Torres libéré par MV Agusta pour se concentrer sur le MotoGP

partages
commentaires
Torres libéré par MV Agusta pour se concentrer sur le MotoGP
Par : Léna Buffa
4 oct. 2018 à 15:01

Quelle que soit la durée de convalescence de Rabat, Torres va pouvoir focaliser son attention sur son intérim en Grand Prix, et il ne terminera pas la saison World Superbike avec MV Agusta.

Jordi Torres, MV Agusta Reparto Corse
Jodi Torres, Avintia Racing
Jordi Torres, MV Agusta Reparto Corse
Jodi Torres, Avintia Racing
Jordi Torres, MV Agusta Reparto Corse
Jordi Torres, Avintia Racing

Actuellement en Thaïlande pour y disputer son deuxième Grand Prix MotoGP, Jordi Torres n'est désormais plus engagé avec l'équipe MV Agusta en World Superbike.

La nouvelle arrive à la veille des premiers essais de Buriram, où le pilote espagnol poursuit l'expérience d'un intérim en MotoGP dicté par l'absence de Tito Rabat. Celui-ci a été blessé à la jambe à Silverstone, il y a un mois et demi, ce qui lui a déjà valu de manquer les Grands Prix de Saint-Marin et d'Aragón, avant celui de Thaïlande cette semaine.

Malgré sa volonté et sa force de caractère, Rabat a dû se résoudre à rester hospitalisé durant un mois avant de rejoindre son domicile, où il poursuit actuellement ses soins et sa rééducation dans l'espoir de faire son retour en piste le plus tôt possible. Le team Avintia indiquait cette semaine qu'il lui faudrait encore "plusieurs semaines" pour cela, sans qu'aucune date n'ait pour l'heure été formulée.

Pendant son absence, sa Ducati GP17 est confiée à son coéquipier, Xavier Siméon, tandis que la place du Belge a été occupée à Misano par Christophe Ponsson, puis par la suite par Jordi Torres. Après la polémique qui a entouré la participation du Français à l'épreuve italienne, le manque d'expérience de Torres dans la catégorie reine a fait couler moins d'encre et ses débuts en Aragón au guidon de la GP16 ont été plus sereins, lui permettant dans la foulée d'être confirmé pour Buriram.

Lire aussi :

Ces deux épreuves trouvaient leur place aisément dans le programme de l'Espagnol, encadrant dans son agenda la manche de Magny-Cours du World Superbike à laquelle il a pris part avec son équipe habituelle, MV Agusta. Il en serait de même pour le prochain Grand Prix (au Japon), si Torres venait à le disputer, car celui-ci aura lieu une semaine après l'épreuve argentine du WSBK, néanmoins l'accumulation de deux programmes semble avoir eu raison de son premier contrat.

"Compte tenu du fait que Jordi Torres remplacera Tito Rabat sur la Ducati du team Avintia en Thaïlande et peut-être aussi au Japon, et en considérant les déplacements épuisants et les fuseaux horaires extrêmes avec lesquels le pilote aurait dû composer, l'équipe et le pilote ont décidé d'un commun accord de mettre prématurément un terme à leur collaboration, afin de donner à Jordi la possibilité de se concentrer pleinement sur ses engagements en MotoGP", explique l'équipe MV Agusta dans un communiqué de presse.

Engagé depuis 2015 en World Superbike, Jordi Torres y a disputé 99 courses, avec à la clé une victoire au Qatar, à la fin de sa première saison, sur un total de quatre podiums. D'abord pilote Aprilia, puis BMW, il a rejoint MV Agusta cette année, il occupe actuellement la 13e place du championnat avec pour meilleur résultat sa cinquième position à Imola.

Prochain article WSBK
Redding projette de passer 2 ans en BSB avant de viser le titre WSBK

Article précédent

Redding projette de passer 2 ans en BSB avant de viser le titre WSBK

Article suivant

Kyalami devrait faire son retour au calendrier World Superbike

Kyalami devrait faire son retour au calendrier World Superbike
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP , WSBK
Pilotes Jordi Torres
Équipes MV Agusta
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités