Tito Rabat se sépare de son équipe

Les mauvaises performances obtenues depuis le début de la saison ont conduit à la séparation de Tito Rabat et du team Barni, opérée d'un commun accord selon l'équipe.

Tito Rabat se sépare de son équipe

C'est peu dire que l'arrivée de Tito Rabat en WorldSBK n'a pas apporté jusqu'à présent les résultats escomptés. Après les huit premières manches de la saison, la conclusion est radicale : le pilote espagnol et son équipe, le team Barni, se séparent d'un commun accord.

La décision a été prise après la manche française, qui s'est disputée le week-end dernier à Magny-Cours, où Rabat n'a pu engranger que trois points au guidon de sa Ducati satellite. En 24 courses auxquelles il a pris part depuis le coup d'envoi du championnat, son meilleur résultat aura été une neuvième place. Il n'est entré que deux fois dans le top 10 à ce stade, ce qui lui vaut la 15e position avec seulement 38 points à ce jour.

"Le Barni Racing Team et Tito Rabat sont parvenus à un accord mutuel afin de mettre un terme à leur collaboration pour la saison 2021 du WorldSBK", indique un communiqué publié ce mercredi par l'équipe italienne. "En dépit des efforts fournis par les deux parties et compte tenu du fait que les résultats ne sont pas conformes aux objectifs, l'équipe et le pilote ont décidé de mettre un terme à leur collaboration."

"Marco Barnabo, team manager et propriétaire de l'équipe, remercie Tito pour la détermination et l'implication qu'il a affichées jusqu'ici cette saison, et lui souhaite le plus de chance possible pour son venir professionnel."

L'équipe Barni indique œuvrer d'ores et déjà à la recherche d'un autre pilote pour remplacer Tito Rabat dès la manche de Barcelone, prévue la semaine prochaine, et jusqu'à la fin de la saison. L'Espagnol, quant à lui, n'a pas fait de commentaire pour le moment.

Tito Rabat, 32 ans, avait rejoint le Superbike après avoir disputé toute sa carrière en Grand Prix. Après quelques podiums dans la catégorie 125cc, c'est en Moto2 qu'il a obtenu les meilleurs résultats, avec un total de 13 victoires et un titre de Champion du monde décroché en 2014. Il avait été le premier à remettre son titre en jeu dans cette catégorie en y restant engagé la saison suivante, s'inclinant finalement face à Johann Zarco. Passé en MotoGP en 2016, il a fait les frais de machines modestes et n'a jamais pu retrouver les sommets.

Lire aussi :

partages
commentaires
Imola renomme sa Variante Alta en hommage à Fausto Gresini

Article précédent

Imola renomme sa Variante Alta en hommage à Fausto Gresini

Article suivant

Iker Lecuona devrait rebondir chez Honda en WorldSBK

Iker Lecuona devrait rebondir chez Honda en WorldSBK
Charger les commentaires