Van der Mark et Laverty tentent un retour à Donington, Camier out

partages
commentaires
Van der Mark et Laverty tentent un retour à Donington, Camier out
Par :
4 juil. 2019 à 13:30

Les pilotes blessés du plateau Superbike ont pris des décisions différentes pour la manche de Donington, ce week-end. Si van der Mark et Laverty vont tenter de rouler, Camier a décidé de décaler son retour au Portugal, à la fin de la pause estivale.

Dernier blessé en date de la catégorie WSBK, Michael van der Mark souhaite revenir dès ce vendredi, à Donington. Il a travaillé pour depuis son violent highside survenu lors des EL2 de Misano, qui lui a valu un polytraumatisme, une commotion cérébrale et surtout des fractures au poignet droit, ainsi qu'à plusieurs côtes. "Dès que j’ai été opéré du poignet, j’ai su qu’un retour à Donington Park était une possibilité, c’est pourquoi j’ai travaillé dans ce sens depuis", a-t-il expliqué.

Lire aussi :

"Je n’ai pas perdu de force dans le poignet, ce qui était ma principale préoccupation. Le mouvement est encore un peu limité, mais j’ai réalisé de la physiothérapie depuis Misano pour progresser là-dessus. Cela n’a pas eu d’incidence majeure sur mon entraînement et j’ai été en mesure de m’entraîner avec la même intensité qu’avant ma blessure, j’espère donc être déclaré apte à rouler ce week-end." Cependant, le Néerlandais se montre prudent : "L’examen médical et piloter une moto sont deux choses très différentes. Plus qu’être apte à rouler, je ne saurai réellement si je suis apte à courir qu’après les EL1 vendredi."

Dans le cas où il ne pourrait pas prendre la piste, l’équipe Pata Yamaha a fait appel à Tarran Mackenzie, pilote en British Superbike, prêt à prendre le relais si Van der Mark ne peut pas aller au bout de son week-end.

Eugene Laverty sera également de la partie à Donington, pour tenter de faire son retour. Victime d’une fracture des deux poignets dans sa chute à Imola, le Nord-Irlandais souhaitait déjà revenir à Misano il y a deux semaines, mais avait finalement dû renoncer. Cette fois, les conditions semblent mieux réunies pour lui permettre d’avoir le feu vert des médecins. "Il y a dix jours, je pensais ne pas pouvoir courir ni à Donington, ni à Laguna Seca. Mais sans objectif je me sentais déprimé, alors j’ai commencé à me dire que cela serait peut-être possible de revenir à Laguna Seca si je continuais à travailler dur", a-t-il déclaré.

"C’est un circuit qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, ce qui facilite donc l’utilisation du poignet droit [le plus blessé, ndlr]. Après six semaines de lents progrès, le membre fracturé a enfin commencé à nettement s’améliorer, et je me suis ainsi mis à considérer le fait de revenir pour Donington. J’ai piloté une 300cc mardi et j’ai modifié ma position de pilotage pour diminuer la douleur. Donington sera extrêmement exigeant physiquement, mais je ne peux mentalement pas supporter l’idée d’être à l’écart s’il y a la possibilité la plus minime que je puisse courir. Je ne peux pas arrêter le pilote qui est en moi", affirme Laverty qui, tout comme van der Mark, devra quoi qu'il en soit obtenir l'approbation des médecins.

Camier doit encore patienter

De son côté, Leon Camier aurait aimé pouvoir rejoindre ses deux adversaires en piste, mais la récupération de son épaule gauche, blessée à Imola, prend plus de temps que prévu, et il n’a pas encore retrouvé la force nécessaire pour envisager de revenir piloter. Le Britannique a pourtant tenté de rouler en Supermoto pour tester sa condition physique, mais a constaté que celle-ci n’était pas suffisamment bonne. En accord avec Honda, il ne prendra part ni à Donington, ni à Laguna Seca la semaine prochaine, et vise plutôt un retour à Portimão fin août. Il ne sera pas remplacé d'ici-là.

"Je suis vraiment déçu de devoir manquer deux nouvelles manches, malgré de bons progrès dont mon médecin est très content. J’ai à présent récupéré beaucoup de motricité et j’ai déjà commencé à faire des exercices pour retrouver ma force. Malheureusement, c’est sur ce point que j’ai encore quelques problèmes", a-t-il expliqué. "Comme je l’ai dit, c’est très frustrant, mais au moins le médecin est confiant sur le fait que je récupérerai totalement sans avoir besoin d’opération. J’ai hâte d’être de retour."

À noter également l’absence de Markus Reiterberger ce week-end en raison d’une infection grippale et d’une forte fièvre. Le pilote BMW a été hospitalisé la nuit dernière et va être soumis à d’autres examens. Il sera remplacé par Peter Hickman, qui évolue actuellement en British Superbike.

Article suivant
Rea : "C’est malheureux pour Bautista, mais il n’est pas invincible"

Article précédent

Rea : "C’est malheureux pour Bautista, mais il n’est pas invincible"

Article suivant

WSSP - Krummenacher fait le spectacle, mais Cluzel s’impose !

WSSP - Krummenacher fait le spectacle, mais Cluzel s’impose !
Charger les commentaires