WSBK - Superpole interrompue, Jonathan Rea partira devant

Pour la première fois de sa carrière, Jonathan Rea s'élancera demain de la pole position à Phillip Island. Une belle façon de fêter ses débuts chez Kawasaki, même si la Superpole australienne laissera à tous un goût d'inachevé.

La séance a en effet été interrompue 4 minutes plus tôt que prévu, suite à la lourde chute subie par David Salom (Team Pedercini). Le rapide virage n°11, qui a déjà piégé Randy de Puniet et Davide Giugliano en début de semaine, a valu un violent highside au pilote espagnol. Héliporté vers le Royal Melbourne Hospital, il reste incertain pour les courses.

Son équipe précise ce soir : "David a été héliporté à l'hôpital de Melbourne pour des examens complémentaires. D'après le centre médical, il semble qu'il ait perdu conscience immédiatement après l'accident. Voilà pourquoi d'autres examens sont nécessaires, en particulier un scanner. Il sera très difficile pour David d'obtenir le droit de disputer les courses demain, même s'il le souhaite."

Superpole 2 en pneus course

L'interruption de la séance a scellé un classement établi en pneus course, de quoi laisser certains prétendants à la pole dépités. Le Champion du Monde 2013 Tom Sykes résume la frustration générale : "J'ai vu que David avait subi une très, très grosse chute et mes premières pensées ont été pour lui. Mais le classement final est complètement chamboulé parce que tout le monde se préparait à utiliser son pneu qualifs."

Dans ces circonstances, c'est Jonathan Rea (1'31.212) qui hérite de la pole position, la cinquième de sa carrière. "C'était bizarre de finir la séance comme ça. Je suis vraiment content de cette pole parce que c'est le meilleur résultat possible, mais j'aurais voulu avoir la chance d'utiliser le pneu qualifs : je sais que la Kawasaki l'exploite vraiment bien et mon temps aurait donc pu être très bon," juge le Britannique, qui se sent toutefois bien préparé : "J'estime qu'on a fait du bon boulot avec le pneu course dans ces températures élevées, la Kawasaki se comporte très bien. On a réalisé de gros progrès sur le set-up dans la quatrième séance d'essais libres."

Les drapeaux rouges ont stoppé dans leur élan certains pilotes lancés dans un tour très prometteur, et en particulier Chaz Davies (Aruba.it Racing - Ducati SBK Team), qui venait de chausser son pneu qualifs. Le pilote Aprilia a brièvement occupé la première place avant que son chrono ne soit annulé, car enregistré quelques secondes après l'interruption officielle de la séance. Il se contente donc de la deuxième place, à 26 millièmes de Rea. "Partir de la première ligne, c'est bien entendu une bonne façon de débuter la saison," commente le Gallois. "J'estime être aussi prêt que possible et j'ai hâte que les courses commencent. Je pense être bien préparé, nous n'avons identifié aucun problème majeur."

Leon Haslam (Aprilia Racing Team Red Devils) complète une première ligne 100% britannique. Pilote le plus rapide du week-end grâce à un chrono enregistré ce matin et premier à avoir établi un temps concurrentiel en Superpole, il annonce qu'il faudra compter sur lui demain. "On a bien progressé en vue de la course," indique-t-il alors que son Aprilia et celle de son coéquipier Jordi Torres étaient les seules sous la barre des 1'31 ce matin en FP3. "Je suis certain que les températures élevées vont nous obliger à faire beaucoup de modifications sur les réglages, mais mon team travaille très bien et je suis confiant. Je suis content de mon rythme en configuration course, ça devrait être fun demain !"

Michael Van der Mark (Pata Honda), Alex Lowes (Voltcom Crescent Suzuki) et Nico Terol (Althea Racing) forment la deuxième ligne de la grille de départ. Quant au rookie Jordi Torres (Aprilia Racing Team Red Devils),très en vue hier, et aux Champions du Monde Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) et Sylvain Guintoli (Pata Honda), ils devront se contenter de la troisième ligne.

De Puniet et Bayliss en Superpole 1

Quart d'heure de chasse à la pole, la Superpole 2 est disputée par dix pilotes, qualifiés au terme de la troisième séance d'essais libres. Dix autres ont la possibilité de participer à la Superpole 1, laquelle offre deux tickets supplémentaires pour entrer dans le saint des saints de la SP2. Randy de Puniet et Troy Bayliss étaient de ceux-là, mais tous deux ont échoué de peu.

Souffrant toujours du dos suite à sa lourde chute du début de semaine, le Français hérite de la treizième position. Il faut toutefois retenir qu'il a enregistré un cinquième temps très prometteur en essais libres 4, séance disputée dans la chaleur de la mi-journée et dont les résultats offrent une indication de ce qui pourrait être la tendance de la course.

Quant à Bayliss, il a inauguré ses cuirs en essais libres, dans une chute à grande vitesse au virage n°9 dont il est sorti indemne. Mais ce matin il a surtout réduit de près d'une seconde son retard sur la tête du classement. Son quatorzième rang final, à 3 dixièmes de Randy de Puniet, est un résultat très honorable plus de six ans après son départ à la retraite. D'autant que les deux hommes grimperont de deux places sur la grille de départ à la faveur de la disqualification de Leandro Mercado (qui a utilisé deux pneus qualifs au lieu d'un) et de l'absence très probable de David Salom.

A noter encore le dix-huitième temps de Sylvain Barrier (BMW Motorrad Italia). Absent l'an dernier pour cause de blessure, le Français est en délicatesse avec ses réglages. Quant au quatrième représentant tricolore de la catégorie, Christophe Ponson (Grillini SBK Team), il s'est qualifié en vingt-troisième position.

Cluzel aux commandes en Supersport

Jules Cluzel (MV Agusta Reparto Corse) a confirmé son statut de prétendant à la victoire en s'emparant de la première pole position de la saison Supersport. Déjà le plus rapide hier en essais libres, il s'est maintenu en tête ce matin puis a dominé la séance qualificative. Installé au sommet dès les premières minutes, il n'a pas été inquiété par ses poursuivants et son chrono de 1'33.379 lui offre une avance finale de 0.142s sur Kenan Sofuoglu (Kawasaki Puccetti Racing).

Coéquipier de Cluzel, Lorenzo Zanetti s'invite en première ligne, à seulement 3 centièmes du Turc. Distancé de 8 dixièmes hier et revenu à une demi seconde ce matin, l'Italien est prêt à jouer les trouble-fêtes ! Quant au Français Lucas Mahias (Kawasaki Intermoto Ponyexpres), victime d'un souci avec sa moto, il paye le peu de tours bouclés en qualifications et se classe au septième rang.

Le départ de la course Supersport sera donné dimanche à 13h10 heure locale. Les pilotes Superbike auront eux deux occasions d'en découdre : première course à 12h et seconde à 14h40. Alors que le thermomètre atteignait 33°C cet après-midi, on sait d'ores et déjà que l'usure des pneus et des hommes sera un facteur déterminant.

A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Phillip Island
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Troy Bayliss , Randy de Puniet , Kenan Sofuoglu , Tom Sykes , Leon Haslam , Sylvain Guintoli , Chaz Davies , Jonathan Rea , Davide Giugliano , David Salom , Leandro Mercado , Jules Cluzel , Lorenzo Zanetti , Alex Lowes , Sylvain Barrier , Lucas Mahias , Jordi Torres , Phillip Island
Type d'article Résumé de qualifications