Tom Sykes évalue la concurrence pour 2016

En se montrant le plus rapide des derniers essais collectifs européens de cette intersaison, Tom Sykes s'est immédiatement replacé sous les projecteurs, après une saison 2015 plutôt frustrante.

Tom Sykes évalue la concurrence pour 2016
Tom Sykes, Kawasaki Ninja ZX-10R
Tom Sykes, Kawasaki
Tom Sykes, Kawasaki Ninja ZX-10R
Tom Sykes dans le garage
Tom Sykes, Kawasaki Ninja ZX-10R
Tom Sykes, Kawasaki
Tom Sykes, Kawasaki
Tom Sykes, Kawasaki

Le Champion du monde 2013, qui ne s'était plus classé au-delà de la deuxième place au championnat depuis trois ans, semble reparti dans une spirale positive grâce à la nouvelle version de la Kawasaki, avec laquelle il s'est tout de suite bien entendu. Huit mois de compétition l'attendent désormais pour confirmer ce bon début d'année.

Sykes ne sous-estime toutefois aucun de ses adversaires, qu'il juge plus nombreux cette année. Pour Motorsport.com, il fait un tour d'horizon de la concurrence qui s'est mise en place pour 2016 et évoque l'avenir.

Penses-tu pouvoir battre Jonathan Rea cette saison ?
"Je ne vois pas pourquoi je ne le pourrais pas ! On a le package pour nous permettre de rivaliser avec nos adversaires, y compris Jonathan. Les essais hivernaux ont montré qu'on est beaucoup plus forts que l'année dernière sur la distance de la course, mais les essais c'est une chose, la course c'en est une autre. Ce n'est vraiment qu'après les deux premières manches que l'on comprendra bien quel est le niveau de la concurrence et où il nous faudra progresser."

En dehors de Kawasaki, qui sont tes principaux adversaires ?
"Chaz [Davies] était en grande forme l'année dernière, il a été le plus fort durant la seconde moitié de l'année, alors il le sera à nouveau. Davide [Giugliano] revient de blessure et il a toujours été fort. Il y a donc les deux Ducati, puis on a deux Yamaha - et cette moto a un solide set-up de base - et BMW est de retour également. Il y a donc beaucoup de concurrence et je pense qu'il y aura chaque week-end beaucoup de pilotes en mesure de remporter les courses."

Est-ce que Nicky Hayden pourra lui aussi se battre aux avant-postes ?
"Il est Champion du monde MotoGP, il a un super palmarès et la moto qu'il pilote est tout à fait correcte, avec un bon châssis et un bon moteur. C'est le genre de pilote qui, avec l'équipe qui l'entoure, peut unir tous ces éléments, je m'attends donc à ce qu'il soit compétitif. D'ailleurs ça semble être le cas jusqu'à présent en essais."

Penses-tu que le championnat sera plus disputé cette année ?
"L'année dernière, j'ai eu du mal avec la moto, j'ai donc été assez tôt hors-jeu au championnat. Chaz a eu beaucoup de problèmes techniques qui ont clairement réduit ses chances. Il n'y a donc eu personne pour réellement contrer Rea. Et puis l'année dernière on manquait peut-être aussi un peu de monde, mais beaucoup de nouveaux pilotes sont arrivés cette année, sur de bonnes motos, on a donc désormais un plateau fourni et de qualité."

Y a-t-il une possibilité de te voir changer d'équipe à l'avenir ?
"J'adorerais essayer le MotoGP parce que je pense que je m'entendrais bien avec ce genre de moto, mais ça va être dur d'aller là-bas. J'adorerais avoir cette chance, mais si ça n'est pas le cas, ça ne sera pas grave. J'ai une relation absolument fantastique avec Kawasaki. On est partis ensemble de zéro pour atteindre le top et on se respecte mutuellement. Ils estiment ma vitesse et mes capacités de développeur, et j'estime leur éthique de travail et le fait qu'ils nous fournissent toujours ce dont on a besoin. Je suis très content ici et je suis quelqu'un de loyal, alors en ce qui concerne le Superbike je ne vois aucune raison de changer."

Pourrais-tu imaginer un retour de Kawasaki en MotoGP ?
"Je serais ravi pour eux qu'ils le fassent et j'adorerais en être, mais je suis réaliste et je me concentre sur ce que j'ai à l'heure actuelle."

Est-ce que Kawasaki tire un avantage à ne pas être en MotoGP par rapport à ses adversaires en MotoGP ?
"Kawasaki focalise toute son attention sur le Superbike, alors peut-être bien. Mais, encore une fois, on a des personnes super qui travaillent pour l'équipe et ils font du très bon boulot."

Propos recueillis par Jamie Klein

partages
commentaires
Ducati part pour l'Australie en confiance
Article précédent

Ducati part pour l'Australie en confiance

Article suivant

Officiel - Alex de Angelis et Ioda en Superbike avec Aprilia

Officiel - Alex de Angelis et Ioda en Superbike avec Aprilia
Charger les commentaires