Troy Bayliss : "Les mêmes sensations qu'il y a 7 ans"

A quelques jours de fêter ses 46 ans, Troy Bayliss est à nouveau en piste cette semaine avec Ducati, pour disputer la deuxième manche du Championnat du Monde Superbike.

Plus affûté que le mois dernier à Phillip Island, l'Australien ne cachait pas sa motivation à l'heure d'investir le tout nouveau Chang International Circuit, tracé dans la province thaïlandaise de Buriram. "Je ne m'attendais pas à courir à nouveau, mais je n'étais pas complètement satisfait de mes résultats. Vu que Davide [Giugliano] est encore convalescent, je suis heureux d'avoir eu quelques semaines supplémentaires pour me préparer un peu plus," indiquait-il jeudi en conférence de presse.

"Je ne sais pas trop quels résultats je peux obtenir, mais mon objectif c'est de me battre," précisait Bayliss, sorti de sa retraite, prise fin 2008 après son troisième titre. "Quant à savoir si je continuerai ou pas après les courses de dimanche, on verra bien. Pour l'instant, rien n'est décidé et je ne me concentre que sur ce week-end."

En prenant la piste ce matin pour une première séance d'acclimatation, Troy Bayliss a entamé avec ses techniciens un minutieux travail de mise au point de sa Panigale R. Quatorzième au terme de cette première séance (+1.905s), il a récolté les fruits de son labeur dès cet après-midi en atteignant le septième rang du classement. Avec la deuxième meilleure progression des hommes du top 15, il se classe à 1 seconde du leader.

"Ce matin, on a eu quelques petits soucis et il nous a fallu un peu de temps pour trouver la bonne voie," explique le triple Champion du Monde. "Pendant la première séance, mes sensations n'étaient pas mauvaises sans être géniales pour autant. Je savais que l'on pourrait faire plus cet après-midi en utilisant le pneu le plus tendre et j'avais raison, j'ai tout de suite été plus rapide."

"A la mi-séance, on a réalisé une modification qui nous avait déjà aidés par le passé. Elle m'a permis de boucler quelques tours rapides et de signer mon meilleur temps avec un pneu qui avait déjà parcouru 13 boucles," précise Troy Bayliss. "Je suis donc très content. Quand je suis descendu de la moto, j'avais les mêmes sensations qu'il y a 7 ans."

 

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Buriram
Sous-évènement Essais Libres
Circuit Chang International Circuit
Pilotes Troy Bayliss , Phillip Island
Type d'article Actualités
Tags buriram, wsbk