WSS - Cluzel s'impose et envoie un message fort à Cortese

partages
commentaires
WSS - Cluzel s'impose et envoie un message fort à Cortese
Par : Willy Zinck
1 oct. 2018 à 15:29

Loin de s'être laissé abattre suite à sa chute au pire des moments il y a deux semaines au Portugal, le Français a parfaitement rebondi sur ses terres pour se relancer au championnat.

Jules Cluzel, NRT
Jules Cluzel, NRT
Sandro Cortese, Kallio Racing
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Lucas Mahias, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Corentin Perolari
Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Federico Caricasulo, GRT Yamaha Official WorldSSP Team
Raffaele De Rosa, MV Agusta Reparto Corse by Vamag
Raffaele De Rosa, MV Agusta Reparto Corse by Vamag
Hector Barbera
Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team
Randy Krummenacher, BARDAHL Evan Bros. WorldSSP Team

À désormais seulement deux courses de la fin de saison, le moindre faux pas va se payer cash dans une catégorie Supersport toujours plus étriquée. Arrivé sur ses terres avec 16 points de débours sur son rival pour le titre Sandro Cortese, Jules Cluzel devait impérativement réagir après son abandon survenu au Portugal deux semaines plus tôt.

L'Auvergnat l'a fait, et bien fait, d'abord en empochant la pole position devant Lucas Mahias, assurant ainsi un doublé français en qualifications devant le public nivernais, et ensuite en allant chercher sa quatrième victoire de l'année.

Au départ, c'est pourtant Mahias qui a surgi en tête au premier virage, mais pas pour longtemps, son compatriote du NRT parvenant à reprendre l'avantage dès l'épingle d'Adélaïde pour s'échapper en tête.

À ce moment de la course, les choses se présentaient pour le mieux pour Cluzel, qui profitait d'un envol laborieux de Cortese pour mener la course à sa main. Mais l'Allemand a rapidement rétabli la situation, revenant sur les deux pensionnaires du GRT, Caricasulo puis Mahias, passant les deux coéquipiers, toujours à l'épingle d'Adélaïde.

Cortese fait le forcing sur Cluzel, sans succès

Cette même martingale ne fonctionna cependant pas sur son rival pour le titre, le pilote du Kallio Racing tentant plusieurs fois l'intérieur sur le Français, qui parvenait à chaque coup à décroiser pour bénéficier d'une meilleure accélération.

Cluzel laissa ainsi passer l'orage avant de reprendre sa marche en avant et de franchir la ligne d'arrivée avec une bonne avance de sept dixièmes de seconde sur Cortese : "Je suis super content, c'est franchement incroyable", a déclaré le Français au Parc Fermé. "Cela a été 19 tours super longs, j'ai mené de bout en bout, il ne fallait pas faire d'erreur. À chaque fois que Sandro essayait de m'attaquer, je répliquais direct. J'ai vraiment pensé que l'avant-dernier tour était le dernier. Et quand je n'ai pas vu le drapeau à damier, je me suis dit 'oh non non ! Pas encore un autre !' J'ai vraiment tout donné dans le dernier tour pour ne pas faire d'erreur." 

Lire aussi:

Le pilote du NRT reprend donc de précieux points sur son adversaire au championnat, qui a pour sa part été en délicatesse en fin d'épreuve avec son pneu avant : "C'est une deuxième place très importante, nous ne nous sommes pas très bien sentis de tout le week-end", a expliqué après coup Cortese. "Nous avons rencontré des problèmes lors de la Superpole, nous avons chuté. Nous avons essayé de rester calmes. C'était difficile devant le public français, avec deux pilotes français qui ont été dans le coup tout le week-end. Lors de la course, j'ai eu quelques problèmes au départ, mais après cela j'ai pu afficher un bon rythme. Dans les quatre derniers tours, j'ai senti une forte usure sur le pneu avant."

Premier podium pour Mahias depuis Buriram

Le leader du championnat se retrouva même sous la menace de Mahias et Caricasulo derrière lui, mais ces derniers allaient se livrer une bataille à la Pyrrhus qui allait les empêcher de viser la deuxième place.

"Cela a vraiment été une belle course, je suis content", a confié Mahias à l'arrivée. "Pour moi c'est pareil qu'une victoire, c'est un peu une revanche sur Portimão. Ce fut une course particulière, j'avais très mal à la cheville car je me suis blessé cette nuit bêtement... en glissant de ma douche, donc c'est un peu bizarre et honteux. Honnêtement, 20 minutes avant la course, je ne savais pas si je pouvais prendre le départ. Après, j'ai fait une belle course. Je suis désolé pour Federico, qui tombe dans le dernier tour. Félicitations en tout cas à Jules, qui a gagné devant le public français."

La situation de Caricasulo s'est même gâtée en toute fin de course, lorsqu'une attaque de son coéquipier français dans le virage 14 l'obligea à dévier de la bonne trajectoire, perdant ainsi l'adhérence et surtout l'avant de sa machine.

C'en était fini des espoirs de troisième victoire d'affilée de l'Italien, qui allait néanmoins pouvoir repartir pour boucler cette dixième manche de l'année à la 13e place. La quatrième position allait finalement revenir à Thomas Gradinger, devant le Suisse Randy Krummenacher et le Français Corentin Perolari, auteur d'une très belle performance à domicile. 

Lire aussi:

Septième, on retrouve Raffaele de Rosa, qui voit sa longue série de podiums (six consécutifs !) prendre fin en France. Il devance Kyle Smith, qui n'aura pour sa part pas réussi à renouveler sa performance du Portugal où il avait fini dans le top 3. Suivent ensuite Hikari Okubo et Héctor Barberá, l'ancien pilote de MotoGP qui pour sa deuxième course en Supersport termine une nouvelle fois à la dixième place.

Au championnat, Cluzel préserve donc ses chances de titre et recolle à seulement 11 unités de Cortese. De quoi maintenir le suspense entier pour les deux prochaines manches qui s'annoncent, en Argentine et au Qatar. 

 

 WSS - Magny-Cours - Course

Pos.   Moto Temps/Écart
1  Jules Cluzel Yamaha 32'11.633
2  Sandro Cortese Yamaha 1.746
3  Lucas Mahias Yamaha 1.903
4  Thomas Gradinger Yamaha 11.026
5  Randy Krummenacher Yamaha 14.087
6  Corentin Perolari Yamaha 14.792
7  Raffaele De Rosa MV Agusta 15.119
8  Kyle Smith Honda 21.501
9  Hikari Okubo Kawasaki 21.959
10 Spain  Hector Barbera Kawasaki 22.082
11  Hannes Soomer Honda 26.832
12  Ayrton Badovini MV Agusta 29.136
13  Federico Caricasulo Yamaha 31.992
14  Peter Sebestyen Honda 38.627
15  Luke Stapleford Yamaha 40.553
16  Christian Stange Kawasaki 41.329
17  Rob Hartog Kawasaki 41.987
18 Belgium Loris Cresson Yamaha 42.022
19  Wayne Tessels Kawasaki 44.096
20  Javier Iturrioz Kawasaki 59.216
21  Sam Hornsey Triumph 59.811
22  Kevin van Leuven Kawasaki 1'02.585
23 Finland Pauli Pekkanen Triumph 1'09.458
24 Spain Nacho Calero Kawasaki 1'19.086
25  Alfonso Coppola Yamaha 1'31.517
26  Alex Murlay Honda 1 tour
Ab.  Gaëtan Matern Kawasaki 1 tour
Ab.  Maximilien Bau Kawasaki 3 tours
Ab.  Marco Muzio Yamaha  3 tours 
Ab.  Jaimie van Sikkelerus Honda 7 tours
Prochain article WSBK
Magny-Cours : Les plus belles photos du week-end WSBK

Article précédent

Magny-Cours : Les plus belles photos du week-end WSBK

Article suivant

Rea, retour sur une saison exceptionnelle

Rea, retour sur une saison exceptionnelle
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Magny-Cours
Catégorie SSP - Course
Lieu Circuit de Nevers Magny-Cours
Auteur Willy Zinck
Type d'article Résumé de course