WSBK - Crescent pourrait envisager de se séparer de Suzuki

La (très) longue pause du Championnat du Monde Superbike ne sera pas oisive pour tout le monde. Paul Denning promet d'être particulièrement occupé en sa qualité de patron d'une équipe privée, Crescent, qui a la charge exclusive du programme WSBK de Suzuki. Un programme difficile à maintenir à l'eau tant les performances de la GSX-R sont devenues décevantes.

S'il sait qu'il va bientôt devoir parler d'avenir avec ses pilotes, Alex Lowes et Randy de Puniet, le team manager anglais a besoin de savoir quelle moto il aura à proposer en 2016 avant d'entamer ce type de négociations. Le choix de Suzuki n'est en effet plus aussi évident qu'il a pu l'être jusqu'à présent.

Je ne peux négocier avec aucun pilote tant que la position du constructeur n'est pas claire.

Paul Denning, team manager Crescent

"Le premier point, et il est fondamental, c'est de trouver un accord avec Suzuki et de comprendre quelles sont leurs intentions en Championnat du Monde Superbike. Je ne peux négocier avec aucun pilote tant que la position du constructeur n'est pas claire," déclare Paul Denning sur le site officiel du WSBK. "Ce n'est pas officiel, mais ce n'est pas un secret dans le milieu : la nouvelle GSX-R arrive. Nous avons besoin de comprendre quand cette moto sera mise à disposition du team et si Suzuki sera en WSBK l'année prochaine."

En attendant d'y voir plus clair sur les projets de Suzuki, Paul Denning reste attentif aux propositions qui lui sont faites. Dans le cadre des démarches entamées par Yamaha pour revenir en WSBK ou par Aprilia pour changer de team partenaire, Crescent fait partie des structures contactées et n'y est pas insensible.

"Yamaha et Aprilia sont à la recherche d'un partenaire pour l'avenir," confirme l'Anglais. "Les budgets investis par les constructeurs en World Superbike ne sont plus ce qu'ils étaient à la grande époque et je pense que, d'une manière générale, les constructeurs recherchent des partenariats. (...) Ils ont brièvement discuté avec nous et, me semble-t-il, avec d'autres équipes, dans le Championnat et potentiellement en dehors."

A ce stade, quelle est la position de Crescent? "Nous sommes avec Suzuki depuis 20 ans," rappelle Paul Denning, "nous devons donc comprendre quelle est la situation de Suzuki pour l'avenir et ensuite nous avancerons pas à pas. S'il existe d'autres opportunités, je pense que nous pourrions les étudier, mais aucune discussion sérieuse n'a eu lieu pour le moment."

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Équipes Crescent Racing
Type d'article Actualités
Tags aprilia, crescent, paul denning, superbike, suzuki, wsbk, yamaha