WSBK - Des courses éprouvantes pour Sylvain Guintoli

Après une fin de saison 2014 en fanfare, Sylvain Guintoli vit un début 2015 plus délicat. Mais le Champion du Monde en titre a de la ressource et il préfère retenir les points positifs de cette première manche disputée à Phillip Island avec sa nouvelle équipe, Pata Honda.

Neuvième sur la grille de départ, le Drômois est parvenu à rallier l'arrivée de la première course au septième rang et à entrer dans le top 5 dans l'épreuve suivante, terminant à chaque fois à 14 secondes du vainqueur. Entre les deux manches, son équipe technique a tenté de modifier les réglages de sa CBR1000RR Fireblade SP, sans toutefois trouver de solution miracle.

"J'ai tout essayé et j'ai disputé les deux courses avec deux options de réglages très différentes, mais le résultat a été plus ou moins le même. En tout cas, on a récolté de bonnes données, sur lesquelles on va désormais pouvoir travailler," souligne le pilote.

Ce qui a surtout conditionné la performance de Sylvain Guintoli, c'est la lourde chute subie le mois dernier au premier virage de Jerez, au début de la séance d'essais hivernaux disputée en Andalousie. Cet accident lui a coûté un temps de piste précieux et lui a valu plusieurs séquelles, à la cheville et surtout à la colonne vertébrale. Sur un circuit aussi éprouvant que Phillip Island et avec des températures dépassant cet après-midi les 31°C, l'effort était considérable.

"Après avoir manqué autant d'essais cet hiver, j'ai vraiment abordé ce week-end comme s'il s'agissait d'une séance en live, parce que je n'ai pas encore complètement trouvé mes marques avec la moto," explique-t-il. "Franchement, je ne me suis jamais senti aussi lessivé après deux courses. Je pense que ma blessure de Jerez a dû augmenter ma déshydratation, parce que je me suis senti mal pendant les deux courses. Je vais maintenant faire en sorte de récupérer autant que possible avant les prochaines manches. On va continuer à travailler et on reviendra en force en Thaïlande."

Il y a en tout cas un événement que Sylvain Guintoli retient tout particulièrement de cette semaine australienne : "L'un des points forts du week-end, ça a été de partager la piste avec Troy Bayliss. Il avait déjà pris sa retraite quand je suis arrivé en Superbike, mais on a appris à se connaître pendant quelques tours en Course 2 et c'était un moment assez spécial !"

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Phillip Island
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Troy Bayliss , Sylvain Guintoli , Phillip Island
Type d'article Actualités