Tom Sykes entre victoire et défaite à Jerez

Le titre, il savait depuis longtemps qu'il serait fêté dans l'autre moitié du stand Kawasaki. Aussi Tom Sykes est-il plus enclin ce soir à analyser ses courses.

Jerez vaut cette année au pilote anglais une victoire en première manche et une lourde défaite dans la seconde. A chaque fois, la gestion des pneus a été au coeur de sa performance, au point que sa résistance durant la première épreuve a presque sonné comme une surprise compte tenu de sa traditionnelle consommation excessive de gomme, couplée aujourd'hui à la chaleur andalouse.

"En Course 2 j'ai eu du mal, on avait peut-être choisi le mauvais pneu pour cette manche. C'était le même que pour la première et, même à ce moment-là, je n'avais pas eu un bon feeling avec l'avant," explique-t-il. "En tout cas gagner avec une avance comme celle-ci, sur un circuit sur lequel on ne s'était jamais imposé auparavant, c'est quand même bien. Je pense que si l'on avait pris un autre pneu avant, on aurait eu une moto très différente pour couvrir la distance de la course."

"Globalement, je suis plutôt satisfait parce qu'on n'avait jamais gagné sur ce circuit, alors au regard de l'ensemble de la saison, c'est un résultat plutôt acceptable," juge Tom Sykes, dont la campagne 2015 a été auréolée de quatre succès jusqu'à présent.

La plus grande défaite : le titre

Ce que le Champion du Monde 2013 tend surtout à retenir, c'est que le titre lui a échappé au profit de son nouveau coéquipier. Un titre qu'il estime avoir perdu il y a des mois de cela, lorsque le règlement technique a poussé à revoir les réglages de la Ninja. Jonathan Rea et son staff technique ont alors fait les bons choix.

"On est parti dans la mauvaise direction pendant les essais hivernaux. Les réglages que l'on a choisis initialement n'étaient adaptés ni à mon style ni à la moto," expliquait Sykes en début de week-end, cité par GPone. "Je veux utiliser les dernières courses comme s'il s'agissait d'essais, pour récupérer le titre en 2016. Il faut juste que l'on trouve une façon de rallonger la durée de vie du pneu parce que le moteur en configuration 2015 nous a fait perdre quelque chose de ce point de vue."

Ces essais préparatoire à la revanche annoncée pour 2016 doivent donc se poursuivre lors des deux manches à venir, Magny-Cours et Losail, car le problème est toujours bel et bien présent et il a encore coûté cher à Tom Sykes aujourd'hui.

Reste un succès auquel il est pleinement associé : celui du Championnat Constructeurs. Après trois titres Pilotes, c'est une première pour Kawasaki! "C'est génial d'être impliqué dans la victoire de Kawasaki au Championnat Constructeurs. Bien évidemment, c'est Jonathan qui a marqué la majorité des points," souligne Sykes, "mais je crois qu'au cours des années j'ai participé à créer un environnement et un package qui ont aidé tous les pilotes ayant contribué à ce premier titre Constructeurs de Kawasaki."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Jerez
Sous-évènement Dimanche
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Tom Sykes
Équipes Kawasaki
Type d'article Résumé de course
Tags championnat du monde, pneu, superbike, titre, victoire