WSBK - Première Superpole en 5 ans pour Haslam

partages
WSBK - Première Superpole en 5 ans pour Haslam
Par : Léna Buffa
11 avr. 2015 à 14:12

Le deuxième, Chaz Davies, Ducati Team, le poleman Leon Haslam, Aprilia Racing Team, et le troisième, Tom Sykes, Kawasaki
Leon Haslam, Aprilia Racing Team
Tom Sykes, Kawasaki
Tom Sykes, Kawasaki Racing Team
Jonathan Rea, Kawasaki
Sylvain Guintoli, Pata Honda
Alex Lowes, Crescent Racing

La renaissance de Leon Haslam se poursuit. Après son retour à la victoire et la régularité qui lui vaut aujourd'hui d'occuper la deuxième place du Championnat à seulement dix points du leader, le voici qui décroche à Aragón sa première Superpole en 5 ans.

Tom Sykes se remet dans le rythme

Avant de s'attaquer à la Superpole, les pilotes avaient encore 30 minutes d'essais libres pour affûter leurs armes. C'est Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) qui a établi le meilleur temps de cette séance, avec un chrono quasi identique à celui qui a fait de Chaz Davies (Aruba.it Racing-Ducati) le leader de la matinée. Derrière le Championnat du Monde 2011, les Aprilia de Leon Haslam et Jordi Torres devançaient le leader de la discipline, Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team). Davies se classait quant à lui dans le sillage immédiat du Nord-Irlandais.

Repêchage pour Badovini et Lowes

Classés de la onzième à la vingtième position des trois premières séances d'essais libres, dix pilotes participaient à la première phase de la Superpole, d'une durée de 15 minutes. Leur hiérarchie allait déterminer leur position sur la grille, mais aussi permettre à deux d'entre eux d'être repêchés pour la Superpole 2.

Ayrton Badovini (BMW Motorrad Italia) était le premier à s'installer au sommet du classement, bientôt délogé par Sylvain Guintoli (Pata Honda). Après un passage par les stands pour chausser le pneu qualifs, tout le monde était de retour en piste pour, déjà, une ultime attaque. A nouveau, le premier assaut était lancé par Badovini qui se replaçait en tête avec un chrono de 1'51.215. Guintoli tentait une riposte mais ne parvenait qu'à améliorer sa performance personnelle pour se rapprocher de l'Italien.

Matteo Baiocco rejoignait les deux leaders dans la fenêtre des 1'51. En s'intercalant entre eux, le pilote Althea disqualifiait Guintoli de la Superpole 2. Celui-ci poursuivait son effort, mais sans connaître de nouvelle amélioration.

La dernière surprise venait d'Alex Lowes (Crescent Suzuki), qui parvenait à se propulser à la deuxième place sous le drapeau à damier. Baiocco tentait une dernière riposte, mais son dernier tour n'était plus à l'hauteur de l'enjeu et le classement était donc scellé : les tickets d'entrée pour la Superpole 1 étaient pour Badovini et Lowes.

Haslam profite d'une faute de Davies

Il ne restait plus que 15 minutes aux 12 pilotes les plus rapides pour tenter de décrocher la Superpole. Le premier temps de référence de cette séance définitive était établi par Chaz Davies avec le chrono le plus rapide à ce stade du week-end : 1'50.299. Lorsque les pneus qualifs fleurissaient à nouveau sur les machines, le Gallois poursuivait sur sa lancée et améliorait son temps.

Si Davies entrait avec force dans la fenêtre des 1'49, son temps allait bientôt être amélioré de quelque 33 millièmes par Leon Haslam. Crédité d'un temps de 1'49.664, le pilote Aprilia s'emparait définitivement de la Superpole, établissant par la même occasion le nouveau record d'Aragón. La dernière attaque de Davies s'avérera en effet incomplète. Après une faute dans le premier secteur, le Gallois acceptait sa défaite non sans une pointe de frustration.

En entrant lui aussi dans la fenêtre des 1'49, Tom Sykes se hissait au troisième rang (+0.199s) et complétait ainsi la première ligne de la grille de départ. Contre toute attente, le leader du Championnat du Monde, Jonathan Rea, doit se contenter de la quatrième place sur la grille de départ. Il devance Xavi Forés et Ayrton Badovini, tous deux auteurs ce week-end d'un retour convaincant en WSBK. Le premier remplace pour deux manches Davide Giugliano chez Ducati, tandis que le second vient d'être nommé à la place de Sylvain Barrier pour le reste de la saison chez BMW Motorrad Italia.

Jordi Torres partagera la troisième ligne avec Alex Lowes et Nico Terol. Viennent ensuite Leandro Mercado, Michael Van der Mark et David Salom.

Les pilotes WSBK s'affronteront sur deux courses dimanche, à 10h30 et 13h10.

 

Prochain article WSBK

Next article

Le Team Hero EBR doit abandonner l'aventure WSBK

Le Team Hero EBR doit abandonner l'aventure WSBK