WSBK
C
Donington Park
03 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
35 jours
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
84 jours
C
Aragon
28 août
-
30 août
Prochain événement dans
91 jours
C
Algarve
04 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
98 jours
C
Barcelone
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
112 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
126 jours
C
Villicum
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
133 jours
C
Jerez
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
147 jours
C
Misano
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
161 jours

WSS - Jules Cluzel signe son retour à la victoire

partages
commentaires
WSS - Jules Cluzel signe son retour à la victoire
Par :
14 mars 2016 à 07:40

Près de six mois après son accident, le Français Jules Cluzel a signé son retour au premier plan en dominant la Superpole puis la course du Championnat du monde Supersport disputées sur le Chang International Circuit.

P.J. Jacobsen, Honda WSS Team et Jules Cluzel, MV Agusta
Jules Cluzel, MV Agusta
Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing Kawasaki
P.J. Jacobsen, Honda WSS Team
Le poleman Jules Cluzel, MV Agusta
Jules Cluzel, MV Agusta
Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing Kawasaki
Kenan Sofuoglu, Puccetti Racing Kawasaki
P.J. Jacobsen, Honda WSS Team
P.J. Jacobsen, Honda WSS Team

Après avoir signé samedi la pole position sur le tracé thaïlandais, Jules Cluzel est venu prendre sa revanche dimanche sur une piste qui ne lui avait pas porté chance l'an dernier. En 2015, après avoir mené la course, il fut contraint d'abandonner sur problème mécanique. Mais cette année, le Français a su s'imposer au terme d'une bataille avec deux des grands noms de cette campagne, P.J. Jacobsen et Kenan Sofuoglu.

Après une entame de saison décevante en Australie, Cluzel retrouve toute sa réussite, près de neuf mois après sa dernière victoire en date. Comme il l'a déclaré lui-même dans le parc fermé à l'arrivée : "Après la blessure de l'année dernière, je prouve à tout le monde que je suis de retour. Ça n'est pas facile, mais je suis présent !"

Cluzel passe à l'attaque

Dès l'extinction des feux, l'Américain Jacobsen a immédiatement pris la tête de la course. Durant quatre tours, pendant que ses camarades s'affairaient à se positionner derrière lui, il semblait s'envoler sur sa CBR 600 RR et affichait alors une seconde d'avance sur le reste du groupe.

Mais Jules Cluzel sur sa MV Agusta et Kenan Sofuoglu sur sa Kawasaki se sont vite mis en chasse du pilote américain qui ne parvenait alors plus à creuser l'écart. "Quand j'ai vu la Kawasaki derrière moi qui me mettait la pression, je savais alors que je devais me focaliser sur Jacobsen qui se trouvait devant. C'est ce que j'ai fait", explique simplement le jeune pilote français.

Après avoir subi plusieurs attaques du Français, le leader a fini par céder sous la pression et partir à la faute, ce qui l'a obligé à élargir sa trajectoire. C'est à ce moment-là, alors qu'il ne restait que quatre tours, que Jules Cluzel a saisi sa chance pour prendre le commandement de la course et hausser le ton.

"C'était une course très, très compliqué", commente le vainqueur. "[Samedi], j'ai dit que la durée de course allait être la clé du succès. J'avais du mal dès le départ, mais j'ai ensuite réussi à pas mal apprendre en regardant Jacobsen, qui avait un bon rythme. J'ai essayé d'analyser un petit peu, de ne pas faire d'erreurs, d'être présent sur les derniers tours. Il a un petit peu baissé le rythme à la mi-course, mais je ne pouvais pas m'échapper, donc je n'ai pas essayé de le passer, j'ai essayé d'attendre un peu. Il a fait une erreur dans l'avant-dernier tour et j'ai essayé d'en profiter. Ce n'était pas mon plan, [je prévoyais] de le passer dans le dernier virage, mais ça a marché. Je suis super content !"

Kenan Sofuoglu tente sa chance

Voyant Cluzel prendre la tête de la course, le Champion du monde en titre Kenan Sofuoglu, alors troisième, a également tenté de prendre l'avantage sur P.J. Jacobsen, qui devra finalement s'incliner face au pilote turc.

"C'était une course assez difficile. Surtout au début où je perdais du temps. Je me suis qu'il ne fallait pas abandonner et qu'il fallait se battre au moins pour un podium", raconte Kenan Sofuoglu, qui marque - comme Cluzel - ses premiers points de la saison après avoir vu la victoire australienne lui échapper, il y a deux semaines.

P.J. Jacobsen en difficulté

La pilule reste un peu plus dure à avaler pour l'Américain, finalement troisième. Déçu de ne pas avoir pu tenir la dragée haute à ses adversaires, il explique avoir connu des problèmes en fin de course, qui l'ont poussé à s'incliner et terminer ainsi sur la dernière marche du podium.

"Je ne voulais pas repartir d'ici avec une 3e place. Je voulais gagner. J'ai été en mesure de mener presque toute la course, mais à la fin, ça devenait difficile de freiner et d'emmener la moto en virage. J'ai donc eu du mal à attaquer autant que je le voulais", regrette-t-il.

Le plateau WSS se retrouvera dans deux semaines en Espagne, sur le circuit d'Aragón pour en découdre à nouveau du 1er au 3 avril.

WSS - Buriram - Course
Pos.PiloteMotoChronos/Écarts
1  Jules Cluzel  MV Agusta F3 675 28:09.359
2  Kenan Sofuoglu  Kawasaki ZX-6R +0.812
3  P.J. Jacobsen  Honda CBR600RR +0.956
4  Randy Krummenacher  Kawasaki ZX-6R +1.237
5  Kyle Smith  Honda CBR600RR +3.644
6  Alex Baldolini  MV Agusta F3 675 +8.846
7  Zulfahmi Khairuddin Kawasaki ZX-6R +11.457
8  Lorenzo Zanetti  MV Agusta F3 675 +11.692
9  Gino Rea  MV Agusta F3 675 +11.720
10  Ondrej Ježek  Kawasaki ZX-6R +20.695
11  Decha Kraisart  Yamaha YZF-R6 +22.087
12  Kevin Wahr  Honda CBR600RR +25.583
13  Glenn Scott  Honda CBR600RR +26.243
14  Luke Stapleford  Honda CBR600RR +27.193
15  Aiden Wagner  MV Agusta F3 675 +31.393
16  Christian Gamarino  Kawasaki ZX-6R +34.357
17  Federico Caricasulo  Honda CBR600RR +38.101
18  Roberto Rolfo  MV Agusta F3 675 +40.696
19  Nacho Calero  Kawasaki ZX-6R +54.665
20  Hikari Okubo  Honda CBR600RR +1:04.029
21  Stefan Hill  Honda CBR600RR +1:09.167
22  Lachlan Epis  Kawasaki ZX-6R +1:16.349
Ab.  Ratthapong Wilairot  Honda CBR600RR  
Ab.  Kyle Ryde  Yamaha YZF-R6  
Ab.  Nico Terol  MV Agusta F3 675  
Article suivant
Week-end d'apprentissage pour Hayden, qui sauve un top 5

Article précédent

Week-end d'apprentissage pour Hayden, qui sauve un top 5

Article suivant

Michael van der Mark – "Ce n'était pas une course facile"

Michael van der Mark – "Ce n'était pas une course facile"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Buriram
Lieu Chang International Circuit
Auteur Antoine Lobry