Un double podium suffit à contenter Aprilia

Pour la première fois de la saison, Aprilia a décroché à Jerez un double podium, qui permet à ses pilotes de conforter leur place dans le top 5 du Championnat.

Jordi Torres se distingue par sa deuxième place dans la seconde manche du jour. Resté au contact des leaders au départ, il s'est longuement bagarré contre son coéquipier, portant une estocade gagnante lorsque l'opportunité s'est présentée. Le pilote espagnol a frappé les esprits par sa hargne, en arrachant la deuxième place à l'expérimenté Leon Haslam alors que la ligne d'arrivée était en vue.

"Je suis très heureux du résultat de la Course 2. Je tenais vraiment à faire un bon résultat ici, à domicile," rappelle Jordi Torres. "Le team a parfaitement bien travaillé et, moi, je me suis donné à 100% à chaque fois que j'ai pris la piste. A partir de la mi-course, j'ai dû modifier un peu mon style de pilotage pour gérer l'usure des pneus. Ca a été très dur avec cette chaleur, mais pendant les essais on avait travaillé sur les réglages précisément en vue de ce problème."

Avec ce résultat, l'Espagnol s'est racheté d'une performance décevante en Course 1. Après avoir immédiatement perdu tout espoir de bien figurer dans une excursion hors-piste survenue dès le départ, il a tant bien que mal rallié l'arrivée mais s'est trouvé en délicatesse avec ses freinages.

"En Course 1, je suis bien parti mais j'ai enclenché le point mort au premier virage et j'ai tiré tout droit," explique-t-il. "Ensuite j'ai essayé de remonter, mais je n'avais pas de bonnes sensations avec le frein avant et j'ai donc dû me contenter de marquer quelques points pour le Championnat."

Haslam se satisfait de ce podium

Leon Haslam partait avec le désavantage de la onzième place sur la grille, devancé pour la troisième fois de suite par son jeune coéquipier dans l'exercice de la Superpole. Bien parti lors des deux épreuves, il a d'abord assuré un sage top 5 en première manche, avant de profiter de la relative aisance de la RSV4 dans la chaleur pour hausser le niveau en Course 2.

"Les conditions de la Course 2 nous ont aidés. On a travaillé pour résoudre les problèmes d'hier et on y est arrivé. Après les EL3 j'étais convaincu de pouvoir remporter les deux courses, mais après la Superpole je me serais volontiers contenter d'un podium vu ma position de départ," reconnaît l'Anglais.

"Dans les deux courses, j'ai réussi à bien partir et à récupérer des places. Ceci dit, en première manche j'avais du mal à la sortie des virages lents," pointe-t-il. "On a arrangé cela pour la Course 2, mais le podium n'était malgré tout pas simple à décrocher étant donné que les pneus ont commencé à s'effondre au bout de neuf tours seulement, et qu'on pouvait alors très facilement partir à la faute. Je suis content de ce podium, je n'y étais plus monté depuis Misano. Et puis, y voir deux Aprilia c'est une satisfaction méritée pour l'équipe."

Certes, Aprilia est loin de son palmarès passé à Jerez, la marque ayant remporté chacune des quatre courses disputées ici depuis le retour de la piste andalouse au calendrier en 2013. Néanmoins, ce double podium constitue son meilleur résultat de la saison, un prestige à ne pas négliger dans l'ambiance actuelle.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Jerez
Sous-évènement Dimanche
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Leon Haslam , Jordi Torres
Type d'article Résumé de course
Tags aprilia, podium