WSBK - Troy Bayliss à nouveau en piste pour la prochaine manche

C'est décidé : Troy Bayliss remplacera Davide Giugliano pour la prochaine manche du Championnat du Monde Superbike, qui se disputera du 20 au 22 mars en Thaïlande. Pigiste de luxe à Phillip Island, il n'avait pas caché son envie de poursuivre l'aventure lorsque des examens complémentaires ont confirmé le premier diagnostique : deux vertèbres lombaires fracturées et 90 jours de repos pour l'Italien, victime d'une lourde chute en essais le 16 février.

Après la parenthèse extatique de Phillip Island, il a donc à nouveau fallu décider d'un remplaçant pour le pilote officiel Ducati. Et l'identité du substitut a fait débat. Egalement dans la short-list de Borgo Panigale, Michele Pirro n'aurait probablement jamais pensé se battre en duel contre Troy Bayliss, de 17 ans son aîné. C'est pourtant contre lui qu'il s'est heurté ces derniers jours, loin des pistes. Or, Pirro a un gros défaut : être essentiel au développement de la toute nouvelle GP15, dont la réussite est déterminante pour le programme MotoGP de la marque.

Retraité mais pas oisif, toujours affûté, Bayliss a convaincu Ducati de lui renouveler sa confiance. Outre l'engouement médiatique suscité par le retour inespéré du triple Champion du Monde, on espère une résurgence de son talent et sa contribution aux résultats de l'équipe, d'autant qu'il n'est pas exclu qu'il remplace Giugliano durant toute sa convalescence, soit jusqu'en mai.

A Phillip Island, si certains se sont dit déçus par les résultats bruts (13e et 16e) obtenus par Bayliss, il a eu le mérite de livrer de belles bagarres au début de chaque course, au guidon d'une version de la Panigale 1199R qu'il ne connaissait pas, chaussée de pneus qu'il découvrait également. Certes, durant ses six ans d'éloignement du championnat, Bayliss a participé à quelques séances d'essais pour Ducati mais la dernière remontait à neuf mois - une éternité. Malgré son manque d'expérience récente, ses chronos n'ont eu de cesse de progresser au cours du week-end australien et le style de pilotage très personnel qu'il a d'emblée retrouvé ne fait qu'alimenter l'impatience du public d'assister à la suite de ses progrès.

Le prochain rendez-vous mènera les pilotes sur un circuit inédit, Buriram, où tous partiront à armes égales. Les séances d'essais libres du vendredi seront d'ailleurs rallongées (1h de plus au total) afin que tout le monde puisse prendre ses marques, ce qui pourrait aider Troy à emmagasiner les kilomètres nécessaires pour se sentir de plus en plus à l'aise avec la 1199R.

"Je suis vraiment très enthousiaste à l'idée de courir à nouveau au guidon de la Panigale R et je remercie le team de m'offrir cette chance," a déclaré Troy Bayliss. "Ce sera génial de travailler à nouveau avec l'équipe. Par rapport à Phillip Island, où l'on s'est vraiment organisé à la dernière minute, cette fois j'ai eu le temps de m'entraîner et de me préparer au mieux. Je suis très motivé et je me sens prêt : j'ai hâte de revenir en piste !"

Après la Thaïlande (22 mars), le championnat a rendez-vous avec Aragon (12 avril) et Assen (19 avril), mais Ducati indique sagement qu'aucune décision n'a encore été prise quant au remplacement de Davide Giugliano pour ces deux épreuves. A noter que, comme en Australie, Troy Bayliss aura en Thaïlande le statut de remplaçant, ce qui signifie qu'il utilisera le quota de moteurs à disposition de Giugliano. Si l'expérience devait s'avérer concluante, Ducati n'exclut pas d'offrir à l'Australien d'autres tickets au cours de cette saison, cette fois en tant que wild-card.

Troy Bayliss possède le deuxième palmarès le plus riche du WSBK avec 52 victoires (contre 59 pour Carl Fogarty) et 3 titres (contre 4 pour l'Anglais) acquis en six saisons complètes et quelques piges. Il avait stoppé sa carrière au sommet, fort d'un troisième titre acquis sur l'avant-dernière manche de la saison 2008 et d'un doublé obtenu sur le rendez-vous final. Quant à Ducati, son dernier succès en WSBK remonte à octobre 2012, mais le double podium de Chaz Davies en Australie - sur un circuit qui traditionnellement ne lui réussit pas - laisse espérer un rebond. Et Bayliss est prêt à apporter sa pierre à l'édifice...

A propos de cet article
Séries WSBK
Pilotes Troy Bayliss , Carl Fogarty , Chaz Davies , Davide Giugliano , Michele Pirro , Phillip Island
Type d'article Actualités