juste avant les fêtes de fin d'année et même s'il ne maîtrise pas encore les rouages du WorldSBK, il apprécie l'atmosphère qui l'entoure : "Je me sens bien avec tous les membres de l'équipe, je vois que c'est une équipe vraiment passionnée par la course", souligne le Catalan. "Je ne peux pas en dire plus, parce que je ne connais pas encore la moto, je ne sais encore rien, mais les impressions sont bonnes."

Rabat a en effet été privé d'une découverte de la Panigale V4 R la semaine dernière, les fortes averses poussant les équipes à renoncer à tout roulage durant les tests de Jerez afin ne pas entamer inutilement leur quota de journées d'essais, et il ne souhaite pas brûler les étapes. "Pour le moment, je ne regarde pas plus loin que les prochains essais. Je vais avancer étape par étape. Les petites étapes font les grandes choses. Je veux passer par toutes les étapes avant la première course."

partages
commentaires
Johann Zarco a bien discuté d'un passage en WorldSBK en 2019

Article précédent

Johann Zarco a bien discuté d'un passage en WorldSBK en 2019

Article suivant

Loris Baz quitte le WorldSBK pour le MotoAmerica

Loris Baz quitte le WorldSBK pour le MotoAmerica
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Pilotes Esteve "Tito" Rabat Bergada
Équipes Barni Racing Team
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud